AccueilLa UNELes ventes d’armes turques à la Tunisie, un marché plus que lucratif...

Les ventes d’armes turques à la Tunisie, un marché plus que lucratif !

Fin 2020, la Turquie a finalement remporté un marché  de ventes d’armes lucratives à la Tunisie après de longues négociations. Le portefeuille de 150 millions de dollars, qui a attiré des acteurs clés de la base technologique et industrielle de défense turque, tels que Turkish Aerospace Industries (TUSAS) et British Motor Corporation (BMC), signifiera davantage que les seuls revenus de la défense pour la Turquie. Elle marquera  l’entrée de l’armement turc sur le marché tunisien, avec pour toile de fond les quêtes géopolitiques d’Ankara en Afrique du Nord, devenue une zone de grand intérêt  géopolitique.

- Publicité-

Les drones d’abord

D’un point de vue militaire, la Turquie offre des solutions robustes et éprouvées au combat à l’armée tunisienne, qui est depuis longtemps confrontée à d’importantes menaces hybrides, tant dans le pays même que dans les pays voisins, affirme  l’institut de recherche et d’analyse Jamestown Foundation . Comme prévu, ces ventes apportent une dimension de guerre de drones prononcée pour la Tunisie, puisque les drones sont récemment devenus les best-sellers de la Turquie. L’armée tunisienne va, par exemple, bientôt utiliser des systèmes aériens sans pilote ANKA-S de moyenne altitude/longue endurance (MALE) fabriqués par TUSAS. ANKA-S, la variante de la ligne de drones pour les communications par satellite, est dotée d’une portée de contrôle étendue et d’une plus grande résilience contre les menaces de guerre électronique et les environnements brouillés grâce à la capacité de communication par satellite (SATCOM).

La plate-forme est dotée d’une endurance de 24 heures et d’une altitude de vol maximale d’environ 30 000 pieds. L’ANKA-S a une charge utile de combat de 250 kilogrammes qui permet d’utiliser des systèmes électroniques et de renseignement sur les signaux avancés, tels que l’ISAR (radar à synthèse d’ouverture inverse) et les caméras de surveillance de zone étendue, ainsi que des munitions de haute précision (TUSAŞ, 25 janvier). L’ANKA-S, ainsi que le Bayraktar TB-2 de Baykar, ont joué un rôle essentiel dans les campagnes de drones turcs en Syrie au cours des dernières années . S’il est utilisé correctement, l’ANKA-S équivaudrait à un multiplicateur de force pour les forces armées tunisiennes sous plusieurs aspects, notamment l’intégration des drones d’artillerie, les frappes de précision dans les zones à haut risque et la collecte de renseignements en temps réel.

En évaluant les exportations de drones de la Turquie, on ne peut pas négliger le fait que les entreprises de défense turques ne produisent pas seulement des systèmes aériens sans pilote, mais aussi des munitions intelligentes qui fournissent une puissance de feu de précision dans des charges utiles limitées, révèle the Jamestown Foudation. Roketsan, le premier fabricant turc de fusées et de missiles, entre en jeu à ce stade. Les MAM [Smart Micro Munition]-L, par exemple, sont les plus connues de ces solutions. Ne pesant que 22 kilogrammes, elle peut être équipée de plusieurs ogives pour frapper un large éventail de cibles. La tête de charge en tandem du MAM-L est optimisée pour pénétrer les blindages réactifs, tandis que sa configuration de tête thermobarique est optimisée pour les environnements fermés et urbains, et contre les concentrations de troupes ennemies dans les positions défendues (Roketsan, 26 janvier).

Avec l’armée tunisienne qui exploite l’ANKA-S, Roketsan va probablement dominer le marché tunisien des fusées et des missiles intelligents. Aselsan, autre acteur clé du secteur de la défense en Turquie et expert en systèmes électroniques, devrait également prendre pied sur le marché tunisien de l’armement en proposant des capteurs haut de gamme équipant des plates-formes non habitées. Ensemble, ces systèmes permettront à l’armée tunisienne de contrer les menaces asymétriques qui nécessitent des réseaux de surveillance et de frappe à délai critique optimisés pour les cibles pop-up.

Renforcer la capacité de guerre terrestre de la Tunisie

Une autre dimension du marché d’exportation de la Turquie vers la Tunisie est la guerre terrestre. Les véhicules Kirpi (hérisson) résistant aux mines et protégés contre les embuscades (MRAP) feront leurs débuts en Tunisie avec cet accord. Fabriqué par la société turque BMC, Kirpi a été l’un des principaux atouts de l’armée turque sur les dangereux champs de bataille hybrides de la Syrie, dont le terrain accidenté a été ravagé par des mines terrestres et des engins explosifs improvisés.

Les véhicules de combat blindés 4×4 de Nurol Makina, qui est l’un des principaux producteurs turcs de plates-formes de guerre terrestre, restent une autre solution que la Tunisie commencera à recevoir cette année. Le plus grand avantage de Ejder Yalçın est sa conception modulaire, qui peut facilement être adaptée pour répondre aux différentes exigences de la mission. Le véhicule est équipé d’une défense antichar et aérienne à courte portée, d’un véhicule blindé de transport de troupes, ainsi que de configurations de surveillance et de sécurité des frontières, de radar, de guerre électronique, de lutte contre les EEI et de déminage, et de commandement et contrôle (Nurol Makina, 25 janvier).

La géopolitique des ventes d’armes turques en Tunisie

La Tunisie joue un rôle particulier dans la vision géopolitique contemporaine de la Turquie. C’est non seulement un pays avec un héritage impérial ottoman, mais aussi un voisin clé de la Libye, un ancrage potentiel en Méditerranée, et une arène où se joue la compétition franco-turque et où Ankara espère prendre le dessus sur Paris, indique l’institut de recherche et d’analyse américain. La politique de vente d’armes de la Turquie ne se limite donc pas aux transactions et aux revenus de la défense. C’est une façon de construire des liens stratégiques et de cimenter ceux qui existent déjà, comme on l’a vu précédemment dans les exemples du Qatar, de l’Azerbaïdjan, de la Somalie et de l’Ukraine. Après des hauts et des bas, la Turquie est en train de réaliser ses exportations d’armes tant attendues vers la Tunisie, qui dotera cette dernière de solides capacités de combat, notamment dans des environnements hybrides. Dans le même temps, ces accords offrent au gouvernement turc une précieuse opportunité de capitaliser en garantissant l’avenir militaire de la Turquie en Afrique.

3 Commentaires

  1. C’est ce qu’il cherche Erdogan, la cerise sur le gateau. Une nouvelle occupation turque de l’Afrique du Nord à travers la Tunisie. Pourquoi on n’a pas consulter la Russie ? Pour avoir une ouverture militaire avec la Tunisie, Erdogan est capable de faire don à la Tunisie pour les équipements militaires, je suis sûr que les turques on cassé les prix pour le moins disant et gagner le marché d’armement tunisien, pas uniquement sur le plan commercial mais aussi sur le plan militaire et sur le plan d’espionnage. Barra Ad! essayaons de la faire sortir, ….Pourquoi, on n’a pas négocié avec les européens où nos échanges commerciaux avec eux représentent près de 80% du total, dosssier à suivre.

  2. Avec des dettes insupportables, les prédateurs quels qu’ils soient vont nous montrer la couleur de leurs dents dans quelques années. Oui, avec le sabotage constaté contre toute stabilité politique, sociale et économique, notre chérie Tunisie peut être méchamment violée devant l’impuissance des enfants trahis par leurs parents.
    Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme (Mr Lavoisier). Je n’ai rien contre la collaboration quel que soit le pays à condition de ne pas devenir son esclave ou la main de sa chatte.

  3. Ce qui gêne le plus, c’est la mentalité des turcs qui pénètrent sur le marché tunisien des armes avec une mentalité de suprématie colonialiste.
    Erdogan n’a-t-il pas dit que la Libye est la terre de ses ancêtres?
    ne l’empêche de dire la même chose sur la Tunisie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,576SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles