27 C
Tunisie
mercredi 8 juillet 2020
Accueil La UNE La chicha aux temps du Coronavirus : je t’aime, moi non plus!

La chicha aux temps du Coronavirus : je t’aime, moi non plus!

Depuis la propagation du Coronavirus à travers le monde, la panique s’est installée en Tunisie, suite à l’annonce du premier cas confirmé  le 2 mars 2020.

Et depuis, le ministère de la Santé ne cesse de publier les communiqués pour appeler les citoyens à suivre un arsenal de mesures de prévention, des fois pénibles, pour certains.
Mais hélas, ces recommandations et consignes sanitaires n’ont pas été du goût de tout le monde, surtout lorsqu’il est question de chicha.

Polémique depuis plusieurs jours en Tunisie. Les autorités sanitaires ont appelé à l’interdiction des bars à chichas, dans le cadre des mesures prises pour éviter la propagation du coronavirus, sachant que le risque de contamination demeure très élevé. Oui, le narguilé est vecteur de virus.

En effet, l’air émanant de la chicha contient de la salive du fumeur et pourrait, donc, atteindre la personne installée à proximité.
Pire, une personne infectée par le coronavirus pourrait, à son tour, contaminer d’autres clients du café de chicha.

Les municipalités appellent au boycott de la chicha

La municipalité de Menzel Abderrahman, du gouvernorat de Bizerte, a appelé dans un communiqué publié, ce mercredi 11 mars 2020, les propriétaires de cafés et restaurants d’éviter l’utilisation d’ustensiles à usage fréquent et les chichas.

 »Les assiettes, les tasses, les fourchettes, les couteaux et les chichas, sont désormais, interdits dans les cafés et les restaurants, afin de prévenir le risque de propagation du Coronavirus »,lit-on dans le communiqué.
Les propriétaires de boulangeries sont, également, appelés  à ne pas laisser le pain à la portée des clients, de porter des gants et de procéder à la stérilisation des locaux.
L’une après l’autre, les municipalités dans plusieurs villes en Tunisie, à l’instar de Msaken et Sidi Bou Saïd  ont multiplié leurs mesures de précaution et se sont engagées dans cette campagne de boycott.

Dans le même contexte, le directeur des soins de santé de base, Chokri Hammouda, a affirmé, dans une déclaration accordée au médias, que la chicha expose le fumeur à des risques de contagions microbiennes et de transmission des maladies respiratoires ou les virus, tels que la grippe et le coronavirus ou encore la tuberculose.
Maintenant, reste le rôle du citoyen, principal acteur dans cette lutte contre le coronavirus en respectant des règles d’hygiènes simples et efficaces.
D’autres professionnels de la Santé ont, aussi, appelé à l’interdiction du narguilé jusqu’à la fin de cette crise.

Des distributeurs de gels désinfectant détruits, un esprit lamentable

Ce mercredi 11 mars 2020, la municipalité de Tunis s’est engagée à mettre en place des distributeurs de désinfectants pour se laver les mains dans les stations de TGM, le marché central, le marché Lafayette et dans tous les circonscriptions municipales.
Surprise ! Quelques heures, seulement, après leur installation, des ‘’hooligans’’ les ont, aussitôt, volés et vandalisés. Après le manque d’hygiène en Tunisie, voilà que s’y ajoute le manque de civisme. En effet, ces comportements indignes dénotent d’un état d’esprit misérable.

Respecter les règles d’hygiène sans eau potable

Résistons au Corona ! Le ministère et les professionnels de la santé ne cessent de nous bombarder par leurs recommandations d’hygiène et la nécessité de se laver les mains au moins cinq fois par jour pour limiter les risques de propagation du coronavirus! Mais avec quoi se laver les mains si l’eau potable était coupée ?

En effet, une coupure et une perturbation dans l’approvisionnement en eau potable seront enregistrées, demain jeudi 12 mars 2020, à “Ardh Sfar” au niveau de la Rue de l’Indépendance à Ettadhamen (Gouvernorat de l’Ariana) et à la Cité “El Ferdaous”, à Ettahrir (Gouvernorat de Tunis), a annoncé, mercredi 11 mars 2020, la SONEDE.

Bien que  seulement six cas de coronavirus avérés aient été recensés, jusqu’à maintenant, de nouvelles mesures de prévention pourraient être encore annoncées.

1 COMMENTAIRE

  1. Vol des distributeurs de gel en pleine rue?
    * Par manque de civisme? Mais il n’y à plus de civisme dans le pays!
    * quelle naïveté que de croire que ces distributeurs n’étaient pas exposés au vol
    * depuis quand sommes nous devenus à ce point accroc d »hygiène quand les rues sont une poubelle à ciel ouvert?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,221FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,280SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles