16 C
Tunisie
mercredi 3 mars 2021
Accueil La UNE Mechichi fera mardi son numéro de charme devant l'ARP. Aura-t-il les «...

Mechichi fera mardi son numéro de charme devant l’ARP. Aura-t-il les « hanches » nécessaires ?

Les députés en ont déjà, officiellement, reçu la convocation. Mardi prochain, le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi viendra à l’ARP essayer de les convaincre d’accorder leur confiance à ses onze nouveaux ministres. Et ce ne sera pas chose facile. 

- Publicité-

Il les a boudés une première fois, lors de la dernière plénière de discussion des troubles nocturnes et des mouvements de contestation diurnes, et il s’était déjà fait chambrer et gronder. Cette fois-ci, il devra s’y plier et prendre son mal en patience face aux critiques, certainement acerbes si ce n’est plus, des députés-cassiques, et même parfois Corvus-Corax.

On pourrait cependant parier qu’il fera comme toujours, en éludant toutes les questions et les interpellations, fera son speech et attendra l’issue du vote. Et pourtant, ce dernier ne semble pas lui être acquis.

–          Une ceinture politique fissurée, et des équilibres fragiles à l’ARP

En effet, à l’exception théorique du parti islamiste tunisien Ennahdha qui ne sera pas au complet à cause du Covid-19 et qui seront 45 présents, de Qalb Tounes qui a pu avoir un pied à terre dans le remaniement, les 18 du bloc « Réforme » qui font juste la moue au remaniement, peut-être Tahya Tounes, et le bloc de la Wataniya (9 voix) qui aurait remporté le futur maroquin de la santé, tout le reste est du domaine de la conjecture. De plus, Elkarama (18 députés) et le bloc démocratique (38 députés d’ Ettayar de Mohamed Abbou et du Front Populaire) semblent décidés à faire opposition, tout comme le PDL d’Abir Moussi. Il lui faudra, alors, d’abord assurer la cohésion de vote au sein d’Ennahdha, persuader le bloc National de Ridha Charfeddine, et glaner quelques voix chez le bloc des indépendants qui en compte 24. La renaissance du gouvernement Mechichi se ferait alors au forceps.

–          Conférence-Call Mechichi-Ennahdha

Hichem Mechichi le sait, et s’y prépare à sa manière. Jeudi dernier, en effet, il a tenu, à sa demande, une conférence-Call avec une partie du groupe parlementaire d’Ennahdha. L’objet en a été la polémique autour d’au moins deux des noms des nouveaux ministrables. Mechichi tentait de les convaincre de dépasser leurs critiques à certains membres de l’équipe des onze nouveaux ministres qu’il leur présentera mardi. On suppose qu’il fera la même chose avec le reste des principaux blocs parlementaires.

Le bloc d’Ennahdha est pour l’instant divisé, nous dit-on, et compterait une quinzaine de réfractaires au vote pour Mechichi, même si c’est pour diverses raisons, mais toutes relatives au remaniement et aux soupçons, vrais ou Fake, qui tourneraient autour d’eux et notamment la santé et l’emploi, nous précise-t-on. Et il semblerait que le chef du gouvernement ait promis de voir.

Ce qui est certain, c’est que le « numéro de charme » que devra faire mardi prochain le chef du gouvernement à une ARP plus que divisée et mécontente de ses anciennes absences, ne sera pas facile et son résultat n’est pas assuré. Et on se demande, comme l’avait fait le député Fayçal Derbel, si Hichem Mechichi aura les « hanches » nécessaires pour la réussite de son numéro de « danse du ventre » !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,421FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles