Maroc : Les lourdes peines du Hirak font monter une dangereuse fièvre...

Maroc : Les lourdes peines du Hirak font monter une dangereuse fièvre populaire

par -

Des milliers de personnes ont manifesté le 21 avril à Rabat pour réclamer la libération des détenus du Hirak, du Rif, après la confirmation de leurs peines allant jusqu’à 20 ans d’emprisonnement.

Selon les données rapportées par l’AFP, Baptisée “la marche du peuple marocain: stop à l’injustice politique”, cette manifestation a été organisée à l’appel des familles de détenus et plusieurs organisations politiques et de défense des droits humains.

Le Hirak a été déclenché par la mort, en octobre 2016, d’un vendeur de poissons, broyé dans une benne à ordures en tentant de s’opposer à la saisie de sa marchandise.

Plusieurs associations et ONG ont critiqué la sévérité des peines. Les autorités marocaines, elles, ont toujours assuré que le processus judiciaire était conforme aux normes internationales, a encore rappelé la même source. Mais le fait est que ces peines ne passent pas auprès de l’opinion publique, et même à l’international. Et avec ce qui se passe actuellement en Algérie et ce qui s’est passé en Tunisie, ces fièvres populaires sont toujours à prendre très au sérieux. Le roi du Maroc, Mohammed VI, a le plus grand intérêt à trouver le moyen de dégonfler cette grogne laquelle greffée à des revendications sociales et économiques est éminemment dangereuse…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire