Tags Posts tagged with "Bizerte,"

Bizerte,

par -

La commission chargée des questions foncières relatives au projet de liaison fixe entre l’autoroute A4 et la ville de Bizerte a démarré, mercredi, ses travaux, annonce à L‘agence TAP le gouverneur de la région, Mohamed Gouider. La commission procèdera, à partir de vendredi, à l’affichage des données relatives au parcours du projet (dans sa première tranche) et de la liste des citoyens concernés par le dédommagement. L’affichage sera effectué dans les sièges du gouvernorat, des délégations, de la municipalité ainsi que la direction de la propriété foncière et ce, pour une durée de deux mois au terme desquels le dossier foncier sera transmis par le président de la commission (gouverneur de Bizerte) aux services du ministère des affaires foncières qui se chargera des expropriations et des dédommagements.
Les données foncières relatives à la deuxième tranche du projet seront, également, affichées dans les prochains jours, affirme la même source.
Les travaux de réalisation du projet de liaison fixe (9,5 km de long) démarreront, au cours du quatrième trimestre de 2018, et se poursuivront sur trois ans, moyennant 600 millions de dinars.

par -

Dans une Tunisie où les gouvernorats font du surplace, sauf quand il s’agit de protester, revendiquer, bloquer les activités économiques, accroissant d’ailleurs les tourments d’un chef de gouvernement qui n’en manque pas, Bizerte prend des allures de ville-exemple, sans fioritures ou tintamarre. En effet c’est une région où il se passe des choses, sans forcément que ce soit des méga projets – il y en a, tout de même ! -, mais des choses de tous les jours qui facilitent la vie des résidents et élèvent leur conscience citoyenne. Le gouvernorat a récemment fait les gros titres pour les projets de la municipalité afin de rendre les rues impeccables, une démarche qui nécessite d’importants investissements, mais très payante en termes d’attractivité économique, notamment pour le tourisme. Ce mercredi 06 septembre 2017, ce sont les projets de réhabilitation et les programmes socio-économiques qui sont au menu.

L’avancement des projets réalisés par l’Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine (ARRU) à Bizerte ont été au centre d’une séance de travail tenue au siège du gouvernorat.
Parmi ces projets, la réhabilitation des quartiers populaires dont les cités “Oued Roumine” (délégation de Menzel Abderrahmène), “Najah” et “Khribet Nassef” (délégation de Menzel Bourguiba), “Nakhla 3” et “Jala 2” (délégation de Bizerte nord), “Bir Hasssi” (délégation de Bizerte sud) et “Hached” (délégation de Ghezala), moyennant une enveloppe de 28 millions de dinars.
D’autres projets portent sur la réalisation de travaux de réaménagement des cités “Gaa Balout” à Ras Jebal et “Dhahar Ayed” à Rafraf avec un cout de 1,3 million de dinars.

Par ailleurs, et dans le cadre du souci de réduire les disparités entre les régions, trois cités à Utique, Mateur et Joumine bénéficieront d’un montant de 4,5 millions de dinars pour y améliorer les conditions de vie.
S’agissant de la consolidation de la situation socioéconomique et le renforcement des activités sportives et culturelles, des projets sont également en cours dans ces cités tels que l’aménagement d’un marché de gros à Menzel Bourguiba (1,1 MD), un abattoir à Bizerte et à Mateur (1,6 MD), un complexe sportif et culturel à Menzel Abderrahmène et une salle omnisports à Menzel Bourguiba.
Des travaux de réhabilitation des quartiers “Wafa”, “Chabouha”, “Kharouba”, “Borj Jabri” et “Hafer Mohr” dans la délégation de Bizerte sud (6,5 MD) et “Ethawra1” dans la délégation de Menzel Bourguiba (4 MD) sont programmés pour les mois à venir. Ces travaux portent notamment sur la rénovation des installations publiques, l’asphaltage des routes, l’entretien du réseau d’éclairage public et l’évacuation des eaux pluviales

par -

Une unité de la marine nationale a secouru, lundi, quatre jeunes tunisiens dont l’âge ne dépasse pas les 16 ans, perdus en mer depuis dimanche soir, a annoncé le porte-parole du ministère de la Défense nationale, Belhassen Oueslati.
Il a ajouté que les quatre jeunes avaient quitté Bizerte à bord d’un bateau sans moteur dans une tentative de rallier les côtes italiennes.
Le ministère de la Défense, a-t-il relevé, a déployé un dispositif de recherche pour secourir les naufragés. Ainsi, un hélicoptère et trois unités de la marine ont été déployés depuis lundi matin pour rechercher ces jeunes qui ont été retrouvés à 10 km des côtes du Cap Blanc (Bizerte).
Les quatre jeunes sont en bonne santé et ont été transférés à la base maritime de Bizerte, a-t-il ajouté.
Rappelons que le père de l’un de ces jeunes a lancé, lundi matin, un appel au secours à travers les médias.

par -

La municipalité de Bizerte vient d’acquérir un nouveau camion compacteur dans le cadre du renforcement des équipements et moyens logistiques en matière de propreté et de protection de l’environnement. Le cout de ce camion est de 300 mille dinars, a indiqué le président de la délégation spéciale de Bizerte Hamadi Ben Amor.
Un deuxième camion sera remis, fin septembre prochain, à la municipalité, a-t-il ajouté, soulignant que la consolidation du parc a été programmée dans le plan d’investissement municipal en vue d’améliorer les services municipaux de nettoyage et de collecte des déchets.

La même source a précisé que ces acquis, financés par le Fonds de développement touristique régional, étaient nécessaires compte tenu à l’état du parc de la municipalité devenu très vétuste.
Un appel d’offres sera lancé pour l’achat de 4 camions légers dédiés à la collecte des ordures surtout que le parc actuel de la municipalité qui comprend trois engins est très usé et ne peut pas assurer un bon service municipal, a tenu à préciser Ben Amor.

Par ailleurs, un autre programme ambitieux a été mis en place et porte sur l’acquisition, à partir de l’année prochaine, de nouveaux matériels de collecte des déchets dont notamment des tracteurs, des camions de nettoyage et des véhicules légers équipés en outils de jardinage moyennant une enveloppe de 2 millions de dinars ainsi que l’achat de 460 conteneurs de diverses dimensions pour un coût de 40 mille dinars.

Le deuxième semestre de 2018 sera marqué par l’installation de 50 poubelles intelligentes sur les cotes de Bizerte. Ce projet sera généralisé dans différentes zones municipales, conformément au programme pilote financé par la municipalité de Bizerte, en plus d’un don de 1,5 million de dinars accordé par le Fonds de crédits et d’appui aux collectivités locales.

par -

Une équipe de la Municipalité de Bizerte sera présente, dès lundi 28 août, dans les espaces des marchés de la ville de Bizerte, pour détecter les dysfonctionnements et atteintes à l’environnement, a déclaré le gouverneur de Bizerte, Mohamed Kouider, au correspondant de TAP dans la région.
Il a ajouté que le conseil régional va mettre à la disposition de la municipalité de Bizerte un tracteur pour assurer le transport des déchets aux environs des marchés de la ville, et ce dans le cadre d’une campagne de lutte contre la pollution et de protection de l’environnement au sein du complexe des marchés.
Une réunion était tenue, la semaine dernière, en présence de représentants de la municipalité et de la sécurité et aussi des professionnels et syndicalistes, au cours de laquelle, les participants ont convenu de créer une commission de suivi pour l’aménagement d’un parking, l’organisation de la circulation et l’intensification du contrôle sanitaire et économique.
Les participants ont aussi insisté sur la nécessité de mettre fin aux dépassements concernant l’occupation du trottoir, l’installation anarchique dans la ville de Bizerte et Bizerte Sud et l’organisation du marché dans la localité de Zarzouna.

par -

Un investisseur Italien compte créer à Menzel Bourguiba (gouvernorat de Bizerte) une unité industrielle spécialisée dans la fabrication de câbles pour aspirateurs, a annoncé le secrétaire général adjoint de l’Union Régionale du Travail, Sami Sayed.
Le projet, a-t-il indiqué, sera lancé au mois de septembre 2017 et permettra de fournir environ 80 emplois.
La même source a ajouté qu’il a été convenu, lors d’une réunion tenue jeudi au siège du gouvernorat, en présence du gérant du projet et du gouverneur de Bizerte, de faire bénéficier en priorité les jeunes de la région des postes d’emploi qui seront générés par cette unité.
Ce projet s’inscrit dans le cadre du partenariat socio-économique entre l’Union Régionale de Travail à Bizerte et la Confédération Italienne des Syndicats, a rappelé la même source.

par -

Le secrétaire général adjoint de l’Union Régionale du Travail à Bizerte, Sami Saïed, a annoncé sur Mosaïque fm qu’un investisseur italien compte ouvrir une nouvelle usine de fabrication de câbles d’aspirateurs au cours du  mois de septembre.

Cette usine sera située à l’espace des activités commerciales de Menzel Bourguiba .Elle permettra ainsi  de créer 80 postes d’emploi dans un premier temps, précise la même source.

par -

Une réunion de travail s’est tenue, mercredi, au siège du gouvernorat de Bizerte, consacrée à l’examen les infractions environnementales commises par la sucrerie de Bizerte.
Des associations environnementales à Bizerte avaient attiré l’attention sur les atteintes à l’environnement et les problèmes de pollution maritime causée par les rejets d’eaux de raffinage de sucre et de la mélasse (résidu de la fabrication de sucre) provenant de l’Usine de sucre de Bizerte, depuis sa création en 2009.
Le gouverneur de Bizerte a indiqué que les autorités régionales sont disposées à faciliter les procédures administratives en faveur de l’usine pour qu’elle puisse résoudre ces problèmes.
Il a ajouté que des mesures rigoureuses seront prises si la sucrerie ne respecte pas ses engagements, d’autant que l’Etat ne cesse d’investir dans le domaine environnemental à l’instar des projets d’assainissement du lac de Bizerte (plus de 220 MD) et de restructuration des entreprises industrielles publiques et privées.
Des représentants de la direction de la société, ayant pris part à cette réunion, ont affirmé que l’entreprise œuvrent à chercher des solutions pour atténuer l’impact de sa production sur l’environnement dans la région.

par -

Une étude sur le projet d’aménagement d’une station de transport des voyageurs à la cité El Jala dans la ville de Bizerte a été élaborée, a indiqué le vice-président de l’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat Béchir Jaziri à la Tap.

Le coût de ce projet, qui porte notamment sur l’aménagement d’une station pour les voitures de louage qui remplacera celle située à la rue de Tinja, d’un centre commercial et d’un espace d’exposition et d’organisation de salons et foires, est estimé à 15 millions de dinars, a-t-il ajouté.

Selon l’étude de faisabilité, les travaux ne dépasseront pas une année dès le parachèvement des questions foncières relatives au site du projet, a souligné la même source.

par -

Une importante délégation de la ville allemande Rostock s’est rendue, mardi 28 mars 2017, à Bizerte, pour une visite de travail de trois jours. Laquelle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention d’amitié et de coopération établies entre les deux villes et en prévision du lancement d’un projet mixte sur le recyclage des déchets organiques en engrais.
Les membres de la délégation conduite par le sénateur Holger Matthaus ont pris connaissance des questions de développement dans la région, des grands projets réalisés ou programmés par l’Etat et des opportunités de coopération entre Bizerte et Rostock.
Ils ont visité les décharges et les centres de collectes des déchets à la Cité Landlous, à El Massida et à Beni Nafaa où ils ont pris connaissance du système de gestion des déchets dans la région.
Une conférence sur le développement durable et la valorisation des déchets organiques se tiendra, mercredi, au cours de laquelle les expériences tunisienne et allemande seront présentées dans ce domaine.
La convention d’amitié et de coopération entre les deux villes a été signée, le 14 février 2017, à Berlin, lors de la visite effectuée par le chef du gouvernement Youssef Chahed, en Allemagne. Rostock est une grande ville située au nord de ce pays sur la côte Baltique.

par -

La ministre de la Santé Samira Marai a déclaré, lors de sa visite, ce dimanche 26 mars 2017 à Bizerte, que le ministère œuvre à diminuer la surcharge dans les hôpitaux régionaux.

Dans une déclaration à Shems Fm, la ministre a donné l’exemple du gouvernorat de Bizerte, où 8 nouveaux dispensaires ont ouvert leurs portes, depuis septembre, dans les délégations de Sejnane, Ain Mariem, Mateur, Joumine, Ghzela, Sidi Otheman, Utique, et Besbassiya.

par -
Sur 572 ordres de démolition de constructions anarchiques

Huit décisions de démolition de constructions anarchiques ont été exécutées, hier samedi 25 mars 2017, dans la localité de Rafraf (délégation de Ras Jebel) a indiqué Adel Ben Taher, chef de la brigade régionale de la police municipale à Bizerte.
La même source a précisé à la TAP que les services de la police municipale en coordination avec les forces de l’ordre dans la localité de Ras Djebel ont procédé à l’exécution des décisions municipales portant sur la démolition des clôtures et constructions sans autorisations ou bâtis sur le domaine public maritime, terrestre et forestier.

par -

Les unités sécuritaires à Menzel Bourguiba (gouvernorat de Bizerte) ont réussi, mercredi 15 mars 2017, à arrêter, deux dealers de drogue spécialisés notamment dans la commercialisation de comprimés stupéfiants, a indiqué une source sécuritaire à l’agence Tap.

Quelques 150 comprimés stupéfiants et une somme d’argent (3 mille 500 dinars) ont été saisis dans la maison de l’un des dealers, a précisé la même source, ajoutant que les deux suspects ont été placés en détention.

par -

Les unités sécuritaires maritimes relevant du district de la Garde nationale de Bizerte ont saisi, un sac en plastique contenant 300 plaquettes de cannabis dont le poids est estimé à 30 kilos, annonce un communiqué du ministère de l’Intérieur publié ce jeudi 9 mars 2017.

La marchandise a été saisie lors d’une opération de ratissage menée sur les côtes de Sidi Mochrek. Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

par -

L’Ambassade d’Italie en Tunisie organise le 9 mars 2017 à Bizerte la première rencontre de la journée d’écoute destinée aux entreprises italiennes, et ce en collaboration avec le Parc d’Activités Économiques de la région.

Seront présents à ce rendez-vous Mohamed Gouider, gouverneur de Bizerte, son excellence Raimondo De Cardona, l’Ambassadeur d’Italie à Tunis, Mourad Fradi, Président de la CTICI, Khalil Laâbidi, directeur Général de la FIPA-Tunisie et plusieurs personnalités.

par -

Les unités des recherches et investigations relevant de la Garde nationale de mateur ont démantelé, à Sajnène au gouvernorat de Bizerte, une cellule terroriste composée de 5 membres, âgés entre 25 et 35 ans.

Tous les membres de la cellule arrêtés ont déjà été condamnés dans des affaires terroristes et ils ont des liens avec des terroristes se trouvant dans les zones de conflits.
Une enquête a été ouverte sur l’affaire et tous les membres ont été différés auprès du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme

par -

La police est en tête des autorités sécuritaires en Tunisie qui commettent les violations à l’égard de personnes en garde à vue, à 60 % des cas, suivie des établissements pénitenciers (24 %) et de la garde nationale (14 %), selon le rapport annuel statistique de l’organisation tunisienne de lutte contre la torture pour 2016.
Lors d’une conférence de presse tenue mercredi pour présenter le rapport, la présidente de l’organisation, Radhia Nasraoui, a indiqué que “153 cas de torture, de violence et de mauvais traitement ont été recensés” lors de l’année écoulée.
Le Grand Tunis, Bizerte et Zaghouan accaparent le taux le plus élevé de violations avec 62 %, suivis des gouvernorats du nord ouest (19 %), du Cap Bon et du Sahel (7 %).
Nasraoui a souligné que la torture a occupé le plus haut taux des violations (59 %) suivie du mauvais traitement (33 %), de l’arrestation arbitraire (4%), de la mort suspecte (2 %) et de la menace de viol (2 %).
Les lieux théâtres de ces violations se repartissent entre les postes de polices (36 %), les prisons (25 %), les lieux publics (21 %) et les postes de la garde nationale (5 %).
La présidente de l’organisation de lutte contre la torture a qualifié d’autre part d'”instable” le climat sécuritaire eu égard à la conjoncture socio-économique et politique difficile et aux demandes d’amendement de la loi sur les prisons et les dispositions du décret 106 de 2011 qui incrimine la torture.
Le rapport énumère d’autre part les catégories d’âge des victimes des violations. Les victimes âgées de plus de 40 ans représentent 21 % de ces abus, contre 74 % pour les personnes âgées de 19 à 39 ans. La catégorie âgée de 14 à 18 ans est représentée par 5 % des violations qui touchent 86 % des hommes et 14 % des femmes.
Le rapport a exposé également les mécanismes d’aide des victimes de la torture et du mauvais traitement, à l’instar des audiences, au nombre de 150, des correspondances administratives, des plaintes au ministère public (45 plaintes) et du transfert de 10 cas de personnes victimes de violation au centre “Nebras” de réhabilitation des rescapés de la torture.
Le rapport mentionne aussi des cas typiques de torture et de morts suspectes dans les centres de détention ainsi que des recommandations présentées par l’organisation tunisienne de lutte contre la torture aux trois pouvoirs législatif, judiciaire et exécutif à chaque parution du rapport mensuel durant 2016.

par -

Six marins-pêcheurs ont été secourus, lundi 6 février 2017, par les unités de la Garde maritime de Bizerte alors qu’ils se trouvaient sur une mer agitée à bord de leur chalutier, annonce le ministère de l’Intérieur.
Le Centre maritime de la garde nationale de Ghar el Melh a reçu, lundi, un appel de détresse d’un navire de pêche en train de couler au large de Kalâat el-Andalous, avec six marins-pêcheurs à bord, précise le département dans un communiqué.

Les marins-pêcheurs, retrouvés en bonne santé, ont été accompagnés vers le port de Ghar el Melh.

par -

La délégation régionale de l’office national de la famille et de la population (ONFP) à Bizerte a organisé dimanche, en coopération, avec l’association tunisienne de lutte contre le cancer (ATCC), la direction régionale de la santé et le croissant rouge, une caravane médicale pluridisciplinaire, pour sensibiliser au dépistage précoce du cancer du sein, du col de l’utérus, de l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité et aider à arrêter de fumer, rapporte l’agence Tap.

Selon Leila Marzouki, déléguée régionale de l’ONFP, cette caravane de santé s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale contre le cancer pour diffuser la culture de dépistage précoce de cette maladie.

Marzouki a exprimé sa satisfaction de l’intérêt accordé par les habitants de la région, venus en masse, pour effectuer des examens médicaux et mieux comprendre les moyens de lutter contre certaines maladies.

Le meilleur des RS

Comédienne, auteure et formatrice, Leila Toubel se définit comme indépendante. Elle parle au chef de l’Etat qui reçoit peu de ses électeurs, à part...

INTERVIEW

Nejib Snoussi, directeur général de l'Habitat au ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, a accordé à Africanmanager une interview exclusive...

AFRIQUE

Dans la loi de finances 2018, le gouvernement algérien n'envisage pas  de renoncer à la politique de subvention actuelle, particulièrement pour ce qui est...

Reseaux Sociaux