Tags Posts tagged with "Apple"

Apple

par -

Apple pourrait avoir violé les règles de la concurrence au Japon en contraignant les opérateurs mobiles à subventionner ses smartphones tout en facturant des abonnements mensuels plus élevés, privant ainsi les consommateurs d’un choix équitable, ont déclaré mercredi les autorités de la Concurrence.

La Commission du commerce équitable (FTC) a indiqué que la filiale japonaise du groupe californien avait forcé la main aux opérateurs NTT Docomo, KDDI et SoftBank.

“Contraints de proposer des subventions (pour les iPhone), les opérateurs ont peut-être été empêchés d’offrir des forfaits mensuels moins chers, ce qui a réduit la concurrence”, explique-t-elle dans un communiqué rapporté par Reuters.

La FTC, qui a commencé à se pencher sur les pratiques commerciales d’Apple en 2016, ajoute qu’elle n’a pas sanctionné le groupe car il a accepté de revoir ses contrats avec les opérateurs. Ces derniers pourront désormais offrir aux clients la possibilité d’acheter un iPhone non subventionné, mais assorti d’un forfait mensuel moins cher et moins contraignant.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu dans l’immédiat auprès de la filiale japonaise d’Apple.

D’après le MM Research Institute, un smartphone sur deux vendus au Japon est un iPhone, ce qui fait de l’archipel l’un des marchés les plus rentables de la firme à la pomme.

par -

Après quasiment cinq ans de procédure, un tribunal américain a condamné Samsung Electronics à verser 539 millions de dollars (460 millions d’euros) à Apple pour violation de brevets sur ses smartphones, montrent des documents judiciaires.

Selon les données rapportées par Reuters, les deux premiers fabricants mondiaux de smartphones s’affrontent en justice depuis 2011, quand Apple avait accusé son concurrent sud-coréen de copier “grossièrement” ses produits avec ses téléphones et tablettes. Samsung a été reconnu coupable lors d’un procès en 2012 mais un désaccord sur le montant des dédommagements a conduit à un nouveau procès dont les audiences ont pris fin seulement le 18 mai.

Le jury délibérait depuis.

Samsung avait déjà versé 399 millions de dollars à Apple en décembre 2015, si bien qu’il n’aura qu’à payer 140 millions de dollars supplémentaires au fabricant de l’iPhone si le verdict est confirmé en appel.

Dans un communiqué, Apple s’est dit satisfait que le tribunal “ait reconnu que Samsung doive payer pour avoir copié nos produits.”

Samsung n’a pas précisé dans l’immédiat s’il comptait faire appel mais il a dit envisager “toutes les options” pour contester ce jugement.

Apple avait réclamé jusqu’à un milliard de dollars, estimant que cette somme représentait les bénéfices que Samsung s’était procurés grâce au plagiat. Le sud-coréen cherchait de son côté à limiter la facture à 28 millions de dollars, soit les profits attribuables aux composants de ses smartphones qui violaient les brevets d’Apple.

Apple avait à l’origine obtenu 1,05 milliard de dollars de compensations mais ce montant a ensuite été réduit en appel.

par -

Apple a annoncé jeudi l’abandon d’un projet de centre de données en Irlande, ce chantier de 850 millions d’euros étant bloqué depuis plus de trois ans par des recours retardant la procédure d’homologation, relate Reuters.

Le fabricant de l’iPhone avait annoncé en février 2015 son intention de bâtir un “data center” à Athenry, une commune rurale de l’ouest de l’Irlande, afin de tirer parti des sources d’énergie verte à proximité mais des recours, déposés essentiellement par deux personnes, ont retardé la procédure d’approbation.

En octobre, la Haute Cour d’Irlande a jugé que le chantier de ce centre de données pouvait être lancé mais les opposants au projet ont porté l’affaire devant la Cour suprême.

Toujours selon Reuters, un emploi sur 10 est créé des multinationales étrangères comme Apple en Irlande, qui voit dans leurs investissements, tels que les centres de données, une manière de viabiliser leur présence dans le pays.

par -

Apple travaille à la conception de ses propres écrans à la norme MicroLED et a réalisé des tests sur un petit échantillon dans une usine secrète en Californie, rapporte lundi 19 mars 2018 Bloomberg.

Le projet, objet d’importants investissements, est baptisé T159 et il est supervisé par Lynn Youngs, responsable de la technologie des écrans de l’iPhone et de l’Apple Watch, ajoute l’agence, citant des sources proches du dossier.

Le groupe californien veut dans un premier temps utiliser les écrans MicroLed pour équiper ses objets connectés, précise la même source.

Les écrans MicroLED sont plus fins, plus lumineux et plus économes en énergie que les écrans Oled (diodes électroluminescentes organiques) actuels.

Il est peu probable que l’iPhone soit équipé d’écrans MicroLED avant au moins trois à cinq ans, cette technologie étant plus difficile à produire que les écrans actuels.

Apple conçoit déjà ses propres processeurs pour ses appareils mobiles et une incursion du groupe américain dans les écrans pourrait constituer à long terme un coup dur pour des fabricants d’écrans comme Samsung Electronics, Japan Display, Sharp et LG Display, indique Bloomberg.

par -

Apple réfléchirait à concevoir un ordinateur portable équipé de deux écrans, sans clavier physique, rapporte le site Frandroid.

 Alors que les ordinateurs hybrides se transformant en tablette sont de plus en plus populaires, Apple a toujours été opposé à l’idée de proposer un écran tactile sur ses MacBook.

 En 2016, la firme a tout de même fait un petit pas dans cette direction en ajoutant un écran OLED tactile au-dessus du clavier, la TouchBar, qui permet d’accéder à certains raccourcis selon l’application lancée.

 Toujours selon la même source, un nouveau brevet récemment obtenu par la firme laisse entrevoir un nouvel avenir pour les ordinateurs portables de la firme. Il dessine les traits d’une machine ressemblant à un PC portable, mais doté de deux écrans au lieu d’un seul. Le second écran serait placé en bas de la machine et remplacerait le clavier physique, un peu à la manière d’une console Nintendo DS. Il s’agit de deux types de designs possibles, le premier illustre un ordinateur portable au design classique, alors que le second parle d’une machine où les deux parties seraient détachables, à la manière du Surface Book de Microsoft.

par -

Apple a annoncé mercredi des modifications à venir sur ses iPhone permettant aux utilisateurs de désactiver le dispositif controversé qui ralentit leurs appareils en cas de batterie usée, mais le groupe américain a laissé entendre que la sortie de cette mise à jour pourrait prendre des mois.

Selon les informations dévoilées mercredi par Reuters, le géant californien des nouvelles technologies avait reconnu en décembre ralentir volontairement certains de ses téléphones iPhone 6, 6S et SE équipés d‘une batterie usée afin d’éviter qu‘ils ne soient endommagés.

Depuis Apple fait l‘objet de plaintes à travers le monde et le directeur général Tim Cook a déclaré la semaine dernière que la société sortirait une mise à jour permettant aux utilisateurs de désactiver ce dispositif.

Le groupe à la pomme a déclaré mercredi qu‘une version bêta de son système d‘exploitation iOS 11.3 intégrerait de nouvelles fonctionnalités sur l’état de la batterie et indiquerait le cas échéant si son remplacement est nécessaire.

Les utilisateurs pourront également savoir si la fonction de gestion de l‘alimentation qui empêche l‘extinction inopinée de l‘appareil est activée et ils pourront choisir de la désactiver.

Apple n‘a cependant pas indiqué la date de sortie de cette mise à jour, ajoutant seulement qu‘elle interviendrait après le lancement d‘iOS 11.3 au printemps.

par -

Apple a annoncé mercredi qu‘il paierait 38 milliards de dollars (31 milliards d‘euros) environ de taxes sur ses liquidités détenues à l’étranger et il compte ouvrir un second campus aux Etats-Unis dans le cadre d‘un programme d‘investissement quinquennal de 30 milliards de dollars.

Selon Reuters, le groupe high tech américain a également annoncé qu‘il créerait 20.000 emplois aux Etats-Unis par le biais d‘embauches sur son campus actuel et sur le nouveau, dont le lieu sera précisé dans le courant de l‘année.

Amazon.com veut également implanter un second campus aux Etats-Unis et a bouclé l‘appel d‘offres auprès des municipalités en octobre.

Le tiers environ de l‘investissement nouveau sera affecté à des centres de données destinés à héberger ses services iCloud, App Store et Apple Music. Apple dispose de centres de données dans sept Etats.

L‘annonce fiscale est conforme à ce que les analystes anticipaient au vu de nouvelles dispositions fiscales qui imposent aux entreprises de verser un impôt ponctuel sur les bénéfices dégagés à l’étranger que ceux-ci doivent être rapatriés aux Etats-Unis ou pas.

Apple, qui a 252,3 milliards de dollars de liquidités détenues à l’étranger, avait mis de côté 36,3 milliards de dollars à cette fin, ce qui veut dire que cette imposition n‘aura pas de répercussions significatives sur son cash flow ce trimestre-ci.

L‘action a effacé ses pertes à Wall Street après ces annonces et elle gagnait 0,6% vers 19h20 GMT.

par -

Des réclamations de consommateurs déposées par HOP le 18 septembre dernier ont été entendues par le parquet de Nanterre, et ont mené à l’ouverture d’une enquête contre le fabricant américain d’imprimantes Epson, rapporte Euractiv relayant un article du JDLE.

Obsolescence programmée, c’est le sujet de l’enquête. Dans le menu, fausse indication de fin de vie de tampon absorbeur, blocage injustifié des impressions, hausse injustifiée des prix et baisse du volume des cartouches.

Une enquête préliminaire avait été confiée à la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes française le 24 novembre dernier, une première à l’hexagone.

L’association HOP n’a pas manqué de viser également le fabriquant américain de smartphones Apple par une plainte déposée le 27 décembre dernier. Apple a publiquement reconnu avoir volontairement ralenti les batteries des anciens modèles de smartphone, une façon de pousser les consommateurs à acheter son nouveau modèle iPhone8.

Des sanctions lourdes attendent les entreprises frauduleuses

La loi française stipule une peine de deux ans de prison, de 300 000 euros d’amende, et peut aller jusqu’à 5% du chiffre d’affaire annuel moyen de l’entreprise frauduleuse si le recours à une technique, la volonté délibérée de réduire la durée de vie d’un appareil ou un résultat espéré est prouvé.

La France est le troisième pays après les Etats-Unis et Israël, dans lequel une affaire judiciaire a été lancée contre Apple pour fraude.

par -

L‘association HOP (Halte à l‘obsolescence programmée) a déposé mercredi une plainte contre Apple, qui a admis la semaine dernière brider volontairement certains de ses anciens modèles d‘iPhones, rapporte Reuters.

La marque à la pomme a reconnu le 20 décembre que certaines mises à jour de son système d‘exploitation avaient pour effet de ralentir le fonctionnement d‘anciennes versions de son iPhone.

Elle a donc volontairement ralenti certains de ses téléphones équipés d‘une batterie usée pour éviter qu‘ils ne s’éteignent inopinément.

Mais pour la co-fondatrice et déléguée générale de l‘association HOP, Laetitia Vasseur, “tout est orchestré pour contraindre les consommateurs à renouveler leurs smartphones”.

“A plus de 1.200 euros le téléphone, soit plus d‘un smic, ces pratiques sont inacceptables et ne peuvent rester impunies”, a-t-elle dit dans le communiqué. L‘association française poursuit l‘entreprise pour “obsolescence programmée” et “tromperie”. Le recours a été déposé contre Apple France au tribunal de grande instance de Paris.

par -

Apple a annoncé mardi le retrait de plusieurs applications de sa boutique en ligne en Chine, dont le logiciel de visiophonie et de messagerie Skype de Microsoft, après une intervention du gouvernement chinois.

Selon Reuters, la suppression des applications en question a provoqué un tollé auprès de plusieurs utilisateurs chinois qui n’étaient plus en mesure d‘utiliser les services de Skype via Apple.

Skype est la dernière plate-forme numérique en date après les services de Google, filiale d‘Alphabet, de Facebook et de Twitter, à ne plus être accessible aux utilisateurs chinois.

Pékin a adopté ces dernières années une série de lois et de règlements qui renforcent son contrôle sur internet et cette initiative inquiète les entreprises étrangères qui cherchent à étendre leur base d‘utilisateurs en Chine, détaille la même source.

par -

Plus de deux ans après le lancement l‘Apple Watch, Apple a finalement réussi à transformer en réalité le vieux fantasme de science-fiction d‘une montre-téléphone, une avancée susceptible de doper ses ventes, selon des analystes.

Selon les données rapportées par Reuters, la série 3 de l‘Apple Watch, présentée mardi en même temps que le très attendu iPhone X, peut se connecter aux réseaux mobiles de quatrième génération, ce qui le rend totalement indépendant de l‘iPhone pour passer ou recevoir des appels, envoyer des SMS ou même accéder au service musical en streaming du groupe.

Sur les générations précédentes, pour réaliser ces prouesses il fallait disposer d‘un iPhone à proximité.

De Dick Tracy, comic strip policier américain à succès des années 1930, à l‘Inspecteur Gadget, en passant par Star Trek, James Bond ou K2000, la montre-téléphone a capturé l‘imaginaire de plusieurs générations.

par -

Apple a mis à jour sa boutique en ligne hier, avec notamment l’arrivée d’un tout nouvel iPhone 7 RED, rapporte le site zone-numerique.

Rappelons que Product RED est une marque employée par diverses sociétés (Nike, Apple…) qui se chargent de mettre au point un produit avec le logo RED, dont un pourcentage des recettes de ventes est reversé au Fonds Mondial pour financer des programmes de lutte contre le SIDA.

Du côté de chez Apple, c’est évidemment le tandem d’iPhone 7/Plus que l’on a décidé de décliner en RED.

Ainsi, à compter du 24 mars, il sera possible de passer commande d’un iPhone 7 ou iPhone 7 Plus RED via l’AppleStore.

A noter que le géant américain a décidé de décliner uniquement les versions 128 et 256 Go de ses smartphones, impossible donc de mettre la main sur un iPhone 7 RED 32 Go, a encore ajouté la même source.

par -

Apple va lancer dans les mois à venir l’assemblage de l’iPhone SE, son smartphone d’entrée de gamme, dans l’usine d’un de ses sous-traitants à Bangalore.

En janvier dernier, un haut responsable politique régional indien avait déclaré à Reuters que le taiwanais Wistron, l’un des partenaires du groupe californien, avait déposé une demande auprès des autorités indiennes pour agrandir son usine de Bangalore.

Apple cherche à gagner des parts sur le marché indien des mobiles, qui connaît la plus forte croissance au monde et reste dominé par des appareils beaucoup moins chers que les siens.

Apple a entamé des discussions avec le gouvernement fédéral indien sur les modalités d’une fabrication locale de ses produits.

par -

Apple a annoncé qu’elle dévoilera le iOS 11 et MacOS 10.13, les prochaines versions de ses principaux systèmes d’exploitation et ce lors de la prochaine conférence développeurs WWDC se tiendra début juin, rapporte Begeek.

La firme sera notamment scruté sur sa capacité à améliorer son assistant virtuel Siri en implémentant une intelligence artificielle digne de ce nom dans l’iPhone afin de rivaliser avec l’Assistant de Google et Alexa d’Amazon, qui ont déjà commencé à bâtir leurs propres écosystèmes.

par -

Apple va réduire d’environ 10% la production de sa gamme d’iPhone au premier trimestre 2017, rapporte l’agence internationale Reuters.

Les indications sur la production des derniers modèles et les ventes mondiales suggèrent des baisses de production à la fois de l’iPhone 7 et de l’iPhone 7 Plus au cours du prochain trimestre.

La firme à la pomme avait déjà réduit sa production de smartphones en janvier-mars 2016 pour ajuster ses stocks.

Un sous-traitant japonais a indiqué que la demande de fabricants chinois de smartphones devrait atténuer en partie l’impact des mesures prises par Apple, tout comme la demande pour le secteur automobile de plus en plus gourmand en hautes technologies, a ajouté la même source.

par -

L’entreprise Apple a récemment annoncé qu’elle préparait de nouveaux ordinateurs de bureau,           pour le premier semestre 2017, rapporte le site «  Bloomberg ».

Il s’agit d’un nouvel iMac qui embarquerait des connecteurs USB-C, les mêmes que ceux présents sur le nouveau MacBook Pro, et une nouvelle carte graphique signée AMD.

La firme étudierait aussi le lancement d’un clavier externe intégrant une Touch Bar et un capteur d’empreintes digitales Touch ID, comme sur le MacBook Pro, et qui serait compatible avec le nouvel iMac, a précisé la même source.

par -

Apple éprouve quelques difficultés à maintenir ses parts de marché face à des concurrents de plus en plus agressifs notamment au niveau des prix. Pour rester compétitif, le géant californien envisagerait de casser les prix sur son prochain modèle d’iPhone, rapporte, ce lundi, le site «  belgium-iphone ».

Attendu au tournant, l’iPhone 8 célébrera les 10 ans du produit avec un nouveau design et un nombre important de nouvelles fonctionnalités.

Le géant Apple prévoirait trois variantes de son flagship, avec un modèle doté d’un écran de 4,7″, un modèle Plus standard et un modèle Plus de luxe, doté d’un écran OLED. Ce dernier devrait être le plus cher de la gamme, ajoute la même source.

par -

Apple vient de lancer une nouvelle opération de rappel de certains de ses smartphones. Cette opération concerne certains iPhone 6S qui rencontreraient des problèmes avec leurs batteries, causant des extinctions subites, nous apprend, ce lundi, « lesnumeriques.com ».
La firme explique, dans ce contexte, que ce problème est néanmoins limité à certaines unités construites entre septembre et octobre 2015, soit ceux sortis de la chaîne de production au tout début de la commercialisation, ajoute la même source.

par -

Apple, la marque la plus valorisée au monde d’après le magazine Forbes (154,1 milliards de dollars), a dévoilé hier mardi 25 octobre son chiffre d’affaires pour les 9 premiers mois de 2016. Comme on pouvait s’y attendre, vu que les résultats trimestriels étaient mauvais, le géant de l’électronique a encaissé moins de sous cette année. Et pour cause : l’américain a écoulé moins d’iPhone que l’an dernier, idem pour les autres segments. Ce n’était pas arrivé depuis 2001…

Le ténor de l’électronique a fait savoir qu’il a commercialisé 45,5 millions d’iPhone, tous modèles confondus, soit un recul de -5% par rapport à l’an dernier, entre début juillet et fin septembre (4e trimestre de son exercice décalé). C’est une très mauvaise affaire puisque l’an dernier, ce segment a pesé 66% dans les recettes du groupe, et mieux : Les ventes d’IPhone n’avaient jamais baissé avant 2016, ce qui forcément a impacté négativement la trésorerie d’Apple.

Dans le détail, le chiffre d’affaires a reculé pour le troisième trimestre consécutif, de 9% pour se situer à 46,9 milliards de dollars. Sur 12 mois, la chute est de 8%, ramenant le CA à 215,6 milliards.
Le bénéfice net est également en chute libre, aussi bien sur le 3ème trimestre (-19% à 9 milliards) que sur l’ensemble de l’exercice (-14% à 45,7 milliards).

Apple boit la tasse, mais reste confiant

Face à cette avalanche de mauvaises nouvelles inédites pour un groupe qui affichait jusqu’ici une santé insolente, Apple tente de s’oxygéner en tirant sur le filon des services dématérialisés. L’américain mise également sur ses nouveaux modèles d’iPhone, sur le marché depuis mi-septembre, pour se refaire une beauté, notamment durant les fêtes de fin d’année. Apple ne voudrait surtout pas rater le coche, à l’heure où son plus redoutable adversaire dans la niche des smartphones, le sud-coréen Samsung, est empêtré dans le scandale très couteux – financièrement et en termes d’image de marque – des batteries explosives du Galaxy Note 7.

Pour le moment Apple se garde de déballer des chiffres pour l’iPhone 7, mais ses patrons ont laissé entendre que les amateurs raffolent surtout du modèle 7 Plus, sur lequel le groupe peut ramasser plus.

L’américain guette également un rebond sur le marché chinois, l’un des plus juteux pour le groupe mais où les recettes ont fondu de 30% au dernier trimestre, sous les coups de boutoir des marques locales.

Toutefois, toutes ces perspectives intéressantes laissent froides les Bourses, lesquelles préfèrent s’en tenir aux mauvaises nouvelles du moment. L’action Apple y laisse des plumes, -3% dans les échanges électroniques après la clôture de Wall Street. Les analystes de BMO Capital Markets ont douché les ardeurs des souscripteurs en déclarant que le retour de la croissance risqué d’être plombé par la montée des coûts…

par -

En Chine Apple et Samsung ne font plus la loi sur le marché des smartphones, c’est fini cette époque. A présent ce sont des marques locales qui règnent. Vous n’avez peut-être jamais entendu parler d’Oppo ou Vivo, pourtant ce sont les nouveaux maitres du marché chinois des téléphones, et peut-être demain, qui sait, les nouveaux rois à l’échelle de la planète.

Le nouvel iPhone 7 n’a pas pu changer la donne pour Apple, le géant américain a le plus grand mal à remettre la main sur ses parts de marché en Chine, idem pour le mastodonte sud-coréen. Au premier semestre de cette année, Apple et Samsung ont dégringolé jusqu’aux cinquième et sixième places sur le marché chinois des smartphones, d’après le cabinet Canalys. Maintenant c’est le ténor chinois Huawei qui trône en haut du classement, avec 16% du marché – il va désormais mettre le cap sur les Etats-Unis et l’Europe. Puis en deuxième position apparaissent les deux illustres inconnus, Vivo et Oppo (13% chacun), ensuite au troisième rang le précurseur local des objets connectés, Xiaomi (12%).

“Apple fait face à des difficultés colossales”, avec des challengers chinois qui “ont développé leur offre vers le moyen et haut-de-gamme et proposent leurs propres produits-phares”, confie à l’AFP Jessie Ding, de Canalys.
Certes l’iPhone 7 présente de meilleures capacités photo, n’a pas de prise “jack”, mais elle n’a pas “d’innovations saisissantes”, ajoute-t-elle, indiquant que “l’objectif photo à double lentille” équipait déjà le dernier modèle de Huawei sorti il y a six mois. En plus l’iPhone sera handicapé par l’absence de chargement sans fil.

Pour autant, Apple continue de nourrir l’espoir de reprendre du poil de la bête en Chine, où les ventes de ses smartphones ont chuté de 32% sur un an au deuxième trimestre, même tendance pour la part de marché qui a affiché -7,8%, contre 12% l’an dernier, d’après le cabinet IDC.

Ce n’est guère mieux pour Samsung, qui “avait pour objectif de sortir des modèles perfectionnés susceptibles d’éclipser la concurrence”, confie à l’AFP Neil Mawston, expert de Strategy Analytics. Le scandale planétaire autour du Galaxy Note 7, à cause des risques d’explosion de la batterie, ne va pas arranger les choses…

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

La situation au Sahara occidental s’est une nouvelle fois imposée pendant les délibérations de la Quatrième Commission (questions de politiques spéciales et décolonisation), qui...

Reseaux Sociaux

SPORT