Tags Posts tagged with "Espagne"

Espagne

par -

L’Espagne risque très gros pour sa gestion de la crise catalane. En effet elle a été épinglée par le rapport d’un centre de réflexion britannique très respecté et pourrait être cataloguée “démocratie imparfaite” pour avoir tenté “d’empêcher par la force le référendum illégal sur l’indépendance de la Catalogne le 1er octobre et son traitement répressif des personnalités politiques indépendantistes“, d’après l’AFP. Pourtant il y a quelques jours au Forum économique mondial de Davos, le roi Felipe VI vantait le modèle démocratique espagnol en citant justement le classement “The Economist Intelligence Unit” (EIU). Mais le fait est que la note de son pays est passée de 8,30 à 8,08.

L’Espagne a sauvé in extremis sa place dans la catégorie des “démocraties pleines“, ou figurent les nations qui ont décroché une note supérieure à 8, mais elle pourrait dès 2018 basculer dans le rang des “démocraties imparfaites” (note entre 6 et 8), avertit Joan Hoey, éditrice de la publication.

L’Espagne traverse en ce moment sa pire crise politique depuis 40 ans, en fait depuis que le pays est reconnu comme une démocratie. Le gouvernement central a été durement éprouvé par les leaders indépendantistes de la Catalogne, qui ont bravé une interdiction de la justice en organisant un référendum d’autodétermination. Il y a eu des interventions policières musclées relayées par les télés du monde entier, des actes qu’on n’a pas l’habitude de voir dans une grande démocratie. Le Premier ministre Mariano Rajoy, un conservateur, s’est toujours drapé avec le respect de la loi et de la Constitution pour justifier la main de fer, mais ça risque de lui couter cher. Ce “légalisme exacerbé pour répondre à ce qui est essentiellement une question démocratique ou pour refuser un vote démocratique” n’est “pas vraiment la marque d’un gouvernement qui chérit pour de bon la démocratie et veut l’étendre“, a déclaré Joan Hoey.

Le rapport pointe également les inculpations pour “rébellion” et “sédition” des dirigeants indépendantistes dont quatre ont été placés en détention provisoire.
À notre époque, dans une démocratie moderne, voir des élus être poursuivis pour des chefs d’accusation qui semblent pour le moins archaïques (…) ne semble pas aller dans le sens de classer l’Espagne comme démocratie pleine“, indique Joan Hoey.

A noter que l’indice se base sur cinq facteurs : “processus électoraux et pluralisme, libertés civiles, fonctionnement de l’État, participation politique, et culture politique“.
Le classement des pays, dans les catégories “démocratie pleine“, “démocratie imparfaite“, “régime hybride” ou “régime autoritaire“, est déterminé par leurs notes dans ces cinq domaines.
Enfin sachez que la Norvège est le leader mondial et la Corée du Nord bonne dernière…

par -

Les exportations marocaines vers l’Espagne et l’Union européenne ont augmenté respectivement de 14,08 % et de 9,9% de janvier à octobre 2017 par rapport à la même période de l’année précédente.

Selon les données rapportées par l’agence d’information marocaine MAP, les importations marocaines de biens d’origine espagnole ont, quant à elles, augmenté de 17,57 % en taux annuel, alors que celles de l’ensemble de l’UE ont enregistré une croissance de 4,7 % durant la même période.

En termes de parts de marché, l’Espagne est le premier client du Maroc avec des importations représentant 41,4 % du total des importations communautaires provenant du Royaume, suivie de la France (29,1%), de l’Italie (6,8 %), du Royaume-Uni (5,3%) et de l’Allemagne (4,4 %).

Les principaux articles importés de l’Espagne, pendant cette période, sont les combustibles et lubrifiants (13,7%), les composantes d’automobile (13,4%), et tissus d’habillement (10,4%), relève la même source qui note que les principaux produits exportés par le Maroc vers l’Espagne étaient les matériaux électriques (29,3%), vêtements (23,6%), et mollusques et crustacés (8,6%).

En outre, l’Espagne est le premier fournisseur du Royaume avec des exportations représentant 36,4% de l’ensemble des exportations communautaires vers le Maroc, suivies de la France (18,2%) de l’Allemagne (9,5%), de l’Italie (8,3%) et des Pays-Bas (4,3%).

Durant la période de janvier à octobre 2017, le taux de couverture de l’Espagne avec le Maroc était de 126,67%, ce qui confirme l’évolution vers un équilibre dans les échanges commerciaux entre les deux pays, détaille la même source.

par -

D’après des données dévoilées par l’agence d’information marocaine MAP, le Maroc est le premier exportateur de fruits et légumes vers l’Espagne durant la période allant de janvier à août 2017.

La valeur des exportations marocaines de fruits et légumes vers le pays ibérique s’est établie ainsi à 429 millions d’euros durant les huit premiers mois de l’année en cours, en hausse de 34 % par rapport à la même période de 2016.

Le Maroc a été le pays dont les exportations de fruits et légumes vers l’Espagne ont enregistré la plus forte croissance depuis 2013, à savoir + 198 %.

Le deuxième fournisseur de l’Espagne en fruits et légumes a été la France, avec des exportations estimées à 212 millions d’euros entre janvier et août 2017 (+7 %), suivi du Portugal avec des exportations qui s’élèvent à 95 millions d’euros (+18 %), précise la même source.

par -

L’exécutif catalan paie cher son aventure indépendantiste et sa bravade contre le gouvernement central espagnol. Ce jeudi 02 novembre 2017, le juge de l’Audience nationale espagnole a cédé aux demandes du procureur général de l’Etat en ordonnant la détention, provisoire, de neuf responsables gouvernementaux catalans, dont l’ancien vice-président Oriol Junqueras, rapporte l’agence Reuters.

Le juge a également délivré un mandat d’arrêt européen contre l’ex-président Carles Puigdemont, présentement en Belgique, nous apprend le journal La Vanguardia. A noter que le procureur l’avait formellement demandé, mais pas de confirmation officielle pour le moment…
Les charges contre les prévenus sont lourdes : “rébellion, sédition et détournement de fonds publics“.

par -

La Tunisie soutient les efforts déployés par le gouvernement espagnol en vue de trouver une solution à la crise catalane, dans le cadre du respect de la Constitution et des lois espagnoles, affirme, lundi, le ministère des Affaires étrangères.
Partant des constantes de sa politique étrangère, la Tunisie réitère son attachement aux principes de souveraineté et d’intégrité territoriale des pays, ajoute la même source.
La Tunisie a, également, invité l’Espagne à résoudre les différends par des moyens pacifiques et à encourager la voie du dialogue le dialogue afin de préserver la stabilité et la sécurité des peuples et des nations.
Une crise politique a éclaté entre le gouvernement central de Madrid et le gouvernement de la province de Catalogne suite à un référendum pour l’indépendance de la catalogne, appuyé par un vote du parlement catalan qui a proclamé, vendredi dernier, l’indépendance.
Le jour même, le gouvernement espagnol a reçu l’autorisation du Sénat de mettre en œuvre l’article 155 de la Constitution, jamais utilisé, pour prendre les rênes de la région.

par -

Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, a fait savoir ce samedi 21 octobre 2017 qu’il va mettre en branle l’article 155 de la Constitution. A partir d’aujourd’hui, Madrid va reprendre la main et administrer de fait la Catalogne, chose qui n’était jamais arrivée depuis qu’on a accordé à cette région une très large autonomie, en 1934. C’est l’épilogue du bras de fer entre les indépendantistes catalans et l’exécutif central espagnol, suite au référendum pour l’indépendance (90% de voix pour le ‘Oui’, dit-on) que Rajoy a pris comme un véritable affront…

Très logiquement, on devrait aller à des élections anticipées dans les six mois, en tout cas c’est ce que veut le Premier ministre. Mais avant cela, tous les pouvoirs que détenait le gouvernement local vont passer entre les mains du gouvernement central et Rajoy va bientôt demander au Sénat de voter la destitution du président catalan, Carles Puigdemont. Le roi d’Espagne, Felipe VI, est résolument en faveur de cette option, selon lui “la Catalogne est et restera une composante essentielle” de l’Espagne. L’opposition, pour une fois, soutient le gouvernement dans cette mise sous tutelle de la Catalogne, sans parler de l’Union européenne pour qui une partition de l’Espagne ouvrirait une ère périlleuse, après le traumatisme du Brexit, dont les effets se font encore sentir…

par -

Le programme INCORPORA d’aide à l’insertion socio-professionnelle des personnes en situation ou en risque d’exclusion a été lancé officiellement mercredi, lors d’une cérémonie tenue à Tunis.
Ce programme, soutenu par la fondation bancaire espagnole ” la Caixa ” et la caisse des dépôts et des consignations (CDC), sera mis en œuvre par l’organisation internationale pour les migrations (OIM) en Tunisie.
Au cours de sa première phase qui s’étale d’octobre 2017 au juillet 2018, le programme ciblera 200 personnes du Grand-Tunis pour œuvrer en collaboration avec quatre associations actives dans le renforcement de l’employabilité des personnes vulnérables, a affirmé Myriam Chabbi, chargée de communication à l’OIM.

Ces associations sont notamment l’association ” Amal “, qui œuvre pour l’aide à l’autonomie et à la réinsertion socio-professionnelle des mères et pour le soutien et l’accompagnement des enfants des quartiers défavorisés, l’association ” Ibsar ” pour les personnes mal et non voyantes, l’association ” Campagne ” pour le développement économique et social local et l’organisation tunisienne de défense des droits des personnes handicapées (OTDDPH), a-t-elle ajouté

Ce programme a pour objectif de promouvoir l’insertion professionnelle de personnes en situation de vulnérabilité telles que les personnes handicapées (handicap moteur ou sensoriel), les chômeurs de longue durée, les jeunes et les femmes, notamment les mères célibataires, a-t-elle mis en relief.
Le programme propose aux entreprises d’assumer une responsabilité sociale en matière d’intégration professionnelle, comme il veille, suite à l’insertion du travailleur, à offrir un suivi et un soutien tout au long de la durée du contrat, a encore précisé Myriam Chabbi, signalant que ce programme assure un service de médiation professionnelle.

par -

L’Espagne a ordonné lundi à l’ambassadeur de Corée du Nord de quitter le pays avant la fin du mois de septembre en raison du refus de Pyongyang de mettre fin à son programme nucléaire, rapporte la chaîne France 24.

On rappelle que le conseil de sécurité de l’ONU a imposé de nouvelles sanctions au régime de Pyongyang après le sixième essai nucléaire souterrain auquel il a procédé en septembre. Il s’agissait du plus puissant test mené par la Corée du Nord.

par -

Une source bien informée du ministère des Affaires étrangères a assuré ce vendredi 18 août sur les ondes de Mosaïque fm qu’il n’y a pas de mort ou blessé de nationalité tunisienne dans les deux attaques qui ont secoué la ville de Barcelone, en Espagne, jeudi 17 août 2017.

On rappelle que deux attentats à la voiture bélier ont été commis à quelques heures d’intervalle en Catalogne, dans le nord-est de l’Espagne, faisant 13 morts et une centaine de blessés à Barcelone.

par -

Le bilan de l’attaque terroriste dans l’une des artères les plus fréquentées de Barcelone, les Ramblas, s’est considérablement alourdi. Le journal El Pais évoque désormais le chiffre de 13 morts, au moins.

Pour rappel, hier jeudi 17 août dans l’après midi, une fourgonnette a délibérément foncé sur la foule, en zigzaguant pour faire le maximum de victimes, comme ce fut le cas à Nice. L’acte a été revendiqué par le groupe Daech. Le conducteur court toujours, mais la police est parvenue à abattre “cinq terroristes présumés” dans la nuit à Cambrils, au sud de la capitale catalane.

Toujours d’après El Pais, le conducteur du van, activement recherché par les services de police, serait le frère d’un des trois individus arrêtés. Ils feraient partie d’une cellule de 12 djihadistes. Quatre présumés terroristes seraient donc “dans la nature“, dont le conducteur du véhicule…

par -

Après Nice et Berlin, Barcelone découvre à son tour l’horreur des camions qui foncent sur la foule. Ce jeudi 17 août, dans l’après-midi, une fourgonnette blanche a percuté les passants sur l’avenue très fréquentée du centre de la ville catalane, La Rambla. On signale au moins 2 morts et des dizaines de blessés. D’après les autorités, on a affaire à une “attaque terroriste”…

Plusieurs témoins ont confié à La Vanguardia que le conducteur a heurté “une douzaine de personnes“, en opérant des zigzags sur la zone piétonne de l’artère pour faucher le maximum, exactement comme à Nice. On évoque au moins deux suspects en fuite. L’un d’entre eux, armé, s’est barricadé dans un bar aux alentours…

par -

Dans un documentaire espagnol, une quarantaine de scientifiques préviennent que ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’un gigantesque mur d’eau vienne fracasser les côtes espagnoles et portugaises.

Selon les données rapportées par le site Ouest-France, la catastrophe ferait des milliers de victimes et provoquerait des dégâts colossaux. Ces scientifiques estiment que les régions concernées sont mal préparées à un tel scénario.

Ce n’est qu’une question de temps avant qu’un gigantesque mur d’eau s’écrase sur les côtes de l’Espagne et du Portugal, ont averti des scientifiques espagnols et portugais.

Dans un nouveau documentaire, appelé La gran ola (la grande vague), ils prétendent que ces régions sont mal préparées à une telle catastrophe qui ferait des milliers de victimes et causerait d’immenses dégâts, nous a précisé la même source.

par -

Des centaines de migrants ont forcé ce vendredi 17 février au petit matin la haute barrière entourant l’enclave espagnole de Ceuta, au Maroc, et certains d’entre eux ont été blessés, a-t-on appris auprès de l’agence internationale AFP.

La garde civile de Ceuta a annoncé que plus de  500 personnes ont peut-être réussi à entrer dans la ville espagnole .

A noter que la dernière tentative d’entrée massive remonte à la nuit du Nouvel an, quand un millier de migrants avaient essayé de franchir la barrière grillagée de six mètres entourant l’enclave, une entreprise périlleuse où certains se blessent souvent, a ajouté la même source.

par -

L’un des réseaux les plus importants dédiés au trafic et à la traite d’être humains vient d’être démantelé par l’Espagne et le Maroc.  Selon les données rapportées par huffpostmaghreb , le ministère de l’Intérieur espagnol annonce une dizaine d’arrestations liées à cette “organisation d’origine nigériane” qui s’activait dans le détroit de Gibraltar.

D’après la police espagnole, l’opération s’est déroulée en deux phases. La première, qui a eu lieu sur le sol espagnol, a permis l’arrestation de sept personnes spécialisées dans l’exploitation sexuelle des femmes d’origine nigériane.

L’enquête avait été ouverte en août 2015. La police espagnole avait alors localisé une victime nigériane de traite d’êtres humains, âgée de 16 ans seulement, dans un centre d’accueil pour mineurs à Sebta.

Au cours de l’enquête, 39 femmes qui étaient exploitées sexuellement par les membres de ce réseau ont été découvertes, a fait savoir la police espagnole. Les victimes auraient été contraintes à se prostituer douze heures par jour, sept jours sur sept.

Lors de la “deuxième phase de l’opération”, la police a pu localiser les autres membres de l’organisation, basés au Nigeria et au Maroc, qui recrutaient les victimes, a-t-on expliqué la même source.

par -

Deux conventions financières ont été signées, mardi à Alger, entre le ministère des Finances et des établissements financiers espagnols pour la modernisation du système d’information et des marchés financiers.

Selon Radio Algérie, le financement de ces contrats sera imputé sur le Fonds hispano-algérien de développement de la convention de conversion de la dette algérienne vis-à-vis de l’Espagne signé en juin 2006.

D’une valeur de 7,2 millions d’euros et portant sur l’acquisition des systèmes d’information des marchés financiers (Bourse d’Alger et les intermédiaires financiers), le premier contrat a été conclu entre la Direction générale du Trésor et le consortium espagnol BME Innova-AFI (Analistas financieros internacionales).

BME Innova est la filiale de Bolsas Mercados Espagnoles, gestionnaire des marchés des valeurs mobilières en Espagne, alors que l’AFI est un bureau d’études spécialisé dans la consultation et l’expertise financières.

Ce projet vise à hisser le fonctionnement du marché financier algérien au niveau des standards internationaux et permettra une meilleure transparence, sécurité et compétitivité par la mise en place d’un système de cotation, de supervision et de règlement, ainsi que sa connexion avec les intermédiaires du marché des valeurs d’Etat.

Quant au second contrat, d’une valeur de 5,3 millions d’euros, il porte sur l’informatisation des systèmes de paiement de la Direction générale de comptabilité, a-t-on expliqué la même source.

par -

L’explosion d’une bonbonne de gaz a fait 90 blessés dont cinq graves samedi soir dans un restaurant du sud de l’Espagne. L’explosion s’est produite dans une cafétéria du centre de la ville de Velez alors qu’une foule importante célébrait une fête locale, la Feria de San Miguel, et a entraîné des mouvements de panique. La plupart des blessés sont très légers et souffrent de coupures, traumatismes ou contusions provoqués par les projectiles de débris entraînés par l’explosion. D’autres se sont blessés en tombant. Cinq personnes sont dans un état grave, rapporte Lefigaro.

Après l’explosion survenue dans la cuisine de la cafétéria, les services de secours ont reçu de très nombreux appels de personnes craignant un attentat.
Selon le quotidien local Sur, une employée a vu le tuyau d’une bonbonne de gaz en feu et a donné l’alerte, mais le temps a manqué pour évacuer à temps les clients se trouvant dans la cafétéria et sur sa terrasse. La déflagration a fait voler chaises et tables situées dans la rue, jonchée de débris de verre samedi soir, selon des images diffusées par les médias locaux.

La ville de Velez, comptant quelque 30.000 habitants, se trouve à une trentaine de kilomètres à l’est de Malaga.

Source : Lefigaro

par -

Le ministère espagnol de l’Intérieur a annoncé, lundi 26 septembre 2016, l’arrestation à Valladolid (Nord-ouest de l’Espagne) et à Murcie (Sud-est) de deux personnes de nationalité marocaine qui voulaient rejoindre l’organisation terroriste Daech, a rapporté le site d’information marocain  « Aujourd’hui Le Maroc ».

L’un des deux individus appréhendés avait décidé de rallier les rangs de Daech en Syrie, ajoute la même source dans un communiqué, précisant qu’il s’est auto-radicalisé à travers Internet en accédant à des contenus de propagande de cette organisation terroriste.

par -

Quatre personnes au moins sont mortes et une cinquantaine ont été blessées, aujourd’hui vendredi, dans le nord-ouest de l’Espagne, dans le déraillement d’un train reliant Vigo à Porto (Portugal), a annoncé Le Figaro citant des sources officielles.

47 personnes ont été admises dans les hôpitaux. Le train qui a déraillé appartient à la compagnie des chemins de fer Comboios de Portugal.  Il était conduit par un Portugais qui figure au nombre des morts, a précisé la même source.

 

par -

Et de trois. Les Espagnols, manifestement, vont se rendre aux urnes pour la troisième fois en un an. La faute… aux Espagnols qui n’ont pas voulu donner une majorité nette au Premier ministre, Mariano Rajoy, pour composer à sa guise son gouvernement, ce qui l’a obligé à des tractations âpres avec des partis aux positions parfois radicales. Résultat des courses : Hier vendredi, pour la deuxième fois consécutive, les députés ont rejeté la mouture gouvernementale présentée par Rajoy. Une troisième élection législative semble inéluctable.

Pourtant au Congrès, composé de 350 sièges, Rajoy ne demandait qu’une simple majorité pour aller au bout de son projet. Mais voilà, comme mercredi dernier, il n’a pu s’adosser que sur 170 votes en sa faveur – 137 votes des élus de son Partido Popular (PP, à droite), plus les 32 votes de la formation du centre-droit, Ciudadanos, et un vote de la Coalition Canarias. Il a été contré par tous les autres partis du Congrès, surtout les socialistes du PSOE, Podemos et les partis nationalistes basque et catalan. Cela fait tout même 180 votes contre. Insurmontable pour Rajoy…

par -

Le club espagnol de Villareal, à une semaine de son match aller des barrages contre Monaco en Ligue des Champions d’Europe,
a annoncé le départ de son entraîneur Marcelino Garcia Toral.
“Marcelino Garcia Toral n’est plus l’entraîneur du Villareal FC”, a annoncé le club valencien dans un communiqué mercredi soir. Marcelino part avec
son adjoint Ruben Uria et le préparateur physique Ismail Fernandez, ajoute le communiqué.
D’après la presse espagnole, le technicien a été remercié pour mésentente avec la direction. Le quotidien Marca ajoute qu’il s’était mis à dos les cadres de l’équipe, très remontés contre lui.
Le club doit annoncer dans les prochaines heures le nom du successeur de Marcelino, arrivé en 2013 et artisan de la remontée en première division d’un club qui a terminé 4e de la Liga et atteint les demi-finales de l’Europa League la saison dernière.
Villareal reçoit Monaco le 17 août en barrages aller de la Ligue des champions avant de disputer le match retour en Principauté le 24 du même mois.

Le meilleur des RS

C'est un Taoufik Baccar très remonté qui a pris sa plume ce mardi 20 février 2018... ou plutôt son clavier. Sur sa page Facebook,...

INTERVIEW

Syndicaliste, de père en fils, le ministre tunisien de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, détruit le mythe de l’abondance pétrolière, s’adresse aux...

AFRIQUE

L'équipe du Sommet sur l'Innovation en Afrique 2018 (www.AfricaInnovationSummit.com), en partenariat avec l'Agence du NEPAD (www.NEPAD.org), annonce la réunion du Groupe de Haut Niveau sur...

Reseaux Sociaux

SPORT