La Simpar, désormais dans un cercle vertueux. S. Chaouachi aux anges, ou...

La Simpar, désormais dans un cercle vertueux. S. Chaouachi aux anges, ou presque !

par -

Le chiffre d’affaires au 4ème trimestre 2019 a atteint environ 7 MDT contre environ 4 MDT à la même période de 2018. Le CA de la Simpar aura ainsi enregistré une évolution de 74 %. Un résultat trimestriel qui a ainsi fortement impacté celui de tout l’exercice 2019. Au 31 décembre dernier, le CA annuel de la Simpar a ainsi été multiplié presque par deux, passant de 7,8 MDT à 16 MDT, notamment boosté par les ventes du 4ème trimestre 219 qui passent du simple au double aussi (6,9 MDT contre 3,9 MDT en 2018).

Notons que, dans cette hausse de son CA, les ventes de logements Simpar passaient de 5,8 MDT à 13,6 MDT. Reprise aussi des ventes de magasins et bureaux Simpar, qui ont plus que doublé, passant de 0,544 MDT en 2018, à 1,37 MDT à la fin 2019. Les promesses de vente fermes au 31 décembre 2019 s’élèvent à environ 4 millions de Dinars.

  • Stock en cours qui baisse, stock fini qui hausse et un RBE qui promet

Le stock de produits finis en 2019 a augmenté de 38% par rapport à 2018 et ce suite à l’obtention des procès-verbaux de récolement du projet EHC 25 situé à El Mourouj 5 et du projet HSC 1-4-3, situé aux Jardins du Lac. L’obtention du procès-verbal de récolement du projet HC 2, situé aux Jardins d’El Menzah, est prévu pour le deuxième trimestre 2020. Le chiffre d’affaires prévisionnel de ce projet avoisine les 20 millions de Dinars.

Suivant le même trend haussier des derniers indicateurs, le RBE de Simpar s’est aussi amélioré, passant de 3,7 MDT à fin 2018, à 3,9 MDT, presque 4 MDT à fin 2019. On y ajoutera le stock de produits finis, et donc prêts à la vente, qui grimpe de presque 6 MDT, et le stock de terrains à bâtir qui dépasse les 27 MDT, en hausse de presque 2 MDT par rapport à 2018.

Le tout donne des signes que l’amélioration de la situation de la Simpar, que dirige avec dynamisme Soufiene Chaouachi et ses commerciaux, n’a rien de conjoncturel, mais marque une réelle reprise des ventes de l’un des meilleurs promoteurs immobiliers dans le secteur public. La baisse du stock des produits en cours conforte cette analyse, l’entreprise étant désormais dans un cercle vertueux. Un changement que la Simpar doit à un surcroît d’agressivité commerciale, et de marketing qu’on ne retrouve pas encore chez le reste des entreprises du secteur.

  • Les ventes de la Simpar, en logements et magasins, reprennent fort et boostent le CA

Pour Africanmanager, Chaouachi met l’accent sur l’amélioration des ventes de Simpar qui quitte désormais la zone de danger des invendus ou des méventes, grâce à l’effort commercial fourni par ses équipes. Réaliste, il estime aussi que «le passage à vide de l’exercice 2018, aura toujours un impact sur les années à venir, mais est désormais amoindri par les prémices d’une nette reprise, et d’une nette évolution du chiffre d’affaires» qui dépasse même ceux des exercices 2017 et 2016. Et le DG de la Simpar de faire remarquer que «la Simpar résiste et avance, lentement mais sûrement», sachant que le cycle d’exploitation est long dans le secteur immobilier.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire