21 C
Tunisie
mardi 20 octobre 2020
Accueil Actualités Culture, tourisme et covid19 : le tourisme culturel doit être orienté vers...

Culture, tourisme et covid19 : le tourisme culturel doit être orienté vers la résilience et la durabilité

Organisé par l’Unesco, le débat en ligne « Culture, tourisme et COVID-19 :

- Publicité-

récupération, résilience et rajeunissement » a mis en lumière l’impact dévastateur de la COVID-19 sur l’industrie du tourisme ainsi que l’effet paralysant que le virus a sur de nombreux sites du patrimoine mondial, les pratiques du patrimoine culturel immatériel, les activités et institutions culturelles, ainsi que sur leurs communautés. Selon la lettre d’information de l’Unesco, le panel a appelé à une réorientation vers un tourisme qui régénère les destinations et apporte des avantages économiques, sociaux et environnementaux, sans perdre de vue les défis mondiaux tels que le changement climatique.

Le débat organisé en collaboration avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) et le Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM) a été une occasion pour mettre l’accent sur la nécessité pour les professionnels du tourisme et de la culture de travailler en partenariat avec d’autres secteurs pendant cette crise « , a déclaré Ernesto Ottone R., sous-directeur général de l’UNESCO pour la culture, dans son discours d’ouverture.  » Nous devons veiller à ce que le tourisme culturel soit orienté vers la résilience et la durabilité et continue d’apporter une contribution importante aux objectifs de développement durable « , a-t-il ajouté.

Le débat a permis d’examiner comment le ralentissement du tourisme mondial actuel peut être utilisé pour développer de nouveaux modèles et de nouvelles approches pour une reprise durable du tourisme qui soutienne les communautés, crée des emplois, promeuve la culture et protège le patrimoine et sa transmission. Pour y parvenir, les participants ont convenu qu’une approche inclusive serait essentielle.  » Lorsque les gens sont exclus, ils détruisent. Lorsqu’ils sont inclus, ils protègent « , a déclaré Sisa Ntshona, PDG de South African Tourism.

Les discussions ont également porté sur l’importance de fournir au public voyageur les outils nécessaires pour faire des choix de voyage informés et responsables. Les panélistes ont discuté de la manière dont le secteur privé a un rôle à jouer pour sensibiliser les gens aux considérations sociales et environnementales des destinations locales qu’ils visitent.  » Ce sont les récits et les histoires qui attirent les gens vers une destination, et c’est notre travail en tant que tour-opérateurs et promoteurs de voyages de travailler avec les communautés locales pour raconter ces histoires « , a déclaré Katherine Cheng, responsable de la responsabilité sociale des entreprises et des relations avec la communauté au sein du groupe Expedia. Elle a également souligné la manière dont l’agence de voyage mondiale en ligne promeut ses piliers de tourisme durable par le biais de son partenariat avec l’UNESCO sur l’engagement en faveur du tourisme durable.

Ce débat s’inscrit dans le cadre de la nouvelle Task Force sur la culture et le tourisme résilient, créée en réponse à la crise de la COVID-19 par l’UNESCO et les organisations consultatives de la Convention du patrimoine mondial de 1972 (UICN, ICOMOS et ICCROM).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,330SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles