32 C
Tunisie
mardi 7 juillet 2020
Accueil Actualités Attentat-suicide : la HAICA recadre les médias

Attentat-suicide : la HAICA recadre les médias

La Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) a invité, mardi 30 octobre 2018, les journalistes à respecter les règles de conduite relatives à la couverture des actes terroristes. Ces règles concernent le traitement médiatique des victimes, de leurs familles ainsi que les proches des auteurs d’attaques.
Ce rappel intervient sur fond d’attaque-suicide perpétrée, lundi, sur l’avenue Bourguiba, dans le centre-ville de Tunis.
Dans un communiqué publié sur son portail électronique, la HAICA a insisté sur la nécessité d’assurer l’équilibre entre respect de la vie privée des victimes et des familles des personnes tuées ou blessées et la couverture médiatique d’actes terroristes et de ses conséquences potentielles sur la vie des gens.
La Haica rappelle également qu’il est « strictement interdit » de diffuser toute déclaration des familles de victimes ou de leurs proches incitant à la haine ou à la vengeance et de protéger les données personnelles des victimes.

S’agissant de la couverture médiatique des familles et proches des personnes impliquées dans des actes terroristes, la HAICA a appelé les professionnels des médias à ne pas publier les noms des personnes incriminées ou d’informations détaillées sur leurs familles avant que les autorités n’aient pris les mesures adéquates et prévenu préalablement les familles du ou des présumés terroristes. « Il est nécessaire d’éviter toute atteinte à la dignité humaine« , lit-on dans le même communiqué.
Par ailleurs, l’Instance de régulation a exhorté les médias à ne pas diffuser d’information pouvant mettre en danger les familles des présumés terroristes.

Au moins 20 personnes, dont 15 policiers et cinq civils, ont été blessées lundi dans un attentat perpétré par une femme kamikaze sur l’avenue Bourguiba, dans le centre-ville de Tunis.
Aucun des blessés n’est grièvement atteint, a précisé lundi soir à la TAP le porte-parole de la Sûreté nationale, Walid Ben Hkima, soulignant que beaucoup n’avaient été que brièvement hospitalisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,210FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,281SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles