AccueilPresse localeLes axes du  Plan triennal expliqués par le ministre Samir Saied

Les axes du  Plan triennal expliqués par le ministre Samir Saied

Le Plan triennal 2023-2025  sera plus fructueux que les anciens plans et verra le jour d’ici le mois de juin, a affirmé le ministre de l’économie et de la planification, Samir Saied,  précisant, ce matin sur Express fm , que son département  travaille depuis le mois de février sur l’élaboration d’un plan triennal 2023-2025. Selon lui, 72 équipes ont été formées dans les régions et 36 équipes au niveau central.

L’économie du savoir, l’innovation, les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle représentent des sujets moteurs de la nouvelle stratégie et du plan 2023-2035, soulignant  que  cette stratégie prend en considération d’autres facteurs comme l’environnement et les changements climatiques et vise à orienter les projets vers une approche de développement durable.

« Le développement régional et la justice sociale sont aussi au cœur de cette stratégie 2020-2035 », ajoute Samir Saied. Il a poursuivi dans ce sens que la création de la richesse est l’apanage du secteur privé en partenariat avec le secteur public.

Au sujet des négociations avec le FMI, Saied a souligné que les discussions se poursuivent et que le gouvernement a tout fait sur le plan technique. D’après lui, le programme de réforme qui a été présenté au FMI est un programme pour la réforme et la dynamisation de l’économie nationale élaboré dans l’intérêt du peuple tunisien.

Et d’ajouter : « Ces réformes vont contribuer au rétablissement des finances publiques. Nous parviendrons à conclure bientôt un accord avec le FMI. Il faut que ces négociations aboutissent cette fois ».

Sur  le même registre, il a avancé que ces réformes ne sont pas difficiles à concevoir mais à concrétiser et que le gouvernement veille, depuis sa formation, à les mettre en œuvre.

Saied a également fait savoir que le gouvernement a fait un pas dans la réalisation de la plateforme dédiée à la révision de l’octroi des subventions, soulignant que cela permettra  de restaurer les équilibres financiers des entreprises publiques et de stopper son hémorragie. Une hémorragie qui épuise l’Etat tunisien…

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,007SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -