Intempéries : Un fonds national de solidarité pour les régions sinistrées

Intempéries : Un fonds national de solidarité pour les régions sinistrées

par -

La Tunisie a été fortement touchée ces deux derniers jours par des pluies diluviennes provoquant d’importants dégâts matériels et des pertes en vies humaines. Les zones les plus sinistrées sont les gouvernorats du Grand Tunis, Nabeul, Kasserine, Sidi Bouzid, le Kef et Jendouba.

Selon un dernier bilan annoncé par les services de la protection civile, 6 personnes sont décédées suite aux crues. Un homme de 40 a été retrouvé mort à l’Oued Skhirat à Firiana (gouvernorat de Kasserine). Un petit garçon de cinq ans est mort noyé à Sabalet Asker (Sidi Bouzid) et un citoyen de 48 ans est décédé dans la ville de Nawar, à Nabeul.

De même, deux corps ont été retrouvés à Sidi Asker et Dahmani dans le gouvernorat du Kef. De plus, deux personnes sont portées disparues après avoir été emportées par les eaux, à El Ayoun (Kasserine) et par l’Oued Hnaynia à Nadhour (Nabeul). Ces inondations ont également causé d’importants dégâts, dans l’activité agricole et notamment les cultures des fruits, légumes, arbres fruitiers et l’élevage du bétail.

Inondation : Évaluation des dégâts causés aux citoyens

Le ministre du Commerce Omar Behi a annoncé, dans une déclaration  aux médias, qu’une commission technique chargée de l’évaluation des dégâts causés aux citoyens par l’inondation d’oued Tessa lié au barrage Mallague survenue dans la nuit de mercredi au jeudi et dont le débit moyen s’élève à plus 1000m3/mn, sera formée.

Ila précisé que la commission évaluera les dégâts des agriculteurs dans les régions de Lâazima, Mnasria, Souk Essebt et Trakhana, aux fins de leur dédommagement. Il a été dans ce contexte, décidé d’accélérer le travail de cette commission de manière à tenir compte du fait que ces inondations coïncident avec les préparatifs de la saison céréalière et des pâturages.

Et d’ajouter que le fonds national de solidarité se charge de distribuer des aides aux personnes dans le besoin, dès ce soir.
La situation socioéconomique des agriculteurs oblige la commission formée par le ministre du Commerce à accélérer son travail et à débourser les dédommagements dans les plus brefs délais afin d’assurer le bon déroulement de la saison de l’emblavage.

On rappelle que l’UTAP avait annoncé que les pertes causées par les inondations aux agriculteurs de Nabeul s’élèvent à 150 têtes de bétail, en plus des pertes matérielles…Les agriculteurs eux-mêmes  dans cette région ont pu constater l’ampleur des dégâts qu’ils ont subis. Un agriculteur a affirmé sur une radio privée que 45% des plantations d’agrumes à Bouargoub ont été emportées par les eaux des dernières pluies.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire