Tags Posts tagged with "conseil national"

conseil national

par -

Le président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens de Tunisie, Chedly Fendri, a annoncé, lors d’une table ronde organisée, ce mercredi 8 août 2018, à Carthage sur le secteur des médicaments en Tunisie que des poursuites judiciaires seront engagées contre les personnes qui vendent des médicaments sur les réseaux sociaux.

Il a écarté l’explication selon laquelle la contrebande est derrière la crise du médicament en Tunisie : “Ce phénomène existe depuis toujours et son effet est très minime sur le secteur“, a-t-il dit.

par -

Le moins qu’on puisse dire est que Nidaa Tounes va ratisser très large pour les prochaines élections municipales, et plus si affinité. La machine de guerre fabriquée par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, et que tente de réanimer, très maladroitement, par son fils, Hafedh Caïd Essebsi, a chassé jusque dans les rangs du gouvernement et a coopté tout ce qu’elle pouvait, au point de frôler l’indigestion et surtout de donner une impression de panique face à l’ogre Ennahdha, que les gesticulations de ce week-end ont laissé de marbre, dégageant une impression de force tranquille. Nidaa Tounes nous a pondu un casting de rêve pour croiser le fer avec les islamistes, une équipe aux allures de dernière cartouche, après le divorce fracassant avec le mouvement de Rached Ghannouchi, une annonce qui n’a pas convaincu, ou peu. Alors on en rajoute une louche, une bonne. Cette fois, ça passe ou ça casse pour Nidaa…

Le parti a annoncé ce lundi 08 janvier 2018 la création d’un Conseil national en charge du suivi des élections municipales et de l’accompagnement des listes électorales du parti.
Selon le porte-parole du Mouvement, Mongi Harbaoui, ce Conseil est composé comme suit :
– Selma Elloumi, présidente de la Comité de soutien,
– Anis Ghdira, président de Comité technique national des élections,
– Chokri Ben Hassan, président du Comité des électeurs et de suivi régional,
– Faouzi Elloumi, président du Comité d’évaluation et de validation des listes,
– Abdelaziz Kotti, président du Comité de la relation avec les structures nationales, régionales et locales.
Parallèlement à la création de ce Conseil national, le Mouvement Nidaa Tounes a désigné 29 délégués au sein des différentes coordinations régionales du parti pour assurer le suivi des élections municipales, a-t-il encore annoncé.
Ces délégués ne relèvent pas nécessairement des coordinations auxquelles ont été affectées, a-t-il tenu à préciser.
Les délégués ont été répartis comme suit :
– Hatem Ben Salem (Ministre de l’Education) : Tunis-Ville,
– Sofiène Toubel (Président du bloc parlementaire du Mouvement) : Ouardia,
– Slim Azzabi (Chef de cabinet de la présidence de la République) : Tunis 2,
– Firas Gharfach (chargé de l’information à la présidence de la République) : Ariana,
– Mohamed Zine el Abidine (Ministre de la Culture) : Manouba,
– Noureddine Ben Ticha (Ministre conseiller auprès de la Présidence de la République) : Ben Arous 1,
– Saïda Gharrache (Porte-parole de la présidence de la République) : Ben Arous 2,
– Ridha Chalghoum (Ministre des Finances) : Nabeul 1,
– Mourad Dallech (Président de la Commission juridique du parti) : Nabeul 2,
– Chokri Terzi (Dirigeant à Nidaa Tounes) : Bizerte,
– Majdouline Cherni (Ministre des Affaires de la Jeunesse et des sports) : Zaghouan,
– Hatem Ferjani (Secrétaire d’Etat aux Affaires diplomatiques) : Jendouba,
– Borhène Bsaïes (Chargé des Affaires politiques au sein du parti) : Siliana,
– Hédi Mèkni (Secrétaire général du gouvernement) : Le Kef,
– Radhouane Ayara (Ministre du Transport) : Sousse,
– Selma Elloumi (Ministre du Tourisme) : Monastir,
– Jamel Boughalleb (Dirigeant au parti) : Mahdia,
– Slim Feriani (Ministre du Transport) : Sfax 1,
– Mohamed Hassan (Chargé des dossiers économiques au sein du parti) : Sfax 2,
– Khaled Chouket (Dirigeant au Mouvement) : Gabès,
– Imed Jabri (Secrétaire d’Etat à la jeunesse) : Médenine,
– Ahmed Iyadh Ouderni (Dirigeant au parti) : Tataouine,
– Khemaïes Jhinaoui (Ministre des Affaires étrangères) : Kairouan,
– Fayçal Hefiane (Dirigeant au parti) : Sidi Bouzid,
– Adel Jarboui (Secrétaire d’Etat à la Migration) : Gafsa,
– Samir Laâbidi (Dirigeant au parti) : Kasserine,
– Faouzi Elloumi (Dirigeant au parti) : Tozeur,
– Hichem Hmidi (Dirigeant au parti) : Kébili.
Plusieurs ministres désignés à la tête de certaines coordinations ont rejoint le Mouvement Nidaa Tounes, lors de la première conférence nationale tenue samedi dernier à Tunis sur le thème ” les élections municipales “.

TAP

par -

La Fédération tunisienne du textile et de l’habillement (FTTH) tiendra son premier congrès électif dimanche 17 décembre 2017 à Monastir. La FTTH regroupe tous les opérateurs du textile qui ont quitté la Fenatex de l’UTICA, refusant catégoriquement l’accord sur les augmentations salariale signé le 10 mars 2017 entre la centrale patronale historique et l’UGTT. Un congrès fondateur de la FTTH a eu lieu en mai dernier réunissant plus de 400 chefs d’entreprise du secteur ; congrès au cours duquel furent adoptés un statut et un règlement intérieur qui traduisent une nouvelle gouvernance du secteur.

Pour la création de la nouvelle Fédération, les fondateurs ont veillé à consacrer l’union et la solidarité des opérateurs du secteur, et cela à plusieurs niveaux. Ainsi ont-ils veillé à garantir la représentativité de toutes les régions dans le Conseil National et ont fait en sorte que toutes les branches du secteur y soient présentes.

Le congrès de dimanche prochain constituera une étape-phare du processus engagé depuis le 11 mars dernier, date d’un rassemblement des industriels du secteur à partir duquel a mûri l’idée du lancement d’une nouvelle organisation représentative, indépendante et militante des chefs d’entreprise du secteur.

Ce rassemblement des industriels du textile-habillement ne se réduira pas à un simple scrutin électoral mais il constituera également l’occasion d’un débat sur des thèmes majeurs qui concernent l’avenir du secteur. C’est M. Hassine Dimassi, ancien ministre des Finances, qui introduira les discussions sur « L’impact des augmentations des prélèvements sociaux et les nouvelles mesures fiscales de la loi de finances 2018 » sur l’activité du textile-habillement du pays. M. Khalil Laâbidi, président de l’Instance tunisienne de l’investissement, nouvellement mise en place en vertu de la nouvelle loi sur l’investissement, initiera par la suite le débat sur «Le cadre et les incitations des investissements dans le secteur du textile en Tunisie ». M. Ahmed Karam, PDG du Groupe Amen Bank, lancera les échanges sur « Les nouveaux mécanismes de financement du secteur textile-habillement en Tunisie ». Le staff de la société Medinet présentera la plateforme « B2B textile.tn », le support d’Appui à la Compétitivité de la Chaine de Valeurs du Secteur Textile et Habillement.

Les élections interviendront après cette matinée studieuse et enrichissante pour choisir les élus aux conseils régionaux ouvrant ainsi la voie à la constitution du Conseil national et du Bureau exécutif ainsi qu’à la désignation du Président de la Fédération tunisienne du textile-habillement.

par -

Le premier congrès électoral de la Fédération tunisienne du Textile et de l’Habillement (TH) sera organisé le 17 décembre 2017, à Monastir, a indiqué, dans un entretien accordé à l’agence TAP, le directeur général de la fédération, Néjib Karafi.
Et de préciser que ce congrès débouchera sur un conseil national composé de 38 industriels qui sélectionnera son bureau exécutif de 11 membres.
Cette manifestation à laquelle participeront environ 500 entreprises industrielles opérant dans le secteur du TH donnera lieu à la création d’une nouvelle fédération professionnelle indépendante de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) et qui sera “le représentant légal des industriels du textile et de l’habillement en Tunisie“, a-t-il affirmé.

L’accent sera mis sur la généralisation de la représentativité dans le conseil national par la présence de différentes tailles d’entreprises industrielles (de 10 travailleurs à plus de trois mille travailleurs) et de l’ensemble des régions du pays, ainsi que toutes les branches du secteur (fil, tissus, vêtements, accessoires, finition et le produit final …).
Il a, en outre, rappelé que le congrès constitutionnel de la Fédération tunisienne de TH s’est tenu, le 4 mai 2017, à Sousse, en présence d’environ 400 sociétés industrielles du secteur. Par ailleurs, il a fait remarquer que la relation entre la fédération et l’UTICA se poursuit et qu’elle repose sur le partenariat.
Et de mettre l’accent sur la nécessité pour l’UTICA de reconnaître le poids du secteur dans le tissu économique national, regrettant ce qu’il a considéré comme “un conflit d’intérêts” entre les industriels et les commerçants dans le domaine du TH au sein de la Centrale patronale.
Et d’expliquer que “les commerçants préfèrent annuler les taxes douanières et libéraliser le secteur entier ainsi que l’importation, alors que les industriels s’attachent aux valeurs de transparence et de l’égalité, tout en acceptant l’ouverture, à condition d’appliquer la loi“.

Karafi, qui a occupé le poste de secrétaire d’Etat au ministère du développement régional et local dans le gouvernement de Béji Caid Essebsi en 2011 (après la révolution), a insisté sur la nécessité de lutter contre les déclarations douanières erronées, de protéger le marché local du phénomène de dumping, à l’instar des produits turcs qui ont envahi le marché tunisien dans le secteur TH, précisant que la Turquie accorde une subvention de 10% à ses exportateurs et oeuvre à consolider les transports maritime et aérien, en plus de la fraude dans les certificats d’origine.

Concernant l’éventuelle création d’une feuille de route après le congrès du 17 décembre 2017, l’interlocuteur a révélé l’existence d’une stratégie basée sur un plan d’action sur les moyen et long termes, considérant qu’il est impératif de mettre en place un plan de sauvetage du secteur dans les meilleurs délais, indiquant que la dernière stratégie de développement du secteur du TH remonte aux années 90.
Le secteur se compose, actuellement, d’environ 1600 entreprises industrielles résidentes et non résidentes qui fournissent 170 mille postes d’emploi. Il comptait 2000 entreprises avant la révolution.

Les plus importantes problématiques du secteur sont les augmentations salariales de 6% à partir du premier mai 2016 et la hausse de l’endettement du secteur envers les caisses sociales et le fisc, puisque 60% des entreprises du secteur sont endettées auprès de ces derniers.
Karafi a salué, dans ce cadre, le patriotisme de l’UGTT qui a accepté de reporter l’application de la décision signée et relative aux augmentations salariales du premier mai 2017 au premier janvier 2018.
Il a également annoncé qu’il a été convenu d’entamer de nouvelles négociations pour les augmentations salariales à partir du premier janvier 2019.

TAP

par -

A l’issue du premier congrès du mouvement du Peuple, Zouhair Maghzaoui a été reconduit en tant que secrétaire général du parti. Les résultats des élections des instances centrales du mouvement, à savoir le bureau exécutif, le conseil national et les commissions de contrôle, financière et du règlement intérieur) ont été annoncés à l’aube de ce lundi 6 mars 2017, rapporte Mosaïque Fm.

Ainsi, le nouveau bureau politique du mouvement du Peuple est composé de :

Zouhair Maghzaoui, Salem Labyedh, Ridha Dalaï, Ridha Lagha, Hichem Azlouk, Salem Haddad, Najiba Ben Hassine, Zouhair Idoudi, Badreddine Gammoudi, Oussama Aouidat, Fathi Belhaj, Hafedh Souari, Mohamed Bouchniba, Ali Labyedh, Youssef Ben Moussa, Abdenaceur Laaradh, Nacib Iskander, Jilani Msaada, Abdelmajid Bououni, Hichem Hamdi, Moncef Bouzazi, Mohamed Msilini, Abdelsalam Bouaïcha, Haykel Mekki, Adnene Hlali, Mourad Khadhraoui, Hedi Mhadheb, Aouatef Ghamouki, Ammar Rhouma, Fathi Zouidi, Walid Ghorfti.

par -
Après une séance marathon qui s’est poursuivie sans discontinuer

L’intérêt s’oriente vers la nomination du secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Houcine Abassi à la tête du conseil national du dialogue social, rapporte le journal “Achourouk” dans son édition de ce mardi 17 janvier 2017.
Selon le même quotidien qui cite des sources bien informées, Houcine Abassi serait la meilleure personnalité pour l’accomplissement de cette mission et ce, compte tenu de son expérience syndicale et de sa capacité à conduire le dialogue national.
Pour rappel, le conseil du dialogue social qui sera créé prochainement sera doté d’une indépendance administrative et financière garantissant un dialogue actif et permanent entre les trois parties prenantes : l’UGTT, l’UTICA et gouvernement.

Le conseil du dialogue social s’imposera également comme une structure consultative pour l’ensemble des projets de textes de loi en lien avec les questions de portée sociale.

par -

Le membre du bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’industrie et du commerce (UTICA) Béchir Ben Jeddi a fait savoir que le Conseil national de la centrale patronale, dont les travaux ont démarré, jeudi, misera sur le thème de la rénovation de ses (UTICA) structures avant la tenue, en 2018, de son congrès.
Ben Jeddi a précisé, dans une déclaration à la TAP, que l’ordre du jour comporte plusieurs questions, dont l’examen de la situation économique actuelle dans le pays.
Le responsable a estimé qu’un nombre de membres du Conseil national ont exprimé leur inquiétude concernant la loi de finances 2017 et plus précisément la contribution conjoncturelle des patrons, laquelle est estimée à 7,5%.
D’après lui, l’UTICA a déjà expliqué sa position à propos de ce point, estimant que cette contribution constitue une responsabilité nationale qui permettra de faire sortir le pays de cette situation difficile.
” La préservation de l’entreprise tunisienne demeure une priorité pour l’UTICA “, a ajouté Jeddi, rappelant que le conseil national est une rencontre périodique vouée à débattre un sujet bien déterminé.
Seconde autorité après le congrès national, le conseil national de l’UTICA se réunit tous les ans, afin de débattre les dernières nouveautés et de prendre des décisions et des positions.

par -

L’UTICA s’est dit attachée à la création d’un conseil national du dialogue social. Cette volonté a été exprimée aujourd’hui par la présidente de la centrale patronale, Wided Bouchamaoui, lors d’une rencontre organisée sur l’adoption du plan d’action pour la mise en œuvre du contrat social. “On voudrait avoir un conseil semblable à ceux existant dans plusieurs pays et on a fixé un an pour sa création, mais voilà, les conditions actuelles n’ont pas permis de respecter ce délai”, a t-elle dit. Cependant, elle a souligné la nécessité d’examiner de manière plus profonde le projet de loi portant la création dudit conseil tout en proposant l’élargissement des concertations entre les partenaires signataires du contrat social et les juristes.
La position de Wided Bouchamaoui vient à un moment où le projet de loi concrétisant cette initiative est toujours en cours d’examen à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), malgré les relances des partenaires de l’UGTT.

par -
Skander Bouallègue

Le dirigent du Front populaire Zied Lakhdar a souligné la nécessité de réviser la composition du Conseil des Tunisiens à l’étranger.
Lors de son intervention à la séance plénière qui se tient actuellement à l’ARP et consacrée à l’examen du projet de loi relatif à la mise en place du Conseil des Tunisiens à l’étranger, il a qualifié cette démarche d’importante étant donné qu’elle vise à favorise la place des jeunes au sein de cette instance.
Il est à rappeler que l’examen de ce projet vient à un moment où plusieurs parties, notamment la société civile, l’ont fortement critiqué au motif qu’il ne répond pas aux attentes de la diaspora tunisienne.

par -

Lors de la tenue de la réunion du 24e conseil national pour la protection du consommateur, Mohsen Hassen, ministre du Commerce a affirmé que «  durant le mois de Ramadan, la consommation du thon affiche une hausse de 250%.

A rappeler que le président de l’Institut des recherches astronomiques en Egypte, Hatem Aouda a annoncé que, selon les calculs astronomiques, le premier jour du mois de Ramadan pour cette année, serait le 6 juin 2016.

par -

L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), a annoncé dans un communiqué que son conseil national se réunira, mercredi, pour examiner un nombre de questions, notamment, l’amendement du statut de la centrale patronale.
Le conseil national qui réunit plus de 400 responsables syndicaux représentant le bureau exécutif, les présidents des unions régionales et des fédérations professionnelles, outre les chambres syndicales nationales, représente la deuxième autorité après le congrès. Cette instance tient ses réunions chaque semestre.
L’UTICA a précisé que les membres de son bureau exécutif et son conseil administratif réunis, mardi, ont mis l’accent sur l’importance du dialogue national sur l’emploi. Les participants ont, en outre, appelé à encourager les patrons à contribuer au fonds national de lutte contre le terrorisme.

TAP

FOCUS 🔍

Italcar, concessionnaire et distributeur exclusif de plusieurs marques de voitures et de camions en Tunisie (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Fiat Professional, Iveco et Jeep), a...

Le meilleur des RS

L'étrangère qui vous dit vos 4 vérités

Elle s’appelle Martine Maçon. Manifestement une étrangère vivant à Tunis. Sur sa page des réseaux sociaux, elle se définit comme «Empêcheuse de tourner en...

INTERVIEW

Le PDG de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), Béchir Irmani a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Ligue 1 : Programme de la 4ème journée

 Programme de la quatrième journée du championnat de la Ligue 1 du football professionnel, prévue les 6 et 7 octobre 2018 (tous les matches...