Tags Posts tagged with "Al-Qods"

Al-Qods

par -

On ne sait pas si cela relève de la Méthode Coué, mais le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, semble croire “que tous les pays européens, ou la plupart d’entre eux, vont transférer leurs ambassades à Jérusalem, reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et s’engager fermement” aux côtés d’Israël “pour la sécurité, la prospérité et la paix“. Il a tenu ces propos ce lundi 11 décembre 2017, peu avant sa réunion à Bruxelles avec les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept, , rapporte l’agence Reuters.

Pour lui, le fait que Trump brise le statu quo de ses prédécesseurs sur le statut de Jérusalem est une excellente chose pour la paix au Proche-Orient.”Cela rend la paix possible parce que reconnaître la réalité est la substance de la paix, le fondement de la paix“, a affirmé Netanyahu, droit dans ses bottes, lors d’un point presse. “Il y a aujourd’hui un effort de l’administration américaine pour promouvoir une nouvelle proposition de paix“, a-t-il ajouté. Une initiative pour la paix que lui et le président américain sont les seuls à voir pour le moment…

Le Premier ministre israélien a invité les Palestiniens à reconnaître Israël comme l’Etat juif et à avaliser le fait que Jérusalem est la capitale de cet Etat. “Il est temps que les Palestiniens reconnaissent l’Etat juif et qu’ils reconnaissent qu’il a une capitale. Elle s’appelle Jérusalem“, a-t-il asséné. “Je pense que même si nous n’avons pas d’accord pour le moment, cela peut intervenir dans l’avenir“, a-t-il indiqué.

A noter que c’est cela fait 22 ans qu’un responsable israélien n’avait pas mis les pieds au siège l’Union européenne, c’est dire les sentiments que l’UE inspire à l’Etat hébreu, des Européens qui ont la réputation d’être plutôt du côté des Palestiniens. La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a d’ailleurs rappelé que l’UE est toujours sur sa ligne traditionnelle, celle du “consensus international” pour déterminer le sort de Jérusalem et qu’il n’est pas question pour le moment de le reconnaitre comme la capitale d’Israël.
L’UE, a-t-elle ajouté, s’en tient à la solution des deux Etats, l’un palestinien et l’autre israélien. Dans ce sens, les initiatives pour la paix vont se poursuivre et une rencontre avec Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, est programmée à janvier 2018.

par -

Noureddine Ben Ticha, conseiller auprès du président de la République en charge des relations avec l’ARP et les partis politiques, est passé sur Shems Fm ce vendredi 8 décembre pour évoquer essentiellement la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaitre Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu.
Il est revenu sur la position de Béji Caïd Essebsi : Le rejet catégorique de la mesure prise par Trump,  son soutien inconditionnel à la Palestine et au peuple palestinien. Ben Ticha a confirmé que BCE convoquera l’ambassadeur américain, Daniel H. Rubinstein, aujourd’hui pour lui dire tout le mal qu’il pense de ce projet.
Il a ajouté que le chef de l’Etat aura un entretien lundi prochain avec son homologue français, Emmanuel Macron, pour évoquer les conséquences de cette décision sur le processus de la paix israélo-palestinien.
Le conseiller de BCE a déclaré qu’une action politique et diplomatique coordonnée pourrait permettre de limiter la casse, voire aboutir à l’annulation de la décision. C’est d’ailleurs la seule voie pour changer concrètement la situation, selon lui.

Il a appelé à éviter toute réaction émotionnelle qui pourrait ternir l’image de la Tunisie, tels que les débordements violents qui se sont produits à l’ambassade américaine à Tunis en 2012.

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a affirmé “l’engagement indéfectible de la Tunisie à ne ménager aucun effort aux côtés de pays frères et amis pour mobiliser le soutien international et placer de nouveau la cause palestinienne au cœur des préoccupations de la communauté internationale”.
La Tunisie est résolue “à arracher une reconnaissance totale quant au droit du peuple palestinien à instaurer un Etat indépendant avec pour capitale Al Qods Al-Charif”, a souligné le président de la République dans un message adressé jeudi au président palestinien Mahmoud Abbas.
Dans ce message, le président de la République réaffirme le soutien absolu de la Tunisie à la cause palestinienne et son entière solidarité avec le peuple palestinien suite à l’annonce de l’administration américaine de reconnaitre Al Qods capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade.
“En cette conjoncture difficile, tous les pays arabes et musulmans et toutes les forces éprises de paix doivent agir en toute urgence pour éviter que des décisions similaires soient prises à l’égard de la ville d’Al Qods, qui constitue une partie intégrante des territoires occupés depuis 1967”, lit-on dans le message. Le chef de l’Etat a estimé que la décision américaine est “une violation flagrante des droits historiques du peuple palestinien et une atteinte à ses aspirations légitimes à obtenir sa liberté et son indépendance”.
C’est également “une violation manifeste des résolutions internationales y afférentes et des accords entre les parties palestinienne et israélienne sous l’égide des Etats Unis, en vertu desquels le statut de la ville d’Al Qods doit être examiné dans le cadre des négociations pour un règlement définitif”, soutient le président de la République.
Et d’ajouter que “la prise d’une telle décision fait preuve de partialité manifeste en faveur d’Israël et d’infraction aux Chartes internationales rendant difficile la relance du processus de paix. Une décision qui contribue aussi à raviver les tensions et à déstabiliser la région, outre le fait qu’elle constitue une provocation qui offense les sentiments de la Oumma arabe et islamique”.

par -

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a tenu, jeudi, une plénière extraordinaire pour protester contre la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaitre Al-Qods, capitale d’Israël, et de transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Al-Qods.
L’hémicycle s’est paré de deux grands drapeaux aux couleurs nationales palestiniennes et tunisiennes et les députés ont placé sur leurs pupitres des bannières palestiniennes et des photos de la ville d’Al-Qods et du Dôme du Rocher sur lesquelles ont été inscrites : “Al-Qods, capitale éternelle de la Palestine”.
Au début de la plénière, les députés ont scandé des slogans réclamant la libération de la Palestine et rejetant la normalisation avec l’entité sioniste.
Pour sa part, le président du Parlement, Mohamed Ennaceur, a annoncé l’organisation, ce jeudi, d’un mouvement de protestation Place du Bardo et, vendredi, d’un rassemblement pour protester contre la décision de l’administration américaine.
La parole a été donnée ensuite aux présidents des groupes parlementaires qui ont dénoncé la décision des Etats-Unis de reconnaitre Al-Qods, capitale d’Israël, et de transférer leur ambassade à Al-Qods.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a estimé jeudi que la décision de Trump de reconnaître Al- Qods comme capitale d’Israël “constitue un coup dur pour les droits du peuple palestinien et pour sa cause“.
La Tunisie et le peuple tunisien soutiendront toujours le peuple palestinien“, a-t-il déclaré en marge de l’ouverture d’une conférence tenue sur l’Accélération de la mise en œuvre des projets dans les énergies renouvelables.

par -

L’Union tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a condamné jeudi, fermement, la décision du président américain Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Al-Qods.
Elle estimé dans un communiqué que cette “grave décision” constitue une “violation flagrante du droit international”, du droit peuple palestinien à “l’autodétermination et à la création d’un Etat Palestien indépendant” notant qu’elle est de nature à saper le processus de paix .
L’UTICA a réitère son soutien absolu et sans équivoque au peuple palestinien et à sa lutte légitime pour recouvrer ses droits et récupérer ses terres occupées et appelé toutes les forces pacifiques du monde à exprimer leur rejet de cette résolution qui aura des conséquences très graves sur la région.
La communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur la totalité de la ville d’Al-Qods, qui abrite des lieux saints pour à la fois les religions juive, chrétienne et musulmane. Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur cette question a été programmée pour vendredi, selon la présidence japonaise du Conseil.

par -

Une bombe a explosé lundi dans un bus à Al-Qods  faisant au moins 21 blessés et provoquant un important incendie, a annoncé la police israélienne, dans une apparente escalade de la violence.

“Une investigation menée par des experts de la police a montré qu’une bombe a explosé dans la partie arrière du bus, provoquant un incendie et blessant des passagers”, a précisé la police dans un communiqué.

“Un autre bus et une voiture à proximité ont été endommagés” par l’explosion survenue dans une rue proche de la ligne séparant le secteur occidental de la ville du secteur oriental à majorité palestinienne, a-t-elle ajouté.

Le service de sécurité intérieure Shin Beth a parlé d’une “attaque terroriste”.

S’il est confirmé que cette attaque a été menée par un ou des Palestiniens, cela marquerait une escalade dans les violences, les assaillants palestiniens ayant recouru ces derniers mois principalement à l’arme blanche dans leurs attaques contre des Israéliens.

Selon un journaliste de l’AFP sur place, le bus a totalement brûlé tandis qu’un autre a été partiellement endommagé par le feu.

Parmi les 21 blessés, deux sont dans un état grave selon les secours. La majorité des blessés sont atteints de brûlures.

La police vérifie si l’un des blessés était responsable de l’attaque.

par -

Des heurts intenses ont mis aux prises lundi jeunes Palestiniens et policiers israéliens, faisant plusieurs blessés sur et autour de l’ultra-sensible esplanade des Mosquées à Al-Qods, où les célébrations d’une grande fête juive ravivent les tensions.

Après un long face-à-face, une demi-heure avant l’ouverture de l’esplanade aux visiteurs non-musulmans (touristes et juifs), une dizaine de jeunes Palestiniens masqués a commencé à faire voler les pierres auxquelles les policiers ont répliqué par des grenades lacrymogènes et assourdissantes, a constaté une journaliste de l’AFP.

Les policiers lourdement équipés et jusqu’alors postés à la porte par laquelle devaient entrer les juifs et les touristes se sont alors déployés sur les 14 hectares de l’esplanade. Les jeunes jeteurs de pierres ont reflué pour trouver refuge dans l’emblématique mosquée Al-Aqsa où quelques dizaines d’autres étaient déjà retranchés depuis la veille, dans l’attente des visites du lendemain matin selon un scénario désormais habituel.

Les fidèles musulmans restés après la prière de l’aube ont été expulsés manu militari de l’esplanade.

Les Palestiniens barricadés dans Al-Aqsa ont jeté de l’intérieur cocktails Molotov et pierres sur les policiers postés par dizaines devant les portes de la mosquée, sur son toit et partout ailleurs sur l’esplanade. Les policiers protégés par des écrans mobiles ont tiré grenades lacrymogènes et assourdissantes par les ouvertures.

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

Habib Karaouli, PDG de la Banque d'affaires de Tunisie (BAT), récemment rebaptisée Capital African Partners Bank, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où...

AFRIQUE

Le gouvernement angolais a revu à la hausse sa prévision de croissance pour le pays en 2018 selon le projet de budget de l’Etat....

Reseaux Sociaux

SPORT

L'entraîneur de l'ES Sétif, Kheïreddine Madoui s'est dirigé dimanche pour la Tunisie afin de rejoindre son futur club de l’Etoile sportive du Sahel, a...