Les “sang et or” déterminés à décrocher le titre

Les “sang et or” déterminés à décrocher le titre

par -

L’Espérance Sportive de Tunis a effectué lundi au Parc B sa dernière séance d’entrainement avant de mettre le cap mardi vers le Qatar où elle disputera la super coupe d’Afrique des clubs face au Raja Casablanca vendredi prochain (29 mars) à Doha.
L’Espérance ST aura la super coupe tunisienne à disputer, au Qatar également, le 1er avril prochain, face au Club Athlétique bizertin.
Majdi Traoui, entraineur-adjoint de la formation sang et or, a déclaré que l’équipe est fin prête pour les deux matches qui “s’annoncent quelque peu difficiles avec à la clé deux titres importants”.
Pour ce faire, explique Traoui qui s’exprimait lundi lors d’une déclaration à la presse au fief de l’Espérance “la concentration et la bonne gestion du groupe seront les maitres-mots des deux matches au Qatar”. Il a souligné qu’avec les engagements locaux et internationaux des joueurs notamment les internationaux, le staff technique espérantiste “a préféré, en prévision des deux super coupes, ménager certains et faire appel aux jeunes talents du club”.
“L’équipe traverse une bonne période, le moral est là et normalement les résultats vont suivirent”, a-t-il fait savoir, affirmant toutefois que ces matches “ne peuvent être sujet aux pronostics et se jouent plutôt sur le terrain”.
De son côté, le capitaine des “sang et or”, Khalil Chemmam, estime que le plus important pour le groupe c’est la gestion de l’effort, de l’effectif et de la pression.
“Jouer deux titres sur deux matches en l’espace de trois jours et renouer trois jours après avec la Ligue des champions africaine, n’est pas une mission facile à gérer ni pour les joueurs, ni pour le staff technique”, a-t-il fait remarquer.
Chemmam préconise de gérer cette série match par match et de “se concentrer d’abord sur la super coupe d’Afrique qui demeure un titre très important pour le club à l’occasion de son centenaire”.
Pour ce qui est du match, le capitaine espérantiste affirme bien connaitre son adversaire et que “l’équipe qui se donnera à fond, restera concentrée jusqu’au bout et gagnera ses duels, remportera le titre”.
Le gardien Rami Jridi, enfin rétabli de sa blessure, qualifie de “très important” le match de la super coupe contre le Raja de Casablanca, assurant que les joueurs sont déterminés à sortir victorieux de cette confrontation maghrébo-africaine pour rajouter un nouveau titre au palmarès du club.
Interrogé sur la forme de l’effectif espérantiste en prévision des prochaines échéances, Jridi a indiqué que “le fait de jouer pour un grand club comme l’Espérance de Tunis, exige d’être toujours concentré et prêt en toutes circonstances à relever les défis et à donner le meilleur de soi-même”.
La Confédération africaine de football (CAF) avait désigné, rappelle-t-on, l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema pour diriger la Super coupe d’Afrique qui opposera l’Espérance de Tunis, champion d’Afrique, au Raja de Casablanca, vainqueur de la coupe de la Confédération.
Tessema sera assisté par le Sud-africain Zakhele Thusi Siwela et le Soudanais Waleed Ahmed Ali.
A noter, par ailleurs, le vainqueur empochera la modique somme de $100.000 et le perdant $75.000.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire