AccueilActualitésDes diplômés du supérieur sans emploi protestent à la place de la...

Des diplômés du supérieur sans emploi protestent à la place de la Kasbah

Des diplômés du supérieur sans emploi se sont rassemblés, mercredi à la place du Gouvernement à la Kasbah pour revendiquer l’activation de la loi N°38 de l’année 2020 en date du 13 août 2020 portant dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public, a déclaré à la TAP, l’un des protestataires, Houssem Saidia. Il a expliqué que ce mouvement de protestation intervient en raison de l’atermoiement du gouvernement dans la publication des décrêts d’application relatifs à la mise en œuvre de cette loi et à la création de la plateforme électronique à travers laquelle seront téléchargées les revendications des chômeurs. La validité de cette loi est limitée à 4 ans seulement, a-t-il dit s’interrogeant sur le sort de près de 3 000 postes d’emploi prévus à l’article 9 bis de la loi de finances pour l’année 2021, soulignant à cet égard qu’aucune personne concernée par la loi n°38 n’a jusqu’à présent bénéficié de ce mécanisme, ce qui suscite, selon lui, des suspicions quant à l’existence d’une éventuelle manipulation au niveau de ce dossier.

- Publicité-

Il a souligné que la loi n° 2020-38 du 13 août 2020, portant dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public comporte 6 articles. Le premier, a-t-il dit, stipule que le concours externe sur dossiers et sur épreuves ne s’applique pas au recrutement direct par tranches annuelles consécutives des titulaires de diplômes supérieurs au chômage depuis dix ans et plus, et qui sont inscrits aux bureaux de l’emploi. Ces diplômés sont classés par ordre de mérite selon les critères de l’âge du diplômé et de l’année de l’obtention du diplôme et ils sont soumis à une période de formation appropriée.

Il a ajouté que l’article 3 souligne que le concours externe sur dossiers et sur épreuves ne s’applique pas au recrutement direct par tranches annuelles consécutives pour un individu de chaque famille dont tous les membres sont au chômage, et qui sont inscrits aux bureaux de l’emploi. Si les protestataires ne trouvent pas d’écho favorable à leurs r

1 COMMENTAIRE

  1. la fonction publique et les sociétés publiques sont très déficitaires et regorgent de personnel qui ne fout rien et on demande à recruter des diplômés du supérieur qui sont en chomage virtuel depuis 10 ans ils ne veulent pas travailler ou chercher des emplois dans le secteur privé ou de s’installer pour leurs comptes avec une formation accélérée pour les postes d’emploi recherchés dans le pays ou de chercher des emplois à l’étranger , non ils veulent des postes dans la fonction publique et les sociétés publiques parce que depuis la révolution bénie c’est la planque les fonctionnaires sont bien payés que les emplois similaires dans le privé avec moins de travail plus de congés payés et des jours fériés payés , plus d’ avantages sociaux et de primes , des jours de grève payés et surtout la pérennité de l’emploi , une retraite dorée payée par les contribuables et par les crédits intérieurs et extérieurs . L ‘ État a l’obligation de former les jeunes et de leurs dispenser de l’enseignement gratuit mais il n’a pas l’obligation de les embaucher dans son administration uniquement lorsque le besoin est réel et avec un concours national . L’administration publique et les sociétés publiques sont malades de leurs sureffectifs et de gros déficits chronique de leurs budgets les plus grands du monde par rapport à la population , l’ARP actuel a voté la loi 38-2020 uniquement par populisme et pour gagner des voix lors des prochaines élections sans soucier du déficit abyssal public dont les instances financières internationales exigent sa réduction drastique et exigent que les crédits accordés doivent être utilisés uniquement dans les investissements productifs créateurs de la richesse et de l’emploi le président de la république a raison de suspendre cet ARP qui a échoué sur tous les plans mais il doit faire vite pour revenir à une vraie démocratie acceptée par le peuple et des pouvoirs législatifs et exécutifs et judiciaires responsables et conformes à la nouvelle démocratie et sans interventions étrangères .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,847SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles