AccueilLa UNEChedly Ayari à Africanmanager : « Il faut réagir avant mi-octobre pour...

Chedly Ayari à Africanmanager : « Il faut réagir avant mi-octobre pour éviter le pire »

La situation économique risque de se compliquer davantage en Tunisie. Les indicateurs économiques virant au rouge s’accumulent au fil des jours : Un déficit budgétaire de 4 milliards de dinars ! Un taux d’endettement de 47% ! Un taux d’inflation aux alentours de 6% ! Plus de 700 projets bloqués dans les régions ! Des hommes d’affaires interdits de voyager ! 60% des marchandises détournés par le marché parallèle et les réseaux de contrebande ! Des investisseurs locaux et étrangers en attente de signaux positifs, alors que nos politiciens s’en soucient comme d’une guigne de la grave crise que vit le pays depuis l’assassinat de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi. Pourquoi nos hommes politiques ne s’intéressent-ils pas à l’économie ? Certes, un constat amer ! Mais jusqu’à quand la Tunisie ne va pas se remettre sur pied ? Le risque est que le serpent se mord encore la queue ! Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari alerté déjà contre la dégradation de la situation économique du pays. Rencontré, mardi, en marge de la séance plénière de l’ANC, il nous a confirmé que la situation économique devient de plus en plus difficile et sérieuse, appelant les décideurs politiques à réagir rapidement voire incessamment pour éviter le pire.

- Publicité-

Il a affirmé, en outre, que la Tunisie est appelée à trouver des solutions à la crise politique, avant mi-octobre de cette année, faute de quoi l’économie nationale se heurtera à un handicap majeur. Et de préciser, toujours à Africanmanager, qu’il sait bien ce qu’il dit, soulignant que l’économie nationale ne se redressera que si les problèmes politiques sont résolus avant cette date.

Evoquant l’intention de certains experts économiques, à l’instar de Moez El Joudi, de porter plainte contre lui ainsi que contre les trois présidents, Moncef Marzouki, Mustapha Ben Jaâfar et Ali Laârayedh pour leur responsabilité dans la détérioration de l’économie et leur gestion « calamiteuse » qui pourrait conduire le pays à une éventuelle faillite, Chedly Ayari a indiqué que ces experts sont libres de faire et dire ce qu’ils veulent, soulignant que la BCT ne répond que lorsqu’elle juge qu’il y a lieu de le faire», a-t-il dit.

Revenant sur la politique d’austérité, le gouverneur de la Banque centrale, a précisé qu’il ne s’agit pas d’une politique d’austérité mais plutôt de rigueur et de mise au point, puisque le terme « austérité » a été sorti de son contexte pour donner lieu à des interprétations différentes, précisant, par contre, que cette politique n’a aucun impact sur les petits salaires et que ces derniers ne seront pas la cible de cette politique projetée. Et d’expliquer qu’il s’agit d’une politique de gestion rigoureuse des ressources publiques : « On ne va pas toucher les salaires ! On va aller là où il ya des gains à faire ! On veut éviter le gaspillage », a-t-il dit.

Il a ajouté que cette politique de rigueur va se concentrer sur un regard beaucoup plus concret et précis et faire en sorte que chaque dinar alloué à la finance publique et à l’Etat soit ciblé. L’objectif, aussi, selon lui, est de trouver d’autres sources pour renforcer les recettes de l’Etat, mais sans toucher les petits salaires.

S’agissant du dossier de l’audit des trois banques publiques, à savoir la Société tunisienne de banque (STB), la Banque nationale agricole (BNA) et la Banque de l’habitat (BH), Chedly Ayari a déclaré que le processus d’audit a démarré déjà depuis plusieurs mois, mais aucune décision n’a été prise, à ce jour : « Les auditeurs sont en train d’étudier les points forts et les points faibles de ces trois banques et les décisions seront prises à la lumière de ces analyses », a affirmé le gouverneur de la BCT, soulignant, cependant, que la Banque centrale ne dispose, actuellement, d’aucun schéma préétabli pour l’avenir de ces trois banques.

Khadija Taboubi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles