20 C
Tunisie
jeudi 22 octobre 2020
Accueil La UNE Fourati : les chiffres des braquages sont exagérément gonflés!

Fourati : les chiffres des braquages sont exagérément gonflés!

En même temps que toutes les unités sécuritaires travaillent d’arrache-pied aux quatre coins de  la République pour protéger les citoyens  et éradiquer les opération de braquages, de viol, de délinquance…les Tunisiens doivent se montrer très vigilants quant à leur sécurité personnelle, car la criminalité gagne du terrain d’un jour à l’autre.

- Publicité-

Les dernières statistiques officielles ont révélé que la criminalité dans le pays a considérablement augmenté essentiellement ces dernières années. Pour ce qui est de la nature des affaires, la majorité des délits sont relatifs au droit commun et au crime organisé. Cette tendance se justifie également par la consommation de drogue, dont le taux est en perpétuelle hausse, outre les tensions sociales, la pression et le stress dans certains milieux familiaux et sociaux.

Un bémol cependant. Selon de récentes statistiques annoncées par le ministère de l’Intérieur, les affaires liées à la sécurité ont connu une baisse, passant de 144 mille en 2018 à moins de 137 mille en 2019. Hichem Fourati, ministre de l’Intérieur, a récemment annoncé que toutes les unités sécuritaires sont toujours mobilisées et sont prêtes pour protéger les citoyens contre les opérations de braquage.

Le ministre  a encore démenti les informations relatives à l’augmentation des braquages. Dans une déclaration faite à Mosaïque fm, il a déploré la publication de fausses informations sur les réseaux sociaux et la diffusion d’images de braquages qui ont eu lieu dans d’autres pays. Ce genre de pratique, selon Fourati, vise à déstabiliser l’action de l’Etat.

Et d’assurer qu’il s’est réuni avec le chef du gouvernement  Elyes Fakhfekh, pour lui  présenter des propositions importantes susceptibles d’améliorer l’action des unités de sécurité, dont notamment fournir des équipements modernes, renforcer le capital humain et l’application de la loi de protection des forces armées.

On rappelle que le ministère de l’Intérieur avait annoncé en 2019 le renforcement de la police de proximité auprès des citoyens afin de lutter contre la petite délinquance, les braquages et autres violences. Le MI avait également annoncé l’installation de 100.000 caméras de surveillance dans les bus et hôpitaux afin de contribuer à faire baisse le taux de criminalité, à l’instar d’autres pays comme la Grande-Bretagne.

Les crimes en général qui ont leur origine dans la société constituent aujourd’hui une menace pour la communauté et tout le monde est appelé à combattre ce fléau à tout prix. Dans cette lutte, les médias doivent être impliqués davantage et collaborer avec les forces de sécurité afin de mettre l’accent sur l’augmentation du phénomène, mettre le doigt sur ses origines et informer le public sur les efforts mis en œuvre pour le combattre, sachant que la façon la plus efficace et la moins coûteuse pour prévenir le crime, c’est d’intervenir tôt pour aider aussi bien ceux qui risquent de devenir des criminels que les victimes potentielles…

Il reste à signaler, que selon les explications des spécialistes en sécurité, l’augmentation du taux de criminalité et la gravité de ses formes seraient la conséquence directe de la dégradation de la situation sécuritaire observée après les évènements du 14 janvier 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,330SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles