Tags Posts tagged with "eau, potable"

eau, potable

par -

Les habitants des régions El Khadhra, El Hamira et Borj Soussi relevant de la délégation Saouaf au gouvernorat de Zaghouan ont bloqué, mardi 18 juillet 2017, la route nationale N°3 et la route régionale N°644 pour dénoncer les coupures et les perturbations de la distribution de l’eau potable, rapporte Jawhara Fm.

Quelques heures après, la route nationale N°3 a été débloquée suite à l’intervention des autorités sécuritaires et du délégué de la région, Samir Touil.

par -

La distribution de l’eau potable à l’île de Kerkennah reprendra progressivement son rythme normal à partir d’aujourd’hui mardi 18 juillet 2017 à midi, a fait savoir la SONEDE, ce mardi, dans un communiqué.
La même source a précisé que des perturbations dans l’alimentation en eau potable ont été enregistrées à Kerkennah, en raison des travaux de réparation d’une panne survenue les 17 et 18 juillet 2017 au niveau de la station de pompage située dans l’île .

par -
Le PDG de la Sonede, Mosbah Helali, annonce le lancement prochain d’un appel d’offre visant
la réalisation de 6 stations de dessalement au Sud Tunisien. Avec une enveloppe de l’ordre de 170 millions de dinars, ce projet fournira de l’eau potable à une population de plus d’un demi-million de personnes. Interview :
Selon le site espagnol «The Diplomat», une société espagnole d’ingénierie, dénommée Typsa, gérera en consortium avec deux autres entreprises la construction de six usines de dessalement d’eau au Sahara tunisien. Pouvez-vous nous donner plus des détails ?
Au début, il faut préciser qu’il s’agit d’un projet pilote qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’un programme national visant l’amélioration de la qualité de l’eau distribuée dans le sud tunisien.
On vient presque d’achever la première phase, à hauteur de 90%. On table sur la réalisation de 9 stations de traitement dont 8 sont entrées en exploitation et se situent à Tozeur, Gabes, Medenine et Gafsa. Et les efforts se poursuivent pour la réalisation d’une autre station à Tozeur.
Le cout de cette première phase est estimée à 85 millions et environ 400 mille personnes vont bénéficier de ce projet.
Et pour la deuxième phase ?
Cette phase programme la réalisation de 6 stations de dessalement avec une enveloppe de l’ordre de 170 millions de dinars.

Ces stations, qui auront une capacité totale de 31 000 mètres cubes par jour, seront installées à Gafsa, Sidi Bouzid, Tozeur, Kėbeli et Medenine.

On a commencé déjà la mise en place de trois forages à Mėdenine et deux à Gafsa. Par la suite, on va lancer au cours de ce deuxième semestre l’appel d’offre relatif à la sélection de la société qui sera chargée de réaliser cet ouvrage.

Ce projet durera 3 ans et fournira à terme de l’eau potable à une population de plus d’un demi-million de personnes.

Mais quel est le rôle de la société espagnole d’ingénierie, Typsa, dans ce projet ?

Typsa est un bureau d’étude et non une société. Il est chargé de superviser les travaux pour la mise en route des usines de dessalement qui traiteront l’eau des rivières, des lacs et des puits.

Autre sujet : Les coupures d’eau qui continuent de préoccuper les citoyens… Quelles sont les causes directes de ces incidents ?

On a des coupures de type 1. Pour ces dernières, elles sont prévisibles et à chaque fois on essaye d’informer les gens à l’avance. Car elles nécessitent des travaux de maintenance et d’extension de notre réseau..

Pour le type 2, il s’agit de perturbations au niveau de la distribution. Elles sont occasionnelles et liées au manque de ressources en eau à cause de la sécheresse.

Avez-vous élaboré une stratégie bien déterminée pour y faire face ?

Certainement oui. La Sonede a mis en place un programme pour faire face aux besoins de consommation en période de pointe.

Ce programme consiste à étendre le réseau et à renforcer les ressources en eau en procédant à de nouveaux forages dans toutes les régions du pays, en mettant en place un réseau de nouvelles canalisations et des stations de pompage. D’ailleurs, on a bien investi dans 139 systèmes hydrauliques pour la Sonede, outre les grands projets réalisés par notre société.

Mais voilà, il y a encore des coupures…

On continue à fournir plus d’efforts, mais il ne faut pas nier l’existence de certains problèmes qu’on essaye de réduire. Chiffre à l’appui, les coupures d’eau au cours de cette année ont affiché une baisse, passant de 45 en 2016 à 8 actuellement et ce, grâce à la mise en place du programme pour faire face aux périodes de pic de la consommation.

par -

Neuf projets d’approvisionnement en eau potable sont en cours de réalisation à Sidi Bouzid moyennant une enveloppe de 31 millions de dinars, a indiqué, mardi, le chef du district de la SONEDE à Sidi Bouzid Raouf Fraj.
Parmi ces projets, qui ont été lancés début 2017 et devront être achevés en 2019, celui de dessalement d’eau dans les délégations de Mezzouna, Meknassy et Menzel Bouzaiène (20 millions de dinars), a ajouté la même source.
Ce projet, qui vise l’amélioration de la qualité de l’eau dans ces régions, est en phase de préparation du plan topographique et d’acquisition de terrains privés, une étape qui s’annonce compliquée selon Raouf Fraj, soulignant que les autorités locales et la société civile dans les délégations concernées œuvrent à résoudre toute contrainte en la matière.
Les autres projets portent sur l’approvisionnement en eau des localités d’El Hmama dans la délégation Jelma (3 millions de dinars), d’El Hmima et Bennour à Sidi Bouzid-est (2 millions de dinars) et le complexe Aoumeur Osb (environ 1,7 million de dinars) ainsi que les régions de Bkakria et Kouaznia (650 mille dinars) et Bir Lehfay (500 mille dinars).

par -
Main

Le ministère de l’Agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques a annoncé un ensemble de mesures au profit du gouvernorat de Kairouan, visant à réduire les perturbations dans l’approvisionnement en eau potable au cours de la saison estivale 2017.
Le ministère a indiqué dans un communiqué publié mardi, que le gouvernorat de kairouan qui comporte 84 700 abonnés au réseau de distribution de l’eau de la SONEDE, dont 100% sont au milieu urbain et 82,3% au milieu rural, est considéré parmi les gouvernorats qui souffrent de problèmes au niveau de la distribution de l’eau potable, notamment dans les zones rurales de Sbikha, Nasrallah et Chrarada.
Le département de l’agriculture a souligné avoir mis en place une stratégie complémentaire dans les milieux urbain et rural, dans ce gouvernorat, dont la programmation de plusieurs interventions au niveau de l’aménagement des systèmes hydrauliques et du renforcement des ressources hydrauliques, à travers le forage de nouveaux puits, la mise en place de canaux d’adduction ainsi que la distribution et l’équipement des ouvrages hydrauliques supplémentaires.
Le ministère a programmé 5 projets d’un coût global de près d’un million de dinars relatifs au renforcement des ressources hydrauliques à Dar Jamiya de la délégation de Sbikha, à travers le raccordement et l’équipement du puits profond de Hinchir El Bakar. Il s’agit également, de mettre en place d’un canal à partir du réseau Krimid au gouvernorat de Sousse. En outre, le ministère a renforcé les ressources hydrauliques de la région de Hmida de la délégation Nasrallah, à travers le raccordement du puits profond relevant du commissariat régional au développement agricole à Kairouan.
S’agissant de la région supérieure de la délégation de Chrarda, une station de pompage a été aménagée et équipée.
La SONEDE a mis en place un programme d’entretien des réseaux de transfert et de distribution des eaux et mobilisé des équipes techniques spécialisées, pour garantir la rapidité et l’efficacité des interventions en cas de pannes imprévues et le suivi quotidien des niveaux de remplissage des réservoirs en eau potable, pour un approvisionnement optimal des clients.

En ce qui concerne le milieu rural, le ministère de l’agriculture a préparé un plan d’action pour assurer l’approvisionnement en eau potable. Il s’agit de finaliser les travaux d’aménagement de 9 systèmes hydrauliques au profit de 34 045 abonnés moyennant un coût total de 25,6 millions de dinars (MD) et de réactiver 6 systèmes hydrauliques en arrêt.

par -

Des projets d’approvisionnement en eau potable sont en cours de réalisation dans le gouvernorat de Sidi Bouzid moyennant une enveloppe de 15 millions de dinars, a indiqué le chef du district de la SONEDE à Sidi Bouzid, Raouf Fraj.
Ces projets, a-t-il ajouté, visent une meilleure alimentation en eau potable, l’extension du réseau de distribution et l’approvisionnement de nouvelles localités.
Cinq projets prioritaires seront opérationnels pour la saison estivale 2017 à El Hichria, El Feriou, Mezzouna, Regueb et Sidi Bouzid ville, dont le coût s’élève à 1,6 million de dinars, a souligné la même source.
Par ailleurs, d’autres projets (10), en cours de réalisation dans le gouvernorat de Sidi Bouzid (14 millions de dinars), ont trait à l’amélioration de la qualité d’eau potable et l’approvisionnement de nouvelles régions à Sidi Bouzid-est et dans les délégations de Mezzouna, Sidi Ali Ben Aoun et Meknassy, a rappelé le représentant de la SONEDE.

par -

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taïeb, a effectué, lundi, une visite de travail au gouvernorat de Zaghouan, pour prendre connaissance de l’état d’avancement du plan régional visant à garantir l’approvisionnement en eau potable de la région, durant l’été 2017.
A cette occasion, le ministre a souligné que ce plan s’inscrit dans le cadre d’un travail structurel engagé par le ministère pour améliorer l’alimentation en eau de la région, exprimant sa satisfaction quant au bon déroulement de ce plan régional grâce aux efforts de toutes les parties prenantes.
Le ministre, qui était accompagné du secrétaire d’Etat aux Ressources Hydrauliques et la Pêche, Abdallah Rabhi, a également donné le coup d’envoi à l’exploitation d’un nombre d’ouvrages réalisés dans le cadre de trois projets importants dont le cout s’élève à 8,6 millions de dinars.
Ces projets concernent, essentiellement, le forage d’un puits profond et la mise en place d’une station de pompage au mont Zaghouan d’un cout de l’ordre de 2,1 MD, la réhabilitation du complexe d’eau potable de Jebbes El Ghrifet, Boukornine et Rouisset dans la délégation d’El Fahs, financée par la Banque africaine de développement (BAD) à raison de 5,3 MD. Quelque 3300 habitants vont bénéficier de ce projet.
Samir Taieb a, aussi, donné le coup d’envoi à l’exploitation de la zone irriguée de la région Bint Saidane de la délégation d’El Fahs, et du puits profond foré à cet effet d’un cout dépassant 1,2 MD.

par -

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Bettaïeb, a donné, samedi 10 juin 2017, lors d’une visite effectuée au gouvernorat de Bizerte, le coup d’envoi à l’exploitation de ” l’axe de Sejnane pour l’eau potable “.
Selon les données avancées par le Commissariat régional au développement agricole de Bizerte, ce projet s’inscrit dans le cadre du projet des quatre axes de la région à savoir Sejnane, Tamra, Siria et Kef-Abed, dont le coût s’élève à 36 MD et visant à garantir l’approvisionnement en eau de 36 mille habitants dans la délégation de Sejnane.
D’après la même source, le premier axe permettra d’améliorer l’alimentation en eau potable dans toute la région de Sejnane, étant donné qu’il sera exploité par les services de la Sonede pour approvisionner en eau potable les régions de Maacher et de Charguia, en plus de l’approvisionnement des régions de Katma et de Mrifeg.
Les services du Commissariat régional au développement agricole de Bizerte procéderont également à la mise en place de 49 km de canalisations au niveau de ce premier axe, outre l’installation de réservoirs et d’ouvrages visant à approvisionner en eau potable les zones périphériques de la région de Sejnane, à savoir Hssania, Sokmane et Msaken qui comptent environ 5700 habitants. Les marchés relatifs à ces projets ont été conclus et l’enveloppe qui y est consacrée s’élève à 4 MD.
Les expériences préliminaires relatives au deuxième axe du projet, celui de Tamra, démarreront fin juin courant. Le marché relatif au troisième axe qui concerne la région de Siria a également été conclu, et le coût de réalisation est de l’ordre de 2,8 MD.
Le quatrième et dernier axe du projet relatif à la région de Kef-Abed, est, quant à lui, en phase d’élaboration du rapport du tri des offres.

par -

Une perturbation dans la distribution de l’eau potable sera enregistrée, mercredi 17 mai, dans les gouvernorats de Sousse, Monastir, Mahdia et Sfax à partir de 10h jusqu’au jeudi à 22 h, annonce la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE).

Dans un communiqué, la SONEDE précise que cette perturbation devra concerner toutes les délégations relevant des gouvernorats de Sousse, Monastir et Mahdia. Elle concerne également les délégations de Sfax ville, Sfax Ouest, Sfax Sud, Sakiet Eddaier, Sakiet Ezzit, Tynah, Jebeniana et El Hancha.
La perturbation est due aux travaux de réparation d’une panne survenue au niveau de la conduite principale d’adduction des eaux de Nord, apprend-on de même source.

par -

Une perturbation dans la distribution de l’eau potable sera enregistrée, vendredi 13 mai 2017, à l’île de Djerba, à partir de 13H jusqu’à minuit du même jour, a annoncé la SONEDE dans un communiqué.

Cette perturbation est due aux travaux de réparation d’une panne survenue au niveau de la conduite d’adduction, à partir des forages de Gallela, indique le même communiqué.

par -

La réalisation de deux projets d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation a été au centre de la séance de travail organisée, jeudi, entre le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche et une délégation de la Banque Mondiale (BM) qui effectue, actuellement, une mission à Tunis du 8 au 12 mai 2017.
Le ministre de l’agriculture, Samir Taeib, a déclaré, à cette occasion, que cette réunion vise à examiner deux projets pour garantir l’approvisionnement en eau potable des centres urbains et en eau d’irrigation concernant les zones et périmètres irrigués, lesquels projets seront financés par la BM.
Mosbah Helali, PDG de la Société Nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE), a indiqué que cette séance de travail s’inscrit dans le cadre du partenariat dans le domaine de l’eau entre la BM et la Tunisie.
Il a souligné que le premier projet qui fait partie du programme national de sécurisation et de renforcement de l’alimentation en eau potable consiste à créer un complexe au niveau de Bejaoua. L’objectif est de renforcer les ressources en eau dans le Grand Tunis, le Cap Bon et Sfax et de satisfaire la demande en eau jusqu’à l’échéance 2030.
De son côté, le directeur général du génie rural et de l’exploitation des eaux au ministère de l’agriculture Ridha Gabouj a précisé que le deuxième projet, examiné lors de la réunion, assurera l’approvisionnement en eau d’irrigation dans les zones et périmètres d’irrigation.
Ce projet dont le coût est estimé à 285 millions de dinars (MD) vise à améliorer l’infrastructure de base des réseaux hydrauliques dans cinq gouvernorats, à savoir Bizerte, Beja, Siliana, Jendouba et Nabeul ainsi que la bonne gestion de l’eau dans les grands périmètres d’irrigation, outre la valorisation des produits agricoles.

par -

Une coupure dans la distribution de l’eau potable sera enregistrée, aujourd’hui, mercredi 10 mai 2017 à partir de 8H jusqu’à 16H du même jour dans les localités Melloula, Armel, Dhouaifia et Dachra Supérieure, relevant de la délégation de Tabarka (gouvernorat de Jendouba).

Dans un communiqué, la SONEDE a expliqué que cette coupure est due aux travaux de raccordement de la conduite d’adduction entre la station de pompage Armel (R3) et le réservoir Melloula qui s’inscrivent dans le cadre des préparatifs pour la saison estivale 2017.

par -

Une perturbation dans la distribution de l’eau potable sera enregistrée, dans l’Ile de Djerba, demain, mardi 27 avril 2017, à partir de 13H jusqu’à minuit du même jour.

Dans un communiqué publié, ce lundi 24 avril 2017, la SONEDE a indiqué que cette perturbation intervient en raison des travaux de raccordement sur les conduites d’adduction alimentant Djerba.

par -

L’ARP a adopté lors d’une séance plénière, tenue mercredi, au Bardo, le projet de loi N°04/2017 portant approbation de l’accord du prêt de 123,7 millions d’euros, ( 284,5 millions de dinars) conclu le 30 novembre 2016 entre le gouvernement tunisien et la Banque africaine du développement pour la contribution au financement du programme d’alimentation de l’eau potable aux zones rurales (Phase II), avec 96 voix pour, 2 voix contre et 3 abstentions.
Ce projet vise à assurer l’approvisionnement en eau potable avec la qualité et la quantité requises et l’amélioration de conditions de vie des habitants des régions rurales (environ 418 mille personnes).
Ce projet (2016-2021) a pour objectif de renforcer l’infrastructure de base pour l’alimentation en eau potable dans 20 gouvernorats et au profit de 670 établissements éducatifs isolés, ainsi que de développer les compétences des sociétés de mise en valeur dans les délégations concernées. Ce prêt sera remboursé sur 25 ans, dont 7 années de grâce à un taux de 0,6%.
Le ministre de l’agriculture, Samir Bettaieb, a indiqué que le système de l’eau a atteint ses limites en Tunisie, avec l’augmentation du nombre d’habitants, les années successives de sécheresse et la rareté des ressources d’eau traditionnelles, assurant que le code des eaux qui sera prêt en 2017, va permettre d’améliorer le rendement des sociétés de mise en valeur. Il a encore, appelé à la rationalisation de l’utilisation de l’eau, rappelant la campagne lancée par son département, à cette fin.
Le ministre a encore, affirmé qu’une stratégie a été mise en place pour les 24 gouvernorats du pays afin que la gestion de l’eau soit meilleure au cours de l’été 2017, que celle de l’été 2016. L’objectif est également, de développer les ressources d’eau non traditionnelles, dont principalement, le recyclage des eaux traitées et le dessalement de l’eau de mer.
L’Assemblée à également adopté, un accord de crédit conclu le 28 novembre 2016 entre le gouvernement tunisien et l’agence française de développement pour le financement du projet d’adaptation aux changements climatiques dans les régions rurales avec 91 voix pour, 5 contre et 3 abstentions.
Ce prêt se monte à 50 millions d’euros (137 millions de dinars) est destiné au financement de projets d’adaptation dans les gouvernorats du Kef, Siliana, Kairouan, Sidi Bouzid et Bizerte.

par -

Sept projets dans le domaine de l’amélioration de la gestion de l’eau en milieu rural sont en cours de réalisation, à Zaghouan, par le Programme des Nations Unies pour le Développement, avec l’appui de plusieurs bailleurs de fonds dont la Finlande, se félicite, mercredi, le représentant du PNUD en Tunisie, Diego Zorilla, en visite dans la région, accompagné de l’ambassadeur de Finlande, Tanja Jaaskelinen.
Ces projets concernent l’adduction d’eau, l’amélioration de l’infrastructure, la rénovation des canalisations et la bonne gestion de l’eau potable en impliquant les femmes, précise le représentant du PNUD, dans une déclaration à l’agence TAP.
D’un coût global de 740 mille dinars, ces projets qui devront s’achever, en avril prochain, bénéficieront à 943 familles.
Des concertations seront menées avec le ministère de l’agriculture et des ressources hydrauliques pour la réalisation d’autres projets similaires, en milieu rural, à Jendouba, Béja, Bizerte, Kasserine et Zaghouan, fait savoir Zorilla.

par -

Une coupure de l’eau potable depuis trois jours a contraint les enseignants du collège de Zannouch (gouvernorat de Gafsa) à déclencher une grève d’un jour, rapporte Express Fm.

Le secrétaire général du syndicat de base de l’enseignement secondaire à Gafsa, Jamel sadraoui, a déclaré à la même source que la coupure d’eau a affecté le fonctionnement de l’internat du collège.

par -

Deux millions de dinars d’investissement sont réservés à la réalisation, en 2017, à Tataouine, de projets d’approvisionnement en eau potable et à la réduction du déficit hydrique durant la saison d’été, affirme le chef du district de la SONEDE, Kais Harhouri à l’agence Tap.
Ces projets concernent la création d’un quatrième puits dans la localité de Kehil, l’installation d’un réseau de canalisations reliant les quatre puits au château d’eau, ainsi qu’un nouveau puits dans la localité de Kardhab. Il s’agit, également, de créer un autre puits à Tlelet et d’installer des canalisations sur 8 km de long pour alimenter le village, indépendant de l’ancien réseau.
La moyenne pluviométrique ne dépasse pas les 150 mm par an, à Tataouine où les ressources en eau souterraine sont évaluées à 50,4 millions de m3, dont 24,5 millions seulement sont exploitées (53% agriculture, 20 % eau potable, 19% industrie).

par -

Les syndicats de base, les délégations syndicales de l’UGTT et le bureau local de l’UTICA ont annoncé un ensemble de manifestations suite à l’interruption de l’approvisionnement en eau potable à Redeyef.

Les autorités locales n’ont pas pris au sérieux les réclamations des habitants de la région qui souffrent depuis 6 ans. Omar Helaimi, coordinateur de l’Union locale du travail à Redeyef a indiqué, dans une déclaration ce dimanche 5 mars 2017 à Mosaïque Fm, qu’une grève générale est programmée pour le 16 mars 2017.

par -

Une coupure dans la distribution de l’eau potable sera enregistrée dans plusieurs régions des gouvernorats de Béja, Manouba et Siliana et ce à partir de demain, mercredi 22 février 2017, de 18h à vendredi, 24 février à 07h du matin. C’est ce qu’a annoncé la SONEDE dans un communiqué.

La perturbation concernera ainsi les régions de Bouarada, Aroussa, Boujlida relevant du gouvernorat de Siliana, Borj Amri, Mornaguia, Tborba et Battan, relevant du gouvernorat de La Manouba.

Une coupure de l’eau potable sera enregistrée à Medjez El Beb, Chaouach, Toukaber, Kriâat, Sidi Mdine, Goubellat, relevant du gouvernorat de Béja.

La coupure d’eau potable concernera également les régions de la Cité Entilaka, Menzel Habib, Bouhanech, Hafsia, Ksar Hadid, Tboltech, Chouiki et Argoub, relevant de La Manouba.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux