12 C
Tunisie
mardi 1 décembre 2020
Accueil Actualités Le bureau politique du Courant démocrate chargé des concertations sur le choix...

Le bureau politique du Courant démocrate chargé des concertations sur le choix de la candidature à la primature

Le conseil national du Courant démocrate a décidé de confier au bureau politique du parti la responsabilité d’effectuer les concertations nécessaires avec les partis politiques et les organisations nationales pour le choix de la personnalité la plus habilitée à diriger le gouvernement, a affirmé à la TAP le député Mohamed Ammar. c’était à l’issue de la 27 session du Conseil qui s’est déroulée ce dimanche.
Il a ajouté que son parti dispose du temps nécessaire pour choisir la personnalité la plus habilitée à occuper ce poste.

- Publicité-

Pour rappel, le président de la République Kais Saied a fixé au jeudi prochain, la dernier délai pour les présidents des partis, coalitions et groupes parlementaires de présenter leurs propositions, en se référant à l’article 89 de la Constitution.
Sur un autre plan, le parlementaire a indiqué que le conseil national du Courant démocrate, parti représenté au parlement par 22 députés a examiné lors de sa réunion l’affaire de conflit d’intérêts dont est soupçonné le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh.
Il a salué à ce propos, l’action des instances de contrôle qui ont, selon lui, travaillé en toute indépendance.

Le conseil du Courant, a-t-il fait observer, dans ce sens, a appelé Fakhfakh a délégué la gestion des affaires courantes à l’un des ministres de son cabinet démissionnaire pour se consacrer à sa défense face aux accusations dont il fait l’objet.
Mohamed Ammar a affirmé qu’il suivra de près l’affaire surtout que les rapports publiés restent des documents préliminaires.

Elyes Fakhfakh, dont le gouvernement a obtenu la confiance du parlement le 27 février dernier a démissionné de ses fonctions mercredi 15 juillet.
En ce qui concerne le retrait de confiance au président du parlement Rached Ghannouchi, Mohamed Ammar a précisé que son groupe parlementaire qui l’avait proposée et que les députés du Courant voteront la motion de censure pour écarter Ghannouchi (président d’Ennahdha) de la présidence du parlement.

Sur un autre plan, le député a souligné que le conseil national de son parti a condamné lors de sa réunion les violations commises dans l’enceinte parlementaire, ce qui a permis, a-t-il regretté à des parties antidémocratiques de porter atteinte à l’institution parlementaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,486FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,379SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles