AccueilAfriqueMali : L'armée française tue une cinquantaine de jihadistes

Mali : L’armée française tue une cinquantaine de jihadistes

Vendredi soir, les militaires français des forces spéciales et de l’opération Barkhane ont mené une importante offensive contre un groupe de combattants près de Boulikessi, à la frontière avec le Burkina Faso. Une cinquantaine de jihadistes ont été «neutralisés» (tous tués, sauf quatre qui ont été faits prisonniers). La ministre française des armées, Florence Parly, l’a annoncé lundi soir depuis Bamako, où elle est en visite pour la première fois depuis le coup d’Etat de cet été.

- Publicité-

«Alors que les autorités de transition malienne ont réaffirmé leur engagement dans la lutte contre le terrorisme, ce succès tactique nous montre une fois de plus que les groupes terroristes ne peuvent pas agir impunément face à nos forces», a déclaré Florence Parly.

Selon l’état-major des armées, les combattants tués appartenaient à Ansarul Islam, proche de l’une des composantes du JNIM, la principale coalition jihadiste de la région affiliée à Al-Qaeda. Le groupe est surtout actif dans le nord du Burkina Faso, où il prospère sur les violences intercommunautaires, qu’il nourrit. Ses troupes sont responsables de nombreuses attaques meurtrières contre les forces de sécurité locales. La perte d’une cinquantaine de combattants, l’équivalent d’une katiba, va «désorganiser l’ennemi et le mettre à hauteur de nos partenaires [maliens, nigériens et burkinabés]», s’est félicité sur Europe 1 le général François Lecointre, chef d’état-major des armées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,723FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,478SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles