23 C
Tunisie
jeudi 22 octobre 2020
Accueil La UNE Céréales-Importation : La Tunisie a encore du pain sur la planche malgré...

Céréales-Importation : La Tunisie a encore du pain sur la planche malgré une récolte record

La consommation mensuelle de blé tendre en Tunisie est estimée à un million de quintaux, et la quantité récoltée jusqu’à maintenant ne suffit pas pour couvrir un mois de consommation, a indiqué le président directeur général de l’Office national des céréales (ONC) Taoufik Saidi.

- Publicité-

Il a en revanche souligné que la quantité de blé dur récoltée est suffisante pour couvrir les besoins durant les huit voire neuf mois à venir, et que la consommation mensuelle de cette variété de céréale est estimée à un quintal par moi.

A noter que le tendre dur est utilisé pour extraire la farine pâtissière et boulangère, le blé dur sert à fabriquer le couscous, les pâtes alimentaires et la semoule.

 Quant à l’orge, le PDG de l’ONC a indiqué que la consommation mensuelle varie entre 700 et 750 mille quintaux par mois et que la quantité récoltée couvrira 4 à 5 mois de consommation.

Les estimations de l’Observatoire national de l’agriculture (ONAGRI)  prévoyait une récolte céréalière de 21,322 millions de quintaux en 2019, ce qui représente une récolte record. Malgré les préparatifs du ministère de l’Agriculture et des autorités locales, l’aide logistique de l’Armée nationale en matière de transport et le retour du transport par voix ferroviaire, le ministre de l’Agriculture avait annoncé qu’il est impossible de collecter l’intégralité de la récolte, et que la Tunisie ne réussira à en collecter que 50% à 60%.

La même source avait indiqué que la récolte de cette saison diminuera de 200 millions de dinars les importations céréalières de la Tunisie.

Des négociants européens ont annoncé la semaine dernière que l’ONC cherchait à acheter 92 000 tonnes de blé tendre, le coût de la transaction est estimé à près de  19 millions de dollars.

Selon les chiffres de cette opération, le prix d’achat d’un quintal de blé tendre est de 21 dollars (60 dinars)  alors que celui  du quintal de blé tendre tunisien a été fixé par le ministère à 5 dinars.

Dans les réseaux sociaux, plusieurs voix ont appelé le ministre Samir Bettaieb à démissionner et à ouvrir  une enquête concernant la gestion de la récolte, d’autres ont même accusé le ministre de normaliser avec les lobbies de l’importation.

Plusieurs images  des quantités importantes de céréales exposées en l’air ont circulé sur  la toile, des images qui alimentent les accusations de manque de transparence dans le secteur.

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a même exprimé  ce lundi 26 aout 2019 dans un communiqué son mécontentement  de la gestion « catastrophique » de la récolte en matière de transport et de stockage, tout en estimant que les autorités ne disposent pas d’une stratégie claire pour le secteur, ce qui menace d’aggraver la crise de sécurité alimentaire dont souffre le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,330SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles