Tags Posts tagged with "attentat suicide"

attentat suicide

par -

Un kamikaze au volant d’une voiture piégée a foncé lundi dans un convoi militaire étranger en Afghanistan, blessant deux soldats américains et trois civils, selon des sources rapportées par l’AFP.

Les talibans ont revendiqué cette attaque, qui s’est déroulée près de la base aérienne militaire américaine de Bagram, proche de Kaboul. Elle intervient quelques jours après un autre attentat-suicide à l’extérieur de la base, qualifié par les insurgés de “représailles” à la diffusion d’un tract américain auprès de la population locale.

Les talibans ont affirmé dans leur message de revendication que 24 “envahisseurs” avaient été tués ou blessés dans l’attentat, et trois véhicules militaires détruits.

On ignorait dans l’immédiat si cette attaque était elle aussi liée au tract américain litigieux, dont la distribution avait provoqué la colère de nombreux Afghans la semaine dernière, a ajouté l’AFP.

par -

Une mosquée chiite du nord de Kaboul a été la cible, vendredi 25 août, d’un attentat-suicide revendiqué par l’organisation État islamique (EI), rapporte l’AFP.

Au moins 12 personnes, dont une grande majorité de civils, sont mortes dans l’attaque, selon les autorités afghanes. Des dizaines de personnes ont également été blessées.

La police dit avoir secouru plus de 100 fidèles de cette mosquée du quartier de Khair Khana au cours de l’attaque qui a duré plusieurs heures et n’a été déclarée terminée qu’en fin d’après-midi.

Un kamikaze a d’abord ouvert le feu, tuant deux agents de sécurité à l’entrée de la mosquée, puis ils sont entrés dans le bâtiment“, a raconté un témoin à l’AFP .

Un autre témoin a déclaré que les jihadistes manquaient de munitions et avaient fait “usage de couteaux pour frapper les fidèles“.

par -

Selon des informations publiées par Le Monde, un inconnu s’est fait exploser jeudi 17 août à un point de contrôle du Hamas dans la bande de Gaza, a annoncé le mouvement palestinien, et une source médicale a indiqué qu’un homme du Hamas, mouvement islamiste issu des Frères musulmans qui exerce un pouvoir sans partage sur la bande de Gaza, avait été tué dans l’attentat.

Cet attentat-suicide, fait rarissime dans la bande de Gaza, fait redouter au mouvement islamiste au pouvoir dans ce territoire palestinien l’émergence d’une nouvelle forme de violence djihadiste.

par -

Des kamikazes agissant probablement au nom de la secte islamiste Boko Haram ont tué 28 personnes et fait 82 blessés mardi dans le nord-est du Nigeria, rapportent les autorités locales. Une femme s’est fait sauter sur un marché du village de Konduga, près de Maiduguri, faisant 28 morts.

Non loin de là, deux autres femmes kamikazes ont actionné leur charge explosive à l’entrée d’un camp de réfugiés causant de nombreux blessés, relate Europe1.

20.000 morts en huit ans. Boko Haram est à la tête d’une insurrection armée qui vise à créer un califat autour du lac Tchad, à l’intersection du Nigeria, du Cameroun, du Niger et du Tchad.

Les attaques de Boko Haram ont en huit ans fait plus de 20.000 morts et causé près de trois millions de déplacés dans la région, selon les chiffres des agences humanitaires, ajoute la meme source.

par -

Un attentat-suicide contre une mosquée chiite à Hérat, dans l’ouest de l’Afghanistan, a fait mardi soir près de 30 morts. L’EI, qui a visé à plusieurs reprises la minorité chiite d’Afghanistan est soupçonnée d’être à l’origine de l’attaque.

Un attentat-suicide a fait mardi 1er août au soir plus de 30 morts et des dizaines de blessés dans une mosquée chiite à Hérat, dans l’ouest de l’Afghanistan.

“Le bilan s’élève à 29 morts et 63 blessés, dont certains sont dans un état critique”, a précisé à l’AFP le porte-parole de l’hôpital régional, Rafiq Shirzai. “Ce bilan pourrait encore évoluer”, selon lui. Un correspondant de l’AFP sur place a indiqué avoir vu “de nombreux corps” à l’intérieur de la mosquée, laissant craindre un bilan beaucoup plus lourd.

Selon le porte-parole de la police de Hérat, Abdul Ahad Walizada, “deux terroristes sont impliqués dans l’attaque dont l’un portait un gilet explosif et s’est fait exploser, tandis que le second était armé d’un fusil”. “Tous deux sont morts” a-t-il ajouté, sans donner de précisions sur la mort du deuxième assaillant.

par -

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué lundi 27 février l’attaque-suicide avortée contre un commissariat de police à Constantine, dans l’est de l’Algérie.

C’est un policier qui a déjoué l’attentat-suicide dimanche dans la soirée, en tirant sur la ceinture explosive portée par le kamikaze, qui s’est alors déclenchée, a annoncé la police. « Un policier qui était devant le siège du commissariat, situé au-dessous d’un bâtiment abritant une dizaine de familles, a riposté énergiquement et héroïquement, après plusieurs sommations, ciblant avec précision la ceinture explosive portée par un terroriste », a précisé la direction générale de la sûreté nationale dans un communiqué cité par l’agence de presse Algérie Presse Service.

par -

Le Mali n’en finit pas avec les épisodes sanglants depuis que les djihadistes se sont implantés dans ce vaste territoire de 1,24 million km², matériellement impossible à sécuriser, surtout pour une armée sous-équipée et mal préparée au fléau du terrorisme. Un attentat-suicide contre un camp du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), qui a la mission de piloter des patrouilles mixtes, a causé au moins 37 décès ce mercredi 18 janvier au matin à Gao, dans le nord du Mali, d’après l’ONU.

« Le bilan est de plusieurs dizaines morts et plusieurs dizaines de blessés », a indiqué à Jeune Afrique aujourd’hui la porte-parole de la force de la Minusma, Radhia Achouri,
« Le bilan est de 37 morts », a confié à l’AFP une source militaire au sein de la Minusma, qui a ajouté qu’on a affaire à une attaque kamikaze.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, suite à ce carnage, a décrété trois jours de deuil national.
On a également appris, sur le compte Twitter de la présidence malienne, que le ministre de la Défense, Abdoulaye Idrissa Maïga, avait programmé un déplacement dans cette région ce mercredi…

par -

Au moins 34 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide survenu au cours d’un mariage kurde à Tall Tawil, en Syrie.

Au moment où les mariés échangeaient leurs alliances, la cérémonie a viré au cauchemar, rapporte ce mardi  « Paris Match ».

Lundi soir, un homme s’est fait exploser au cours d’un mariage organisé à Tall Tawil, un village situé au nord de Hassaké (Syrie). Le marié, Zaradesht Moustafa Fatimi, est membre d’un parti kurde, issu d’une famille puissante et très impliquée dans l’administration semi-autonome kurde située au nord de la Syrie, a ajouté la même source.

 

par -

Farhat Horchani, ministre de la Défense nationale, a considéré que le décès du colonel-major Fathi Bayoudh en Turquie, qui essayait de rattraper son fils ayant rejoint Daesh, révèle que le terrorisme est une culture.

Dans une déclaration sur MosaIque fm, le ministre a ajouté que le décès de Fathi Bayoudh à l’aéroport Atatürk d’Istanbul démontre aussi que le terrorisme n’a rien à voir avec la marginalisation et le niveau social très bas de ceux qui recrutent les candidats pour rejoindre les groupes terroristes.

par -

Au moins dix personnes ont été tuées dans un attentat-suicide dans la nuit de mercredi à jeudi dans l’Extrême-Nord du Cameroun, dans une localité frontalière du Nigeria, a indiqué une source sécuritaire à l’agence AFP.

“Un kamikaze de Boko Haram s’est fait exploser dans la nuit à Djakana”, à la frontière du Nigeria, tuant dix personnes, a indiqué la même source s’exprimant sous couvert d’anonymat. L’information a été confirmée par une source proche des autorités de la région, a ajouté la même source.

par -

Selon un communiqué publié ce mercredi 29 juin 2016, par le ministère des Affaires étrangères tunisien, le lieutenant-colonel Fathi Bayoudh, directeur du service pédiatrique à l’hôpital militaire de Tunis, figure parmi les victimes de l’attentat-suicide perpétré hier mardi 28 juin dans un terminal de l’aéroport Ataturk d’Istanbul. D’après le MAE, une Tunisienne a été légèrement blessée lors de cette opération terroriste.

par -

Prenant en chasse des éléments terroristes venus de différentes régions du pays, et rassemblés à Tunis en préparation à des attentats terroristes simultanés, des unités de la Garde nationale ont accouru dans la localité Al-Maouna de la délégation de Sammar (gouvernorat de Tataouine) où un échange de tirs a eu lieu avec deux terroristes retranchés dans des maisons abandonnées.

Un terroriste a été abattu alors qu’un autre a actionné sa ceinture explosive tuant deux officiers et deux agents de la Garde nationale, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Au total, 4 terroristes ont été abattus et d’autres ont été capturés ce mercredi, alors que des armes ont été saisies notamment des kalachnikovs, des grenades à main, des revolvers et des munitions.

Les opérations sécuritaires sont en cours, souligne le ministère de l’Intérieur.

par -

Un attentat suicide s’est produit mercredi sur un site touristique de la ville de Bursa, dans le nord-ouest de la Turquie, tuant la kamikaze et blessant sept personnes, a annoncé le gouvernorat local.

“Une explosion s’est produite à 17H26 (14H26 GMT) à proximité d’Ulu Camii”, la “grande mosquée” symbole de cette ville, souligne un communiqué, ajoutant qu”une femme soupçonnée d’être une kamikaze a activé l’engin qu’elle portait sur elle, blessant sept personnes”.

L’explosion a provoqué un mouvement de panique aux abords de ce vestige, fréquenté par de nombreux touristes, selon la chaîne d’information CNN-Türk. La kamikaze est âgée de 25 ans, selon cette source.

La police scientifique a bouclé le périmètre et a procédé à des examens sur le corps de la kamikaze, selon les images retransmises sur les chaînes de télévision.

La ville de Bursa qui est la quatrième grande ville de Turquie avec un population de 2,7 millions d’habitants, abrite de nombreux vestiges de l’ère ottomane dont elle était la première capitale.

par -

Au moins 72 personnes sont mortes dans un attentat-suicide dimanche soir près d’un parc bondé de Lahore, grande ville de l’est du Pakistan, où des chrétiens célébraient les fêtes de Pâques.

L’attentat a été revendiqué par les talibans pakistanais, qui ont déclaré avoir visé spécifiquement la communauté chrétienne. Mais selon l’inspecteur de police adjoint Haider Ashraf, la majorité des victimes sont musulmanes.

Le bilan s’établissait tôt lundi matin à 72 morts, a-t-il dit à l’AFP. Selon un responsable des services de secours, 29 enfants ont été tués, ainsi que 7 femmes et 36 hommes.

Le puissant chef d’état-major, le général Raheel Sharif, a indiqué avoir présidé une réunion de haut niveau afin de coordonner la réponse à cet «attentat-suicide» et «d’amener devant la justice les assassins de nos frères, soeurs et enfants».

«Nous avons perpétré l’attentat de Lahore car les chrétiens sont notre cible», a déclaré à l’AFP par téléphone Ehsanullah Ehsan, le porte-parole du Jamaat-ul-Ahrar, une faction des talibans.

«Nous commettrons d’autres attentats de ce type à l’avenir», a-t-il ajouté. «Les infrastructures de l’armée et du gouvernement pakistanais, les écoles et les universités figurent aussi parmi nos cibles», a-t-il dit. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier commis cette année au Pakistan.

par -

Samedi 10 octobre 2015, près de la gare d’Ankara, la capitale de la Turquie, des pacifistes s’étaient rassemblés avant le départ du cortège, une manifestation pour la paix, organisée par des syndicats, des associations et le principal parti pro-kurde.

Selon les médias turcs, l’évènement s’annonçait particulièrement important, puisqu’une cinquantaine d’autobus pleins de manifestants avaient déjà rejoint le lieu du rassemblement, dans le quartier de la gare d’Ankara.

Une double explosion a retenti à l’endroit même. C’est l’horreur. Partout dans les alentours de la gare, des dizaines de corps, souvent déchiquetés, des membres épars. Certains médias parlent d’hécatombe humaine.

Les premiers bilans faisaient état de 20 puis de 30 morts. Plus tard, en fin d’après-midi, le ministre turc de la Santé a annoncé que le bilan s’est alourdit à 97 morts, et plus de 180 blessés selon la même source.

Trois jours de deuil national ont été décrétés. Le président Erdogan a dénoncé une « attaque haineuse contre notre unité et la paix de notre pays » et promis « la réponse la plus forte » contre ses auteurs.

Le Premier ministre a affirmé détenir de « fortes preuves » que l’attentat avait été commis par deux kamikazes.

Le meilleur des RS

Dans ce Post, le statisticien Hassen Zargouni a imaginé une discussion entre deux responsables du ministère des Finances, à propos des mesures à prendre...

INTERVIEW

Nejib Snoussi, directeur général de l'Habitat au ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, a accordé à Africanmanager une interview exclusive...

AFRIQUE

Alors que les Rencontres AFRICA 2017 atteignent des niveaux records de participation, à 10 jours de la manifestation, plus de 2350  participants sont inscrits...

Reseaux Sociaux

SPORT