27 C
Tunisie
mardi 29 septembre 2020
Accueil La UNE Les dangereuses révélations de Kais Saïed sur l’affaire de la Q5 d’Anouar...

Les dangereuses révélations de Kais Saïed sur l’affaire de la Q5 d’Anouar Maarouf !

Le fait n’est pas anodin, même dans les annales de toutes les présidences de la République tunisienne, pour s’y arrêter. On a, en effet, très rarement vu un chef d’Etat convoquer un ministre et l’interroger, en vidéo sonore, sur une affaire qui concerne un autre ministre. Et dans le cas présent, et quand bien même Kais Saïed ne l’aurait  point cité, il s’agit de l’affaire dite de la Q5, la voiture administrative mise à la disposition de l’ancien ministre d’Etat du Transport d’Ennahdha, Anouar Maarouf. Ce dernier l’avait donnée à conduire à sa fille qui l’avait accidentée. L’affaire remonte au mois de  mars 2020, et n’est toujours pas résolue. Pire, le dossier de cette affaire aurait disparu du tribunal, comme l’a constaté le chef de l’Etat lui-même.

La Q5 de Maarouf. « What else » ?

Arrivé souriant devant le chef de l’Etat (Vidéo) après l’entrevue de Saïed avec Elyes Fakhfakh qui est pourtant démissionnaire, le ministre des Affaires foncières croyait manifestement qu’il a été convoqué pour parler des négociations sur  la désignation d’un nouveau chef de gouvernement. Peut-être même croyait-il que le chef de l’Etat aurait cédé à certaines sirènes appelant à faire déléguer les prérogatives d’Elyes Fakhfakh à quelqu’un d’autre, et le nom de Ghazi Chaouachi a été évoqué. Le visage fermé, le chef de l’Etat lui coupe directement l’herbe sous les pieds et lui remet les pieds à terre. « L’affaire ne concerne pas les négociations pour la constitution du gouvernement, car j’ai préféré qu’elles soient faites par écrit, pour éviter tout malentendu, interprétation ou toute déclaration contraire à ce qui a été dit dans les négociations ». Et on sentait, déjà, comme un seau d’eau glacée versé sur le ministre qui écoutait en acquiesçant juste de la tête.

Le PV a été falsifié avant de disparaître du tribunal

« Il y a quelques semaines, il y a eu un accident causé  par une voiture administrative. L’accident a fait l’objet d’un constat de la part des forces de l’ordre, et un PV d’enquête a été dressé. Or, ce PV a été par la suite transformé, envoyé au tribunal, pour disparaître complètement ensuite des dossiers du tribunal de première instance de Tunis (…). Je vais me présenter devant Dieu l’Eternel, qui me demandera pourquoi je me suis tu face à  la vérité. Et celui qui le fait, est un diable muet. Dieu nous préserve des diables, et Dieu ne voudra pas que je me taise devant un droit dont je sais pertinemment qu’il en est un. J’ai suivi l’affaire dès le début, et je m’attendais à ce qu’elle suive son cours normal. Or, il s’est avéré que le PV a été falsifié, pour ensuite disparaitre des classeurs du tribunal. Vous êtes dépositaires des biens de l’Etat, et vous avez fait serment de respecter les lois, et il n’est pas question de dépenser un seul millime en dehors du cadre réglementaire ».

Un dur réquisitoire contre l’administration de Chaouachi

Le réquisitoire est dur contre le ministre qui avait été chargé du dossier. Presqu’un acte d’accusation contre un système qui tente  de couvrir les siens, avec des mots bien choisis, car dressé  par un juriste notoire, comme lorsqu’il parlait de falsification du PV, ou de disparition des classeurs du tribunal.

On se le rappelle, l’ancien ministre d’Etat du Transport avait d’abord nié l’existence de tout accident d’une voiture de fonction dont la valeur dépasserait les 250 mille DT. Des infos non officielles, désormais confirmée par la plus haute autorité de l’Etat, feront état d’un changement du constat pour impliquer une autre personne, qui serait proche de la fille du ministre. L’affaire devenue publique, Mohamed Abbou déclare avoir ouvert une enquête, et depuis plus rien. On sait maintenant que le dossier de la Q5 a disparu de main d’homme  pour qu’il n’y ait jamais d’enquête judiciaire, et que la vérité sur celui qui conduisait la voiture de fonction et celui qui l’a mise à sa disposition, alors qu’elle ne devait être conduite que par un chauffeur du ministère, ne soit jamais connue.

Ce qui est sûr, c’est que l’affaire de la Q5 d’Anouar Maarouf prendra désormais un nouveau tournant. Or, ce même ministre traînerait d’autres casseroles, comme celle de la villa qu’il occupait lorsqu’il était ministre des Tic, louée sur le budget de La Poste, et qu’il voudra garder après sa nomination à la tête du département du transport. On se demande aussi si le chef de l’Etat va se résoudre à appeler le ministre Abbou pour l’interpeller sur le sort de l’enquête relative à  l’affaire des masques sanitaires ?

Des pages des réseaux sociaux s’en prennent à Saïed pour avoir évoqué l’affaire de Maarouf

Remarquons, par ailleurs, que la vidéo relatant par la voix du chef de l’Etat lui-même les péripéties de cette affaire qui avait presque fait oublier  le Coronavirus en mars dernier, a été abondamment  commentée sur la page de la présidence de la République. Plus 1.100 cents commentaires, en grande majorité contre l’évocation de cette affaire, et d’autres se demandant pourquoi évoquer cette affaire publiquement et ne pas parler du Fakhfakh-Gate de la même manière, prétendant que Saïed voudrait faire d’un dossier vide une affaire d’Etat.

3 Commentaires

  1. Q5 n’est pas un dossier vide, lorsque nous voulons réduire la corruption de toute sa forme il faut commencer par les haut responsable de l’état car c’est eu qui sont les garants du changement et par le haut qu’on doit commencer à appliquer la loi

  2. A Monsieur le président que j’ai élu.
    Pour la justice et pour l’équité sans connotation politique ou de haine, le chef de l’état doit suivre les deux affaires au même degré. Fakhfekh et les autres dans un même sac devant une justice juste et non influençable.
    Le pays n’a pas besoin de « Bus », ni d’actes publicitaires. Nous avons perdu énormément de temps, donc énormément d’énergie humaine gaspillée qui a couté cher aux générations actuelles et futures. Que notre président et ses coéquipiers au sommet de la pyramide des tenants du pouvoir sachent bien utiliser nos énergies humaines convertissables chaque année en trillions de dinars. Notre énergie qui provient de la somme de nos puissances intellectuelles et corporelles (savoir et savoir-faire) utilisées pendant un temps donné à une tache donnée et selon des conditions environnementales données (naturel, sanitaire, humaine sociale, économiques, spatiales etc..).
    Messieurs X sachez que notre puissance humaine doit s’améliorer grâce aux programmes de formations, de recyclages et de mises à niveaux ciblées à tous les niveaux. Messieurs X, sachez que le temps à consacrer au travail est du sacré dans plusieurs pays développés et sous plusieurs croyances religieuses. Sachez Messieurs X qu’aux années 70, les pays super développés comptaient les secondes perdues à leurs feux rouges alors que chez nous et avant 2011 les circulations routières étaient coupées pour des heures lorsque l’ancien président traversait la ville. La perte du temps est devenue un objectif après 2011 car personne ne commande le pays à part le banditisme.
    Sachez messieurs X que depuis 2011, la courses vers le pouvoir a envenimé l’ambiance du travail bien fait et que ceux qui voulaient maitriser leur productions étaient confrontés à des problèmes sociaux et à des arrêts abusifs du travail.
    Monsieur le président, vous avez mis la main sur un dossier qui va surement vous conduire à des réseaux et des secrets non visibles aux médias et au simple citoyen, victime des erreurs prémédités de ses gouvernants.
    Monsieur le président, apparaitre trop sérieux peut paraitre à la longue peu sérieux. Monsieur le président nous avons au moins besoins de sincères sourires capables de donner confiance aux citoyens.
    Soyez tous à la hauteur, car bientôt le Tunisien ne donnera plus confiance ni au sérieux ni au non sérieux et dieu seul saura ce qui passera. Dieu protège mon pays des mains des menteurs, des profiteurs et des corrompus qui l’ont vendu.
    Cessez messieurs X vos querelles et courses vers les éphémères chaises pour nous faire profiter de nos énergies humaines et fossiles pour le meilleur de nos générations actuelles et futures. Il s’agit de nos vies et de celles des innocents qui vont prendre nos places.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,656FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,309SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles