15 C
Tunisie
samedi 28 novembre 2020
Accueil La UNE Chronique d’une justice populeuse non annoncée !

Chronique d’une justice populeuse non annoncée !

« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice », disait Montesquieu. Malcom X disait, lui, que « la presse a un pouvoir de l’image, si puissant qu’elle peut faire passer un criminel pour une victime et montrer la victime comme une criminel ». Feu Guy Bedos disait, quant à lui, que « Je croirais vraiment à la liberté de la presse quand un journaliste pourra écrire ce qu’il pense vraiment de son journal. Dans son journal ».
Ces trois citations résument, selon nous, ce qui se passe en Tunisie depuis la révolution. Une Tunisie où les cartes des pouvoirs ont été, de fait, redistribuées entre justice et médias, lesquels, sont les deux principaux acteurs de cette même révolution.
Cette dernière a été, personne n’en doute plus, portée par ce qu’on appelle désormais « presse alternative », celle des médias sociaux, celle par laquelle les nouvelles forces arrivent au pouvoir en Tunisie. Rached Khriji-Ghannouchi disait dernièrement sur Nessma TV, que « nous ne sommes pas arrivés sur le dos d’un char, mais par voie d’élections ». On connaît désormais le poids des réseaux sociaux notamment, en tant que médias alternatifs dans la bataille qu’a livrée Ennahdha pour manipuler l’opinion publique et gagner ces élections. On connaît aussi le poids de ces réseaux sociaux en tant que média alternatif dans l’élection de Kais Saïed. D’autres partis politiques en Tunisie, comme l’ancien CPR, l’actuel Ettayar, et même un ministre du « Mouvement Populaire » ont toujours recours aux médias sociaux pour accéder aux médias conventionnels. Car, force est de constater que les médias sociaux deviennent, de plus en plus, une source d’information pour les médias conventionnels, obligés d’y apparaître et figurer pour continuer à exister et rester visibles, dans un nouveau business-model uniquement basé sur la publicité.
De fait donc, les médias, alternatifs et conventionnels, deviennent une surpuissance dans une Tunisie où l’écrit disparaît et la lecture se perd. Des médias, notamment TV et radios, où les chroniqueurs font la loi, les hommes de loi font les chroniqueurs, et les journalistes simples rapporteurs ou inquisiteurs sur des plateaux érigés en tribunaux populaires pour des faits qui ont déjà fait le buzz sur les réseaux sociaux.
De plus en plus d’affaires, de justice et toujours en justice, sont traitées sur des plateaux ou sous forme d’enquêtes avec des chroniqueurs et des animateurs, des fois pas trop au fait de la totalité des dossiers où l’enquête et ses péripéties judiciaires se sont étirées sur de très longues années. Des dossiers qui sont rouverts par de nouveaux ministres, ou mis au goût du jour par des ONG qui ont leurs propres agendas, politiques ou politiciens, et où le traitement s’appuie sur des détails dans des dossiers de milliers de pages. Des dossiers, la plupart du temps, relatifs à des figures connues de l’ancien régime.
La famille Ben Ali a été décimée, et certains sont morts en prison ou empêchés jusqu’à la mort de se faire soigner ailleurs. Slim Chiboub fait toujours, même si épisodiquement mais de façon récurrente, l’objet de plaintes en justice. Lazhar Sta est toujours en prison, sans jugement définitif, parce qu’il était allé demander la levée de son interdiction de voyage aux fins d’une opération à l’étranger. Marouan Mabrouk fait toujours et depuis 10 ans, l’objet d’une cabale où chaque gouvernement apporte son petit grain de sel. Et le dénominateur commun entre tous, c’est que la plupart de leurs « procès », ont été instruits par et sur les médias, alors que la justice n’a pas encore dit son dernier mot.
Manifestement, une certaine partie de la scène politique tunisienne n’a pas encore fait son deuil de l’ancien régime de Ben Ali et refuse la réconciliation. L’IVD y avait échoué, et la réconciliation judiciaire, prônée par le chef de l’Etat Kais Saïed, traîne le pas ou on le lui fait traîner!

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,373SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles