AccueilActualitésLe Japon vise à tripler ses investissements en Tunisie

Le Japon vise à tripler ses investissements en Tunisie

Le Japon vise à tripler ses investissements en Tunisie et la huitième édition de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (TICAD 8) en 2022, constituera une occasion pour concrétiser cet objectif, notamment dans l’industrie des composants automobiles, a indiqué l’ambassadeur du Japon en Tunisie, Shinsuke Shimizu.

- Publicité-

Le Japon envisage aussi d’étendre ses investissements en Tunisie dans d’autres domaines dont la santé, les industries pharmaceutiques et autres secteurs porteurs, a-t-il ajouté au cours d’un atelier tenu, jeudi, par la Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Japonaise (CCITJ) et l’Union Tunisienne de l’l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) dans le cadre des préparatifs de la TICAD.

Shimizu a souligné que le Premier ministre japonais devra visiter la Tunisie pendant le sommet, accompagné de centaines d’hommes d’affaires japonais, ajoutant que la Tunisie pourrait être la porte d’entrée des entreprises japonaises en Afrique.

Il a mis l’accent sur la nécessité d’améliorer le climat d’investissement et économique, notamment au niveau logistique, afin de renforcer la présence des investissements japonais en Tunisie.

Le diplomate a souligné, dans ce sens, la nécessité d’améliorer les services du port de Radès, précisant que « le rendement de ce port n’est pas au niveau requis ». Un plus grand effort devrait être engagé pour rendre le domaine logistique plus efficient en Tunisie, a-t-il avancé.

Pour sa part, le président de la CCITJ, Hédi Ben Abbès a expliqué que cet atelier s’inscrit dans le cadre de la concrétisation de la feuille de route qui a été élaborée pour préparer le sommet « TICAD8 ».

Ce sommet japonais-africain, a-t-il rappelé, devra réunir tous les pays africains et s’adresse au secteur privé pour développer l’investissement dans tous les domaines. La Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Japonaise a mis en place une feuille de route, laquelle a permis d’identifier les domaines dont la Tunisie peut réaliser une valeur ajoutée, tels que les secteurs de la santé et l’agriculture biologique, ainsi que les industries mécaniques et électriques et tout ce qui concerne les composants automobiles, a souligné Ben Abbès.

Et d’ajouter que la Tunisie est l’un des pays développés dans le domaine de l’industrie de composants automobiles par rapport aux pays africains à l’exception de l’Afrique du Sud, faisant savoir que : « les Japonais ont exprimé leur volonté d’investir davantage dans ce secteur en Tunisie et de le développer.

Il a précisé, à cet égard, qu’il y a 5 grandes entreprises japonaises qui investissent actuellement en Tunisie lesquelles offrent environ 5 mille emplois. A noter que la Conférence Internationale de Tokyo pour le Développement de l’Afrique (TICAD qui se tiendra, en 2022, à Tunis sera marquée par la participation de plus de 12 mille hommes d’affaires. Environ 30 mille visiteurs sont, également, attendus, à ce manifestation qui de déroulera sur trois jours. La septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) tenue à Yokohama(Japon), a enregistre la participation de 42 chefs de gouvernement, un Président africain et 10 mille hommes d’affaires. Un montant d’investissement de 20 milliards de dollars a été alloué à cette occasion, afin de renforcer l’investissement dans tous les pays africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,914SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles