Les profs du public qui bossent dans le privé risquent jusqu’au limogeage

Les profs du public qui bossent dans le privé risquent jusqu’au limogeage

par -

Le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, qui fait la chasse aux cours sups dans les garages et les arrière-cours, et va même envoyer ses inspecteurs dès cette rentrée, va aussi traquer les enseignants du public qui bossent dans le privé. Il a fait savoir ce jeudi 13 septembre 2018 qu’à partir de la prochaine année scolaire, il sera interdit aux profs du public de monnayer leurs services dans les établissements privés (écoles primaires et lycées).
Le ministre a confié à Shems FM, en marge d’une conférence de presse, que les contrevenants risquent jusqu’au limogeage…

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

  1. C’est une décision qui va mettre les privés devant leurs responsabilités devant leurs clients et devant les profs qualifiés, expérimenté et de bonne réputation. De plus elle va permettre la création de milliers de postes d’emploies à ceux qui les réclament.
    C’est une décision qui nécessite un bon suivi accompagné par une bonne lutte et mesures sévères contre la corruption.
    Il est beau de donner des ordres, mais le plus difficile se joue sur le terrain et sur les relations matérielles et immatérielles entre le contrôleur et le contrôlé.

Laisser un commentaire