L’Algérie : Pas d’importation de semences de pomme de terre en 2022

L’Algérie : Pas d’importation de semences de pomme de terre en 2022

par -

Le Président directeur général du Groupe Valorisation des produits agricoles (GVAPRO), Mustapha Belhanini, a indiqué mercredi que l’Algérie cessera en 2022 d’importer la semence de pomme de terre suivant au programme arrêté par le Groupe.

Le Groupe Valorisation des produits agricoles travaille sur un programme de réduction progressive des quantités de semences de pomme de terre importées pour atteindre l’autosuffisance d’ici 2022, a précisé M. Belhanini à l’agence APS.

Il a souligné, dans ce sens, l’avancement des recherches dans le domaine du développement des types de semences en Algérie et la limitation de l’importation à la première génération de semences, qui seront développés antérieurement au niveau local.

Le Pdg de ce groupe public sous tutelle du ministère de l’Agriculture et du développement rural a fait savoir que le secteur importe actuellement 20% seulement des besoins en semences de pomme de terre pour  près de 80 millions d’euros/an, pour les revendre ensuite aux agriculteurs au prix de 190 DA/kg. Les 80% sont couverts par la production locale au prix de 60DA/kg.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire