AccueilLa UNELa FIPA lance un nouveau programme dédié aux TRE

La FIPA lance un nouveau programme dédié aux TRE

Aujourd’hui, un Tunisien sur dix est installé à l’étranger. Un atout et un potentiel non négligeable pour assurer la relance économique. Selon les dernières statistiques de l’OTE, la communauté tunisienne immigrée, s’élève à 1200818 personnes, se concentrant essentiellement dans les pays européens accaparant ainsi la part du lion avec 83% dont 54% résident en France, 15,3% en Italie, 6.9% en Allemagne. Le nombre des Tunisiens dans les pays arabes est estimé à 165 mille, soit 13,7% de la population.

- Publicité-

Et pour promouvoir l’investissement dans le pays, l’Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur (FIPA) en Tunisie lance ce jeudi, un nouveau programme, baptisé #UpTunisia by FIPA, qui s’appuie sur les Tunisiens de l’Étranger (TRE), dont le nombre s’élève à plus de 1,5 million de personnes.

La finalité en est de profiter des réseaux et des compétences de la diaspora pour promouvoir le site Tunisie à l’international, notamment dans le secteur clé de l’industrie manufacturière, mais également, dans des secteurs innovants et à forte valeur ajoutée, tels que le secteur numérique, l’industrie pharmaceutique et l’agro-alimentaire.

Cofinancé par l’Union Européenne et le Ministère Fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ), ce programme est novateur en Afrique puisqu’il vise bien au-delà des simples transferts et investissements jusque-là réalisés par la communauté tunisienne résidant à l’étranger (qui se chiffrent par ailleurs, à 1,7 milliard d’euros en 2020).

Son objectif consiste à assurer une participation active des TRE en tant que prescripteurs, influenceurs ou facilitateurs.

Un hub entre les trois continents

Le programme #UpTunisia by FIPA, entend tirer profit des atouts et de la position géostratégique favorable de la Tunisie, en associant la diaspora à la réalisation de l’objectif de faire du pays un hub entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient, et au développement économique du pays.

Le programme s’attèle, en fait, à identifier et engager des profils issus des compétences tunisiennes établies à l’étranger, au nombre de 150 dans un premier temps, grâce à la mise en œuvre d’une gamme d’outils variés, notamment un cycle d’émissions de radio « business intelligence » par et pour la diaspora, la diffusion d’une newsletter d’opportunités sectorielles, des campagnes open data d’engagement ciblées ou encore l’organisation de webinaires d’information dans différents pays européens qui débuteront dans le courant du mois et s’étaleront jusqu’au mois de septembre.

Des événements sont déjà programmés en Italie, en Autriche, en Suisse, ou encore en France, où une action diaspora, une journée Tunisie et un séminaire sectoriel « Le secteur des composants automobiles en Tunisie » sont prévus aux mois de mai et juin.

A vrai dire,  la contribution des expatriés  reste en deçà des ambitions et des objectifs escomptés. C’est la raison pour laquelle un effort de plus devrait être fourni afin d’accroître ces transferts de devises et promouvoir ces investissements pour réussir la transition démocratique engagée en Tunisie(…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,478SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles