AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelL'UE félicite la Tunisie à la suite de son accord avec...

L’UE félicite la Tunisie à la suite de son accord avec le FMI

Le Haut Représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borrell, a salué l’accord préliminaire entre le FMI et les autorités tunisiennes pour l’octroi d’un prêt estimé à 1,9 milliard de dollars (1,95 milliard d’euros) en vue de sa ratification définitive en décembre.

« L’Union européenne est prête à contribuer à ce programme et à la stabilité globale de la Tunisie, y compris par un décaissement rapide de la prochaine tranche de notre soutien budgétaire de 40 millions d’euros et l’examen d’une assistance macro-financière supplémentaire », a assuré  Borrell dans une déclaration dont lecture a été donnée  par le commissaire chargé de la politique de voisinage et de l’élargissement, Oliver Varhelyi, lors d’une des sessions plénières du Parlement européen.

Il a précisé que l’UE reste prête à soutenir le peuple tunisien dans un « contexte économique difficile ». « Nous demeurons  prêts à les accompagner dans les réformes structurelles substantielles et difficiles mais nécessaires qu’ils devront entreprendre », a-t-il dit.

A cet égard, il a rappelé que le peuple tunisien cherche à préserver les « principes et valeurs partagés » qui ont porté la Révolution de Jasmin.

« L’Union européenne n’a pas caché ses craintes concernant certaines des mesures prises ces derniers mois en Tunisie. Notre message a été très clair dès le départ, en privé et publiquement lorsque cela était nécessaire », a-t-il indiqué.

Malgré cela, il a précisé que « les transitions politiques sont difficiles », de sorte que l’UE considère comme « crucial » son soutien à la Tunisie pour promouvoir un « dialogue inclusif » vers un processus démocratique qui recueille un « large consensus ».

L’accord avec le FMI est considéré comme une étape essentielle pour que les investisseurs et les bailleurs de fonds internationaux retrouvent la confiance dans le pays, qui est depuis juillet dernier le théâtre d’une grave crise politique depuis que le président, Kais Saied, a dissous le gouvernement et suspendu le parlement -substantiellement dissous-, s’arrogeant tous les pouvoirs.

La Tunisie a besoin de l’aide internationale depuis des mois alors qu’elle est aux prises avec une crise des finances publiques qui fait craindre qu’elle puisse faire défaut sur sa dette et contribuer à des pénuries de nourriture et de carburant.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,019SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -