AccueilActualitésLe coup de gueule de Saïed, contre l'Union Européenne et les USA

Le coup de gueule de Saïed, contre l’Union Européenne et les USA

« Ce qui se passe en Tunisie, est une affaire interne qui ne concerne personne d’autre, et il n’y a pas de problème tunisien à discuter en-dehors de la Tunisie (…). Nous ne voulons pas de coopération et d’empathie, sans respect. Nous voulons le respect de l’extérieur, même sans empathie. Le respect de nos choix, est le prérequis de la souveraineté. La Tunisie n’est pas un champ d’expérimentation, ou une marchandise, ou un chiffre, pour être mise à l’ordre du jour des réunions à l’étranger. Est-ce que nous avons passé à l’étude, dans un conseil ministériel ou dans une autre institution tunisienne, la situation interne d’un Etat étranger ? Est-ce qu’un Etat européen, ou américain (…), a été à l’ordre du jour d’une réunion en Tunisie pour étudier, non la coopération, mais les affaires internes ? Notre souveraineté n’accepte aucune discussion ». Ainsi parlait, hier jeudi en conseil des ministres, le chef de l’Etat tunisien Kais Saïed, qui répondait ainsi aux deux réunions, du Congrès américain et du parlement européen, pour passer en revue la situation intérieure de la Tunisie et les crises, politique, économique et financière, qui la secouent.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. il a raison la Tunisie n’est pas à vendre et la Tunisie ne tolère jamais les interventions étrangères par sur quoi financées par les islamistes et autres qui veulent du mal au pays et sa population dix années noires de gestion islamiste qui ont rendu le pays au bord du gouffre économique financière et sociale et un appauvrissement général de la population et veulent nous donner des leçons de démocratie pardon dictature subtile des islamistes s’ils veulent nous aider économiquement ,financièrement techniques et sanitaires ils seront la bienvenue sinon nous nous sortirons par nos propres moyens tout en adoptant une vraie démocratie acceptée par le peuple et non une démocratie de façade imposée par les islamistes et leurs differents alliés et réclamés par les élus étrangers financés par les lobbyistes financés par les islamistes une chose est sure est une période transitoire espérons la plus courte possible pour mettre l’ordre et sauver la baraque Tunisie en feu et retour d’une vraie démocratie adaptée au pays et à son peuple et surtout acceptée par référendum par les électeurs et électrices contrairement à la constitution 2014 conçue par les islamistes et leurs alliés de l’époque sans que le peuple est consulté par référendum , depuis l’indépendance du pays en 1956 les autorités tunisiennes n’ont jamais intervenues dans les affaires intérieures des pays amis et frères

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,851SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles