AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLa réorganisation des chaînes de production, principale recommandation des fonds d'investissement privés...

La réorganisation des chaînes de production, principale recommandation des fonds d’investissement privés pour avoir des économies plus résilientes

Pour édifier des économies résilientes et moins dépendantes, il faut repenser les chaîne de production et d’approvisionnement, dans un contexte marqué par des tensions sur les marchés des matières premières, des perturbations des transports et la pénurie de main-d’œuvre, a affirmé Karim Trad, cofondateur du Groupe panafricain AfricInvest, l’un des principaux gestionnaires de fonds d’investissement en capital en Afrique du Nord et en Afrique sub-saharienne.

Le responsable d’AfricInvest, coorganisateur du 7ème Forum Euromed Capital, qui se tient en ligne jeudi, sur le thème « Réorganisation des chaînes de production et opportunités pour les pays de la Méditerranée », a souligné la nécessité de restructurer les chaînes de valeur dans l’espace Euro-Méditerranée-Afrique, pour offrir de multiples opportunités de relocalisation et favoriser l’intégration régionale à travers des partenariats industriels, technologiques, et commerciaux équilibrés et pérennes.

Il a évoqué, à cet effet, le Fonds de Co-Localisation Franco-Tunisien (FCFT), lancé en 2016 et promu et souscrit à parts égales par les deux investisseurs institutionnels publics français et tunisien: Bpifrance (France) et la Caisse des Dépôts et Consignations (Tunisie).
« Ce Fonds de 20 millions d’euros, géré et animé par Siparex et AfricInvest, s’inscrit dans un objectif de développement des relations économiques franco-tunisiennes, à travers le financement de PME tunisiennes et françaises à fort potentiel de croissance, susceptibles de développer leurs activités respectivement dans les deux pays.
« Il cible en priorité les PME performantes ou à fort potentiel, animées par des dirigeants ayant une approche innovante dans leurs segments d’activité respectifs, à la recherche de capitaux et d’un accompagnement international concret et démontrant une capacité à développer ou à renforcer des liens avec des partenaires respectivement tunisiens et français », a précisé Trad.

En ce qui concerne les entreprises tunisiennes, l’objectif du fonds est de leur permettre de se positionner en France et en Europe, en plus de sa mission d’assurer une double immersion économique au cœur de l’Europe-Méditerranée et un accès direct aux marchés d’Europe et d’Afrique.

S’agissant des débouchés commerciaux sur le marché tunisien, le cofondateur d’Africinvest a évoqué les compétences de conception et d’innovation, relevant que de nombreux secteurs sont privilégiés pour les investissements, dont les technologies de l’information et de la communication (TIC), la santé et l’éducation, les industries agroalimentaires, les industries manufacturières, mécaniques et électroniques, le transport et la logistique, le tourisme et les loisirs, ainsi que les énergies renouvelables.
En Tunisie, AfricInvest, a dirigé, en 2019, une levée de fonds de 7 millions de dollars, avec la participation d’Endeavour Catalyst, un fonds de co-investissement basé à New York, au profit de la société tunisiennes spécialisée dans l’intelligence artificielle « InstaDeep ».

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,998SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -