9 C
Tunisie
mardi 1 décembre 2020
Accueil Monde Gaza : Hamas affirme tout ignorer du soldat israélien disparu

Gaza : Hamas affirme tout ignorer du soldat israélien disparu

La branche armée du Hamas a revendiqué samedi l’embuscade tendue hier dans le sud de la bande de Gaza mais dit tout ignorer du soldat israélien qui, selon l’armée israélienne, aurait été enlevé lors de cette opération et dément avoir violé le cessez-le-feu, arguant avoir agi avant le début de celui-ci.

- Publicité-

Israël a annoncé vendredi la disparition du sous-lieutenant Hadar Goldin, 23 ans, et accusé le mouvement palestinien d’enlèvement et de violation d’une trêve humanitaire de 72 heures entrée en vigueur dans la matinée. Si le soldat israélien a été capturé, il pourrait avoir été tué durant l’offensive israélienne qui a suivi l’embuscade, a déclaré le Hamas.

Au lever du jour samedi, le système antimissiles Dôme de fer a intercepté deux roquettes tirées par les groupes palestiniens sur le secteur de Tel Aviv, et une troisième au-dessus de Beersheba.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a convoqué samedi son cabinet restreint en réunion extraordinaire et averti les factions palestiniennes qu’elles subiraient « les conséquences de leurs actes ».

Dans un communiqué, les brigades Kassam expliquent rencontrer des difficultés de communication avec les activistes qui opéraient dans le secteur du sud de la bande de Gaza où le sous-lieutenant a été porté disparu par Tsahal.

« Nous avons perdu le contact avec le groupe de combattants qui a participé à l’embuscade et nous pensons qu’ils ont tous été tués dans le bombardement (israélien). En supposant qu’ils avaient réussi à capturer le soldat pendant les combats, nous estimons que (le soldat) a également été tué dans l’incident », dit ce texte.

L’embuscade aurait eu lieu à 07h00 (04h00 GMT), ont poursuivi les brigades Kassam, ajoutant ne détenir « aucune information sur le soldat disparu ni sur les circonstances de sa disparition ».

Entré en vigueur à 08h00 (05h00 GMT), au 25e jour du conflit, le cessez-le-feu de trois jours, annoncé jeudi soir par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et le secrétaire d’Etat américain John Kerry, devait permettre l’ouverture au Caire de négociations entre Israéliens et Palestiniens sur une solution de long terme.

« Nous informons les médiateurs qui ont participé à la mise en place du cessez-le-feu humanitaire de notre accord pour effectuer une trêve dans les villes sionistes et les colonies mais nous ne pouvons pas cessez de combattre contre les troupes (israéliennes) qui poursuivent des opérations et se déplacent continuellement dans la bande de Gaza », a déclaré la branche armée du Hamas.

Au Caire, un haut responsable du ministère des Affaires étrangères a assuré que les discussions seraient malgré tout lancées dimanche, l’Egypte espérant que les deux parties cesseront les hostilités avant le début des négociations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,487FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,379SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles