AccueilLa UNEInvestissement: L’attractivité de la Tunisie encore battue en brèche. Les IDE plongent...

Investissement: L’attractivité de la Tunisie encore battue en brèche. Les IDE plongent de 28,8%

Les investissements internationaux en Tunisie ont baissé de 28,8%, entre 2019 et 2020, pour s’établir à 1885,9 millions de dinars (MD),  selon les  données de la FIPA (Agence de Promotion de l´Investissement Extérieur).

- Publicité-

En devises, la valeur de ces investissements a atteint 588,3 millions d’euros et 670,6 millions de dollars, l’année écoulée.

En dépit de leur baisse  remarquable, les investissements internationaux ont permis de créer 9630 postes d’emploi directs.

Ces investissements se répartissent entre investissements en portefeuille (- 69,5%, à 51,5 MD) et les investissements directs étrangers (- 26%, à 1834,4 MD).

La régression des investissements internationaux est expliquée, en partie, par les répercussions de la pandémie de la Covid-19, qui ont impacté les flux des investissements internationaux dans la plupart des pays du monde.

Des statistiques internationales font état d’une baisse de l’ordre de 30 à 40%, des investissements internationaux, à travers le monde.

La France et Qatar émergent du lot

S’agissant de la Tunisie, le repli des investissements internationaux en 2020, a touché tous les secteurs notamment ceux de l’énergie, des industries manufacturières, des services et de l’agriculture à des taux allant de 3 à 31%.

Les investissements internationaux dans le secteur de l’énergie ont diminué de 31,8%, pour s’établir à 620,5 MD à la fin de l’année écoulée.

Le secteur des industries manufacturières a attiré des investissements internationaux de l’ordre de 1062,8 MD en 2020, en baisse de 17% par rapport à 2019 (1249,1 MD).

Le flux des investissements internationaux a aussi, chuté de 44% dans le secteur des services et de 3,6% dans le secteur agricole qui n’a attiré que 17,9 MD, en 2020.

Le flux des investissements internationaux, hors énergie, enregistré au cours de l’année 2020 a permis de réaliser 517 opérations d’investissement, d’une valeur totale de 1213,8 MD, permettant de créer 9630 postes d’emplois directs.

Parmi ces projets d’investissement, 76 opérations concernent des projets nouveaux d’une valeur de 66,1 MD, permettant de créer 1973 nouveaux postes d’emplois.

Environ 441 opérations d’investissements portent sur des projets d’extension d’une valeur de 1147,7 MD, ayant permis la création de 7657 emplois directs.

Les données de la FIPA ont révélé que le Grand Tunis a attiré 46% de ces investissements, soit 568 MD (dont 212,6 MD pour le Gouvernorat de Tunis), suivi par le Nord-Ouest (279,5 MD).

La France demeure le premier investisseur étranger en Tunisie avec 462,4 MD investis (38%) suivie par l’Italie (164 MD), puis du Luxembourg (107,6 MD), de l’Allemagne (104,5 MD) et du Royaume-Uni (87,4 MD).

Le Qatar est le premier investisseur arabe en Tunisie en 2020, avec 51,8 MD investis.

1 COMMENTAIRE

  1. c’est normal le pays est dirigé depuis 10 ans par une secte religieuse avec une instabilité politique sociale et doublée par une crise économique sanitaire et du terrorisme les investissements étrangers baissent et continuent à baisser la destination Tunisie n’est plus attirante et favorable .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,436SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles