L’Afrique établit des connexions avec le G20, pour le développement durable

L’Afrique établit des connexions avec le G20, pour le développement durable

par -

La réunion annuelle du Groupe Permanent Afrique T20 se tiendra les 14 et 15 avril à l’hôtel Elilly, Addis Abeba. “Bâtir un Consensus pour un Développement Juste et Durable entre le G20 et l’Afrique” est le thème principal de la présidence Argentine du G20. Au vu des défis mondiaux actuels et des fortes interdépendances entre l’Afrique et les pays du G20 tels que la Chine, l’Inde, les États-Unis ou le Brésil, le niveau actuel d’engagement entre l’Afrique et le G20 est insuffisant.

Le Groupe Permanent Afrique T20 vise donc à maintenir la coopération entre le G20 et l’Afrique dans l’agenda mondial. Il fait partie du processus Think 20, l’un des groupes d’engagement officiels du G20. Le T20, en tant que réseau politiquement indépendant d’instituts de recherche et de groupes de réflexion des pays du G20, facilite l’interaction et le dialogue entre ses membres et les décideurs politiques. Le Groupe Permanent Afrique T20 (T20 Afrique) a été lancé en mai 2017. Il s’engage dans la production conjointe de connaissances interrégionales et fournit des conseils pour l’élaboration de politiques reposant sur des éléments probants en relation avec la coopération entre les économies émergentes du G20, les autres membres du G20 et l’Afrique.

Le réseau englobe plus de 30 grands groupes de réflexion issus d’économies émergentes, d’autres pays du G20 et d’Afrique. La réunion rassemblera des groupes de réflexion qui sont tous impliqués dans les conseils politiques pour leurs gouvernements respectifs.

L’objectif de la réunion annuelle de T20 Africa est triple. Premièrement, le groupe discutera des notes d’orientation et des recommandations ciblées pour améliorer la coopération entre le G20 et l’Afrique sur les questions mondiales. Deuxièmement, le groupe décidera de la meilleure façon d’intégrer ces recommandations dans le processus du G20 en Argentine (au-delà des points d’entrée prévus par le processus T20) et de la manière de le diffuser à d’autres instances pertinentes. Troisièmement, le groupe préparera le cadre conceptuel du rapport phare du groupe, un Observateur Afrique du G20. Il décidera de la meilleure façon de suivre les initiatives du G20 Afrique, la qualité de leur mise en œuvre et leur impact sur le développement de l’Afrique.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire