AccueilLa UNELa Tunisie entre de plain-pied dans l'agriculture intelligente et de précision

La Tunisie entre de plain-pied dans l’agriculture intelligente et de précision

Avec la diminution des ressources naturelles, aujourd’hui, l’agriculture moderne a tendance à mettre le cap sur  de nouvelles techniques telle  que l’agriculture de précision qui rassemble des techniques pour optimiser le rendement et réduire l’utilisation immodérée des ressources naturelles et de l’énergie.

C’est das cette configuration qu’a été donné le signal de lancement du satellite tunisien « One Challenge », mardi 22 mars, aux fins de son utilisation  dans l’agriculture intelligente, de la céréaliculture et de la rationalisation de l’utilisation de l’eau d’irrigation.

Cette expérience, la première  du  genre en Afrique et dans le monde arabe,  a été menée dans l’un des domaines agricoles de Boussalem, du gouvernorat de Jendouba en coordination avec la société Telnet, spécialisée dans l’ingénierie et la technologie, et l’Institut national des grandes cultures.

Cette expérience pionnière  consiste à relier des exploitations agricoles appartenant à l’Institut national des grandes cultures à l’intranet des objets, où des données sur l’humidité, la chaleur, l’ensoleillement  et les maladies des plantes , sont détectés par le biais des capteurs installés sur les terres agricoles et qui seront ensuite  transmises  au satellite « One Challenge » .

Par la suite, des instructions seront émises pour contrôler les équipements agricoles à distance afin de traiter ou irriguer les terres.

L’irrigation, première bénéficière

Cette solution technologique permet de connaître les parties qui doivent être irrigué d’une façon précise, ainsi que de déterminer le taux de fertilité du sol et la quantité nécessaire des fertilisants.

Les données brutes seront alors converties en données techniques  et transmises via un écran à l’agriculteur, permettant à ce dernier de prendre la meilleure décision concernant l’irrigation.

Il est à noter que le jour de lancement, une équipe de Telnet a assuré  le suivi à distance depuis le lac de Tunis.

C’est un projet pilote dans l’agriculture qui montre l’importance de la technologie dans le développement de ce domaine.

Il est à noter que cette expérience s’inscrit dans le cadre de l’activation des nouvelles technologies de communication par satellite et de la valorisation de leur rôle dans le développement de divers secteurs stratégiques  en Tunisie, notamment le domaine de l’agriculture, et ce en reliant des parcelles agricoles inaccessible avec l’Internet des objets en utilisant des paramètres différents dans la parcelle.

Pour mettre en œuvre ce projet, des ingénieurs de Telnet ont développé un logiciel pour les activités agricoles et l’ont envoyé à distance au satellite « One Challenge », puis ils l’ont activé.

Une conception technique a également été développée et des équipements nécessaires pour connecter le satellite aux terrains agricoles ont été développés.

Propulsé au statut de pionnier

Les ingénieurs de l’entreprise ont également développé une application en agriculture intelligente pour valoriser l’utilisation du satellite permettant aux agriculteurs d’obtenir toutes les données liées à leurs cultures et de donner les ordres nécessaires pour les divers équipements agricoles.

Le directeur général de Telnet Mohamed Frikha, a souligné que le lancement de ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’entreprise visant à renforcer les capacités tunisiennes dans les technologies du futur, notamment les technologies spatiales et l’intranet des objets, notant dans ce contexte que le succès de cette expérience confirme la valeur des compétences tunisiennes qui sont capables de faire de la Tunisie un pays africain et arabe leader dans le domaine technologique, ajoutant que la Tunisie possède tous les atouts  pour accéder au statut de pays pionnier dans le domaine du smart agriculture et elle est capable de réaliser un saut qualitatif dans ce domaine.

Dans le même contexte, le directeur général de l’Institut national des grandes cultures, Tarek Jarrahi, a déclaré que dans le cadre de la poursuite de l’adaptation des technologies modernes pour développer le domaine des grandes cultures, le partenariat avec Telnet Group vise, dans sa phase initiale, à adopter pour la première fois la technologie de l’Internet des objets par l’espace dans la collecte de données sur le climat et l’état de l’agriculture, ce qui aide l’agriculteur à prendre des décisions et à appliquer les bonnes pratiques afin d’optimiser les rendements.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,000SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -