24 C
Tunisie
lundi 10 août 2020
Accueil Actualités Le 13 novembre, une journée funeste pour le Tunisie. Ghannouchi est au...

Le 13 novembre, une journée funeste pour le Tunisie. Ghannouchi est au cœur du pouvoir. Dixit Béchir Ben Yahmed

«Le mercredi 13 novembre 2019 restera une date funeste pour la Tunisie. Ce jour-là, Rached Ghannouchi, dirigeant des islamistes du pays, a été élu président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Il n’est plus en marge, mais au cœur du pouvoir (…). Cet homme de 78 ans, rusé et manipulateur (…), sous la supervision, dit-on, du dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan, qui prétend être le dirigeant suprême des islamistes, y compris des «Frères musulmans» égyptiens, Ghannouchi est plus disposé à défendre les intérêts de son parti, Ennahdha, que ceux de son parti ». C’est ce qu’écrivait sur Jeune Afrique, traduite par «The Africareport», Béchir Ben Yahmed.

Tirant à boulets rouges sur celui qui a rétabli à l’occasion son patronyme en Kheriji, Ben Yahmed estime que «en permettant à Ghannouchi de devenir Président de l’Assemblée, la Tunisie a régressé d’un siècle »; le pays «est devenu, ou risque de devenir, l’un de ces pays arriérés du Moyen-Orient qui perdent leur temps dans des querelles médiévales sans fin ».

Ben Yahmed rappelle, à juste titre, que «les islamistes tunisiens et leur formation d’Ennahdha, ont montré au cours des neuf dernières années qu’ils manquaient de dirigeants capables de gouverner un pays moderne. Ils ont indûment augmenté le nombre de fonctionnaires, minant ainsi l’administration et déséquilibrant le budget de l’État. Ils ont doublé la dette du pays, la ramenant à un niveau insoutenable. Ils ont également encouragé l’inflation et le chômage, le terrorisme et la corruption».

Et le journaliste, directeur de publication de JA, de prévoir que «je ne pense pas que le pays pourra supporter une nouvelle période de gaspillage de cinq ans et que les Tunisiens auront la patience d’attendre que leurs politiciens se rendent compte qu’ils ont pris le mauvais chemin. Nous nous dirigeons donc vers un avenir désastreux (…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,285FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,289SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles