AccueilLa UNELa croissance s'améliore, les risques demeurent entiers !

La croissance s’améliore, les risques demeurent entiers !

 Serait-ce  le bout du tunnel pour l’économie tunisienne ? Dans leurs rapports les plus récents, les Institutions financières internationales et régionales dont le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque africaine de développement (BAD) évoquent des perspectives prometteuses pour la relance économique en Tunisie en 2023.

Dans cet esprit, autant le FMI que la BAD, quoique sous des angles un peu différents, ont dit s’attendre à une augmentation du taux de croissance réel du PIB tunisien en 2023, d’un point au moins, l’estimant à 3,5% en 2023, contre 2,5 % environ en 2022.

Toutefois, selon les données de la BAD, la Tunisie pourrait faire mieux, car la reprise, amorcée en 2021, a été soutenue du côté de l’offre par le tourisme et les exportations des produits manufacturés, et du côté de la demande par l’augmentation de l’investissement privé, deux variables qui dépendent de l’amélioration du climat des affaires, et donc de la volonté humaine.

Les nouvelles incitations instituées à cet effet dont les dispositions du décret-loi numéro 68 du 19 octobre 2022, devraient ainsi être renforcées, notamment dans le cadre de la loi de finances de 2023, en cours d’élaboration.

Risques à parer

Les conditions du raffermissement de la reprise de l’économie tunisienne, recommandées par le FMI, sont connues.

Mais, la BAD écrit, en substance, dans son rapport, que « les perspectives d’amélioration attendue en 2023 pourraient se dégrader en raison du risque du surendettement, lequel pourrait avoir un impact négatif sur les entrées de capitaux et l’accès au financement extérieur.

« En outre, l’instabilité et la lenteur des réformes entraînent la réticence des bailleurs de fonds à soutenir financièrement le pays. La reprise pourrait être également ralentie par les tensions sociales et la hausse des prix dans un contexte difficile pour les ménages, ou encore par la perte de confiances des investisseurs ».

La BAD, comme pour tous ses rapports concernant les autres pays maghrébins et africains, a mis en garde la Tunisie contre les menaces liées à l’impact négatif du changement climatiques : essoufflement des ressources en eau du pays, vulnérabilité particulière de l’agriculture tunisienne au stress hydrique et autres risques propres à être des sujets d’inquiétude face au retard énorme dans la réalisation du programme tunisien du renforcement de la part des énergies renouvelables dans la production de l’électricité. Ce programme lancé depuis près de 20 ans, prévoit d’augmenter cette part à 35% en 2030, alors qu’elle est restée très faible jusqu’à présent ( 4%).

Champion de la région maghrébine, dans ce domaine, et très bien classé à l’échelle mondiale, le Maroc est parvenu, actuellement, à augmenter ce taux à 37,2%. Cependant, les menaces de rareté des ressources en eau guettent aussi ce pays.

Pareillement pour l’autre pays maghrébin, l’Algérie, qui, néanmoins, compte, entamer en 2023, un grand projet visant à  endiguer la désertification en étendant une ceinture forestière de plus de 1,7 millions hectares.

Dans la même région maghrébine, La Libye, à 95% désertique, fait face aux mêmes risques.

Opportunités maghrébines

Ainsi, d’importantes opportunités s’offrent pour la Tunisie en particulier par un rééquilibrage maghrébin plus marqué de son économie pour soutenir la relance. Dans ce cadre, la Libye, en particulier, est un terrain d’action très favorable, pour le bien des deux pays voisins.

Le rapport de la BAD, consacré à la Libye, évoque, en effet,  une forte reprise de l’économie libyenne en 2023, avec un important excédent budgétaire de l’ordre de 17,3 du PIB, et une importante augmentation de la demande  au niveau de l’investissement et de la consommation des ménages. Quoiqu’elle soit un des gros pays producteur et exportateur de pétrole, la Libye compte augmenter, également, la part des énergies renouvelables dans la production de l’électricité à 22% en 2030.

Ainsi, les perspectives de la coopération intermaghrébine sont grandes.

S.B.H

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,017SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -