Guermazi et Suera discutent cinéma

Le renforcement de la coopération culturelle entre la Tunisie et l’Espagne notamment dans le domaine du patrimoine a été au centre de l’entretien qui a eu lieu hier lundi entre la ministre des affaires culturelles Hayet Guettat Guermazi et l’ambassadeur d’Espagne en Tunisie Francisco Javier Puig Suara en présence de Germinal Gil de Gracia, directeur de l’Institut Cervantes à Tunis.

L’ambassadeur d’Espagne a proposé, au début de l’entretien, l’organisation d’une exposition photographique en faveur de la Tunisie réunissant près de 107 photos historiques qui remontent à 1892 et qui documentant les différents sites archéologiques en Tunisie ainsi que l’élaboration d’un catalogue de l’exposition en français et en arabe dont l’impression sera confiée à l’Agence de Mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle (AMVPPC).
L’entretien, a informé un communiqué de presse du ministère, a été une occasion pour aborder plusieurs questions liées notamment aux secteurs du cinéma et du patrimoine. Il a ainsi permis de se pencher sur la possibilité de mettre en place un plan de travail pour aider à la restauration d’un certain nombre de monuments historiques, culturels et naturels dont le Centre National de la Céramique d’Art Kacem Jellizi, la salle Carthage au Musée National du Bardo ainsi que sur la poursuite du projet d’aménagement de l’Ile de Chikly et l’organisation d’ateliers en matière de restauration de céramiques et ce en coordination avec la direction générale du patrimoine au ministère des affaires culturelles, l’Institut national du patrimoine (INP) et l’Amvppc.

Evoquant le secteur du cinéma, la ministre a mis l’accent sur l’importance de créer un fonds d’aide aux oeuvres cinématographiques mixtes en vue d’impulser l’investissement dans la coopération cinématographique entre les deux pays et le développement de l’échange d’expertises et d’expériences dans ce sens.

L’ambassadeur d’Espagne en Tunisie a, de son côté, fait part de la volonté de son pays de consolider cette coopération dans tous les domaines culturels et artistiques à travers notamment le renforcement de la présence espagnole dans les manifestations culturelles et les festivals internationaux appelant à former un groupe de travail mixte pour examiner tous les projets et les mettre en pratique.

L’accent a été mis d’autre part sur l’importance d’élaborer un dossier commun porté par la Tunisie, l’Espagne et d’autres pays de la Méditerranée en vue d’inscrire l’huile d’olive, élément bien particulier à la Mare Nostrum sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. L’entretien a permis également de revoir le projet la « Route d’Hannibal » en vue de le redynamiser en invitant artistes et historiens à proposer des projets en vue de mettre en valeur cette Route. A cet effet, Hayet Guettat Guermazi a suggéré l’élaboration d’une Route virtuelle, par le Centre international de Tunis pour l’économie numérique (TICDCE) tenant à préciser que le recours aux nouvelles technologies dans ce genre de projets est devenu un facteur de grande efficience pour attirer les investisseurs et les porteurs d’idées innovantes et créatives.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,020SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -