AccueilLa UNELa Tunisie, premier investisseur africain en France

La Tunisie, premier investisseur africain en France

On a peine à le croire, mais c’est une vérité actée. En 2020, la Tunisie est devenue  le premier investisseur africain en France, y compte huit projets et a créé ou maintenu 194 emplois. Elle a vu son nombre de projets diminuer de neuf à huit par rapport à 2019, selon le rapport annuel de Business France cité par Morocco World News (MWN) .

- Publicité-

Globalement, parmi les investisseurs africains, la Tunisie a été le 20ème  investisseur en France, le Maroc 22ème, et la Côte d’Ivoire s’est classée 25ème .

Selon le rapport annuel, en 2020, « la France a été le premier destinataire européen des investissements créateurs d’emplois en provenance des pays d’Afrique du Nord, attirant 60 % des projets nord-africains en Europe, devant le Royaume-Uni (20 %) et la Roumanie (20 %). »

Dans un sens plus large, la France a pu attirer 1 215 opportunités d’investissement en 2020, qui ont permis de créer ou de maintenir 34 567 emplois. Malgré ces chiffres prometteurs, le nombre de projets est encore en baisse de 17% par rapport à 2019.

Talonnant la Tunisie, et au rang de deuxième investisseur africain en France, le Maroc représentait en 2020  une part de 0,5 % du total des investissements étrangers en France.

Cette part de 0,5 % représente six projets marocains qui ont assuré 40 emplois en France en 2020. Cela place le Maroc au 22e rang des investisseurs étrangers en général et au deuxième rang des investisseurs en provenance d’Afrique.

Par rapport à 2019, même si le nombre de projets a diminué de sept à six, le Maroc est passé du 27e au 22e rang des investisseurs étrangers. L’investissement marocain a été à l’origine de 113 emplois en 2019, mais en 2020, marquée par la pandémie de COVID-19, ce nombre a diminué de 73 emplois, pour atteindre 40.

L’Office des changes du Maroc a annoncé en septembre 2020 que le flux net d’investissements directs étrangers (IDE) du Maroc a atteint 9,02 milliards de dirhams (plus de 980 millions de dollars) à la fin du mois de juillet, soit une baisse de 21,5 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Parallèlement, les efforts d’investissement revigorés du Maroc en Afrique représentent une croissance de 907 millions de dirhams (100 millions de dollars) en 2007 à 5,4 milliards de dirhams (près de 700 millions de dollars) en 2019. Ces investissements représentent 47% de l’ensemble des investissements directs étrangers (IDE) marocains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,728FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,476SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles