El Mdhilla2 : La production de phosphates estimée à 900 MT en...

El Mdhilla2 : La production de phosphates estimée à 900 MT en 2020

par -

Abdessalem Chouwaya, directeur de l’usine de triple super phosphate d’El Mdhilla2 a annoncé que la production de l’usine passera de 460 mille tonnes actuellement, à près de 900 mille tonnes après son entrée en exploitation,  au cours du premier trimestre 2020.

Cette usine relevant du Groupe chimique tunisien (GCT) et qui constitue un des grands projets industriels visant le renforcement de la capacité de la production nationale en triple super phosphate destiné à l’exportation, a été au centre d’une récente visite effectuée par le chef du gouvernement chargé d’expédier les affaires courantes, Youssef Chahed.

Le chef du gouvernement a visité les différentes composantes du projet, dont les travaux devraient prendre fin bientôt. Il s’agit des unités de production de l’acide sulfurique, d’acide phosphorique liquide et concentré, et d’une unité de production de triple super phosphate, dont la capacité de production annuelle est estimée à 400 mille tonnes.

El Mdhilla2 : Une production conforme aux normes internationales

Cette usine aurait dû entrer en exploitation depuis 5 ans, mais les perturbations sécuritaires, les mouvements de protestations et les sit-in survenus dans région, au cours de dernières années, ont retardé les travaux et provoqué le report des échéances, a précisé à l’Agence TAP, le directeur de l’usine.

La nouvelle usine a été réalisée conformément aux normes internationales en termes de préservation de l’environnement. Ainsi, l’unité de production d’acide sulfurique est équipée d’un des systèmes les plus modernes dans le domaine de lutte contre la pollution de l’air et les émissions de gaz, ce qui lui permet d’absorber le dioxyde de carbone.

Elle dispose également d’un système de récupération de la température sous forme de vapeur pour la transformer ensuite en électricité, selon les données présentées à l’occasion de la visite.

Idem pour l’unité de production de l’acide phosphorique dont la production sera conforme aux normes internationales en termes de lutte contre la pollution de l’air, grâce à l’installation d’une unité de lavage de fluor et un système de récupération de fluor.

« Cette unité permettra de doubler la production nationale de triple superphosphate et de renforcer la place de la Tunisie sur les marchés mondiaux des engrais », a affirmé Chahed, dans une déclaration à la presse.

Cette usine offrira 740 opportunités d’emploi, dont près de 200 agents ont été déjà recrutés, alors que les autres le seront au cours de l’année 2020.Cependant,  il existe des  difficultés entravant encore le fonctionnement de l’usine, lesquelles sont liées notamment, au raccordement des unités de l’usine au réseau de gaz naturel, la difficulté d’acquérir un terrain pour stoker le phosphogypse, et les problèmes de terres collectives s dans la délégation d’El Mdhilla, note, de son côté, le directeur général du GCT à Gafsa, Abdallah Fajraoui.

Les besoins de l’usine d’El Mdhilla 2 en phosphate mouillé et sec, sont estimés à 1 million de tonnes par an, alors que les investissements consacrés au financement du projet sont de l’ordre de 640 millions de dinars (MDT). Ce projet a été réalisé par des sociétés de BTP tunisienne, chinoise et coréenne.

On rappelle que les quatre districts appartenant à la Compagne Phosphate Gafsa, à savoir Métlaoui, Om Laarayes, Mdhila et Redeyef  ont connu à maintes reprises et depuis des années , des paralysies totales à cause des protestations des ouvriers réclamant des primes et l’amélioration de leurs conditions.

Source : AM/TAP

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire