13 C
Tunisie
jeudi 25 février 2021
Accueil Monde Liban-explosion : L’ouverture d’une enquête internationale écartée

Liban-explosion : L’ouverture d’une enquête internationale écartée

La pression internationale pour l’ouverture d’une enquête indépendante sur l’explosion au port de Beyrouth s’est relâchée après le refus exprimé par le président libanais Michel Aoun et son allié, le parti chiite Hezbollah. Dimanche 9 août, le président américain Donald Trump s’est contenté d’appeler les autorités libanaises à une enquête « complète et transparente » sur ce drame qui a fait au moins 158 morts et 6 000 blessés, le 4 août.
A l’Elysée, quelques jours après un appel en ce sens du président Emmanuel Macron, l’exigence s’est teintée de nuances. « Quand on parle d’enquête internationale, on parle d’un soutien français et international à une enquête objective », dit-on dans l’entourage du président.
Cette formule est celle privilégiée par les autorités libanaises. « Etablir une enquête internationale reviendrait à dessaissir la justice libanaise. Autant faire une croix sur la justice libanaise ! Pourquoi même payer des juges alors ? Il faut plutôt leur donner l’opportunité de rendre justice », plaide au Monde la ministre de la justice, Marie-Claude Najm.
L’enquête a été confiée au commissaire du gouvernement auprès du tribunal militaire, sous l’égide du procureur général auprès de la Cour de cassation. Une vingtaine d’arrestations – notamment des responsables du port et des douanes – ont été menées. En parallèle, une enquête administrative interne a été ouverte. « Je ferai en sorte que personne n’échappe à ses responsabilités, quelle que soit son importance », plaide la ministre.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,421FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles