20 C
Tunisie
vendredi 27 novembre 2020
Accueil Actualités Cette tentative de suicide en dit long sur la vie des migrants

Cette tentative de suicide en dit long sur la vie des migrants

Un adolescent érythréen de 15 ans a essayé de mettre fin à ses jours. Il s’est coupé les veines le 11 mars 2019 au centre de réfugiés pris en charge par l’UNHCR à Médenine. Les réfugiés présents au centre ont voulu lui porter secours en appelant l’ambulance de l’hôpital régional à maintes reprises, avant qu’il ne reçoive le secours nécessaire.

- Publicité-

Il est actuellement à l’hôpital Hedi Chaker de Sfax, au service psychiatrique, sans l’assistance d’un traducteur, sans nourriture ni eau. Il y subit des mesures d’isolement et de contention sévères avec administration de médicaments et de somnifères.

Dans le dernier rapport du FTDES, il est dit que depuis près de 6 mois, les réfugiés de ce même centre vivent dans des conditions déplorables qui se dégradent de plus en plus. Les migrants font face à une insuffisance de nourriture, d’hygiène, des difficultés d’accès aux soins de santé nécessaires et un manque d’informations sur leurs droits fondamentaux.

Plusieurs de ces migrants ont fui des conditions déplorables en Libye et ce centre représente leur seul refuge face à la mort, la prison, la surexploitation et la maltraitance au travail.

Il est temps de se défaire de l’idée que les migrants sont bien pris en charge, qu’ils sont assistés de manière efficace dans ce centre et que l’UNHCR a pu améliorer le sort de ces réfugiés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,372SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles