Tags Posts tagged with "banque Zitouna,"

banque Zitouna,

par -

Le PDG d’Al Karama Holding, Adel Grar, a confirmé ce vendredi ce qu’Africanmanager a annoncé le 2 octobre 2018 : 370 millions de dinars leur ont été proposés pour le rachat de la banque Zitouna, ce qui représente 69,15% du capital de la banque et 70% de Zitouna Takaful. Il a ajouté, sur Express FM, que le contrat de vente sera paraphé dans les jours à venir et que cette affaire sera très juteuse pour la Tunisie.

Par ailleurs il a confié qu’environ 15 entreprises cherchent preneurs, notamment Carthage Cement, Al Baraka et le port touristique de la Goulette.
Il a indiqué que 10% du capital d’Ooredoo sont toujours détenus par Al Karama Holding, et qu’un nombre important d’entreprises n’ont pas encore été rachetées…

par -

L’ouverture des offres financières pour la vente de 69,15% du capital de la banque Zitouna et 70% du capital de sa société d’assurance Zitouna Takaful a eu lieu ce mardi 2 octobre 2018 à Tunis. Nous croyons savoir que la société Majda Tunisia aurait présenté la meilleure offre et aurait ainsi remporté le marché. Selon nos sources, la qatarie Majda Tunisia aurait offert 370 MDT.

par -

Sept candidats ayant déposés des offres de manifestation d’intérêt pour l’acquisition de 69,15%, du capital de la banque ZITOUNA et 70%, du capital de ZITOUNA TAKAFUL. Il s’agit selon un communiqué publié sur le site Web d’Al Karama Holding de :

1- Arab Tunisian Bank(Tunisie).
2- La société Majda Tunisia (Tunisie).
3- Consortium : Amana Sarl (Tunisie) – Alfa Lux Sarl (Luxembourg) -Moulin Holding (Tunisie) – Rusd Investment Bank INC (Malysie) -Consortium Tuniso – Koweitien de Développement ” CTKD ”
(Tunisie).
4- Consortium: Super Mousse (Tunisie)- Fethi Neifar(Tunisie).
5- La banque Centrale Populaire(Maroc).
6- Consortium: Crédit Immobilier et Hôtelier ” CIH BANK ” (Maroc)-Qatar International Islamic Bank ” QIIB ” (Qatar) – Caisse de Dépôt et de Gestion ” CDG ” (Maroc).
7- Coris Holding (Burkina Faso).
La liste des candidats pré-qualifiés sera annoncée après la finalisation des travaux de
dépouillement des offres.

par -

L’Etat Tunisien, Al Karama Holding et la Société Portefeuille Invest, actionnaires majoritaires des sociétés Banque Zitouna et Zitouna Takaful, ont décidé de procéder à la cession d’un bloc unique d’actions représentant 69,15% du capital de la Banque  Zitouna et 70% de Zitouna Takaful par voie d’Appel d’Offres International à un investisseur stratégique qui aura la capacité de les gérer et les développer. Le Consortium dirigé par Finactu International et comprenant BDO Tunisie, Auxilium Consulting et le cabinet d’avocat Adly Bellagha & Associés a été retenu par Al Karama comme conseiller exclusif pour l’assister dans la réalisation de l’opération de cession.

Le processus de cession comprend une phase de pré-qualification des candidats, suivie d’une phase d’offres financières ouverte à tous les candidats pré-qualifiés. Dans la phase de pré-qualification, l’investisseur de nationalité tunisienne ou étrangère désirant participer à ce processus devra être une personne morale ou un consortium, dirigé par un chef de file qui devra être une personne morale, et être composé soit de personnes morales soit de personnes morales et de personnes physiques. Les investisseurs intéressés sont invités à retirer, à partir du Mercredi 04 avril 2018 à 10h00 au siège de Al Karama Holding, les formulaires. Les candidats pré-qualifiés seront notifiés au plus tard le Lundi 11 juin 2018 et pourront alors retirer un dossier d’appel d’offres.

Banque Zitouna est une banque créée en octobre 2009 et agréée pour exercer les opérations bancaires islamiques conformément à la réglementation en vigueur. La banque compte un réseau de 114 agences réparties sur l’ensemble du territoire Tunisien. Zitouna Takaful est la première compagnie d’assurance en Tunisie opérant selon le modèle Takaful. Elle dispose d’un réseau de 48 agences et succursales réparties sur l’ensemble du territoire

par -

La mission d’assistance de la Holding étatique tunisienne qui est chargée de la cession des sociétés confisquées aux familles de l’ancien régime, pour la vente de la Banque Zitouna avec sa filiale d’assurance islamique Zitouna Takaful, avait débuté depuis décembre dernier, se poursuit et pourrait connaitre un sérieux coup d’accélérateur. Selon nos informations, Al Karama aurait déjà revu son calendrier pour la vente de ces deux institutions financières. Il serait ainsi prévu que tout le processus de vente se termine en juillet 2018, date à laquelle on devrait connaitre l’identité du repreneur final.

Rappelons qu’à la fin de l’exercice 2016, la banque spécialisée en finance islamique affichait un PNB (Produit Net Bancaire) de 101,748 MDT, un résultat d’exploitation de 19,411 MDT et un résultat net de 12,630 MDT. De son côté, la Zitouna Takaful affichait un résultat net de l’exercice de 2,490 MDT. La société d’assurance islamique aura ainsi plus que doublé son résultat par rapport aux 1,054 MDT de l’exercice 2015.

par -

Dans le cadre de la mission de cession des participations publiques directes et indirectes détenues dans le capital des sociétés Banque Zitouna, une des entreprises confisquées à Sakher El Materi et Zitouna Takaful, qui est une société d’assurance de la banque créée après la confiscation, une réunion de démarrage de la mission d’assistance s’était tenue le 5 décembre 2017. Cette mission a été confiée au consortium «Finactu InternationaleBDO Tunisie– Auxilium Consulting» qui est le correspondant local de Finactu et le cabinet «Adly Bellagha & Associés». Au cours de cette réunion qui s’était tenue au siège d’Al Karama Holding, en présence du Directeur Général de Banque Zitouna, Ezzeddine Khoja et Makrem Ben Sassi, Directeur Général de la société Zitouna Takaful, le Directeur Général d’Al Karama, Adel Grar, avait remis l’ordre de service marquant le déclenchement de la mission au chef de mission Géraldine Mermoux, et ce après avoir présenté les différents membres du consortium, de l’équipe intervenante ainsi que le planning prévisionnel de réalisation de ladite opération.

Mais voilà que certains cabinets de consulting qui n’ont pas été retenus pour cette opération d’accompagnement de la vente de la banque Zitouna et son assurance penseraient déjà à se pourvoir contre le résultat de l’appel d’offre ayant abouti au choix du consortium. Selon Maghreb Confidentiel dans son numéro du 21 décembre 2017, «la cession par la holding d’Etat Al Karama de la banque Zitouna pourrait rapidement être torpillée par les banques d’affaires et autres groupes de conseil» et de préciser qu’ils «envisagent de réclamer l’invalidation du résultat de l’appel d’offres». En cause, l’existence parmi les associés de la société Auxilium Consulting du nom de la Franco-Tunisienne Christine Vai. Information prise à la source par nos soins, cette dernière avait en effet été la femme de l’actuel DG d’Al Karama et était, avant la séparation, enseignante en Tunisie. Le couple s’est cependant séparé avant 2011 et le DG d’Al Karama se serait remarié courant 2017.

Contacté par Africanmanager, Adel Grar assure que le choix du cabinet en question avait été fait par un comité, indépendant de la direction générale du groupe, où siège un représentant de l’Etat tunisien. Il assure aussi que dès qu’il a pris connaissance du nom du cabinet choisi par ledit comité, il a demandé à son ex-femme de démissionner de Auxilium et d’y vendre même ses parts, chose qui a été faite. L’existence d’un acte de cession nous a par ailleurs été confirmée par Auxilium. Le DG d’Al Karama nous assure par ailleurs être prêt à toutes les éventualités concernant ce marché, qui a été accordé en respect de toutes les règles de marché.

Tout semble ainsi être Nikel dans ce marché qui attise manifestement la convoitise de plusieurs parties concernées. C’est ainsi que devrait tomber à l’eau l’argument de ceux qui voudraient faire tomber l’appel d’offres pour le choix du cabinet de consulting pour l’accompagnement de la cession des actions de l’Etat tunisien dans le capital de la banque Zitouna et sa filiale d’assurance Zitouna Takaful, qui a été créée en 2011, et retarder ainsi la vente de ces deux institutions financières, une des plus grandes actions de cession d’actifs confisqués après la révolution de 2011.

par -
Le PDG de la banque tunisienne Zitouna

La banque Zitouna a présenté des offres produits Ijara valables trois mois au profit des entreprises et des professionnels dans l’objectif de booster l’activité économique, a souligné, mercredi, à Tunis, Taoufik Lachheb, DG adjoint de la banque spécialisée dans la finance islamique.
Au cours d’une rencontre, tenue à l’occasion de la 3ème édition du mois de l’Ijara, le responsable a ajouté que ce mécanisme «Ijara» (équivalent du leasing), est un mode de financement à moyen terme par lequel la banque achète des machines et des équipements puis en transfère l’usufruit au bénéficiaire pour une période durant laquelle elle conserve le titre de propriété de ces biens.
Ces services concernent notamment les PME et les professionnels dans tous les secteurs, à l’instar des promoteurs immobiliers, concessionnaires automobiles et les fournisseurs de services.
Le process Ijara, précise encore le responsable, permettra aux PME incapables de fournir une garantie, d’acquérir des équipements et des biens à usage professionnel et de bénéficier de facilités calculées selon la capacité de remboursement et le revenu annuel du client.
Lachehb a, par ailleurs, expliqué que le produit Ijara est différent du leasing dans le sens où les banques islamiques l’appliquent (Ijara) en respectant les principes de la Charia. La banque Zitouna, assure la protection de l’utilisateur et assume l’entière responsabilité en cas de dégradation ou de panne de l’équipement loué tout au long de la période de location. Ezzedine Khoja, PDG de la banque Zitouna a, de son côté, indiqué, à cette occasion, que la part des produits Ijara est passée de 13% en 2014 à 16% en 2015, du total des financements de la banque Zitouna, estimant que ce taux devrait atteindre 20% en 2020, soit 800 millions de
dinars. Le responsable a, en outre, déclaré que la part du produit Ijara de la banque Zitouna atteint 6% du total du secteur de leasing en Tunisie. Et d’ajouter que l’encours de financement du produit Ijara a atteint 200 MD en 2015, alors que la mise en force Ijara est estimée à 125 MD au cours de la même année.
Le responsable a également indiqué que la banque a donné les prérogatives à ses succursales implantées dans toutes les régions de réduire les délais (d’un ou deux jours) et d’améliorer le service après vente, outre la
garantie du transport du client. La banque œuvre à diversifier ce mécanisme à travers la direction de l’ingénierie financière. La banque Zitouna possède un réseau de plus de 85 agences.

par -
La société IBM a annoncé aujourd'hui que la Banque Zitouna fixé son choix sur ses solutions informatiques cloud computing

Le PDG de la Banque Zitouna, Ezzeddine Khouja, a déclaré que la direction s’attend à ce que la banque soit leader continental en finance islamique dans les 5 ans à venir.

Intervenu ce lundi 22 février 2016, Ezzeddine Khouja a indiqué que la banque envisage d’ouvrir 160 agences réparties sur tout le territoire et compte réaliser un taux de croissance de 25 %.

Concernant l’introduction en bourse de la banque, Ezzeddine Khouja a précisé que la décision revient au gouvernement et qu’elle devrait être prise au cours de l’année 2017.

par -
Selon la publication du projet de résolution

Selon la publication du projet de résolution, la banque Zitouna, confisquée de chez Sakher El Materi et première institution tunisienne de finance islamique, a terminé l’exercice 2013 avec un résultat net bénéficiaire de 1,7 MDT. Coquille, dans sa publication sur le site de la bourse de Tunis, le chiffre est indiqué en dinars et pas en milliers DT et placé entre parenthèses, ce qui signifie, dans la jargon des financiers, un résultat négatif.

par -
La Banque Zitouna va

La Banque Zitouna va, prochainement, signer un accord pour la création d’une société de microfinance islamique en Tunisie en partenariat avec la Banque Islamique de Développement (BID), a affirmé à Express Fm, le PDG de Zitouna Ezzedine Khoudja, soulignant l’existence d’une vingtaine de demandes d’agréments pour l’exercice de la microfinance en Tunisie.

Le capital de la nouvelle société devrait être de 12 à 15 millions DT. Il sera détenu par la Banque Zitouna à hauteur de 35%, Zitouna Takaful à hauteur de 15% ainsi que par la BID, la SFI (filiale du secteur privé de la Banque Mondiale) et La poste tunisienne.

par -
Banque Zitouna lance un appel à candidatures pour désigner deux administrateurs indépendants à son Conseil d’Administration.

Banque Zitouna lance un appel à candidatures pour désigner deux administrateurs indépendants à son Conseil d’Administration. Les candidats éligibles au poste d’administrateur indépendant au Conseil d’Administration de Banque Zitouna doivent remplir les conditions énumérées dans « Les termes de Référence » (Document à télécharger sur le site web de Banque Zitouna : www.banquezitouna.com).

Tout dossier de candidature ne comportant pas l’un des documents exigés sera automatiquement éliminé.

Les candidats intéressés par le poste d’administrateur indépendant, doivent faire parvenir leur demande par voie postale sous pli fermé à la banque

par -

Banque Zitouna dément catégoriquement les informations véhiculées dans certains médias concernant le volume de pertes quotidiennes, qui sont dénuées de tout fondement.

Par ailleurs, la banque précise que le groupe SFBT ne fait pas partie de son tour de table d’actionnaires, contrairement à l’information véhiculée par certains sites internet.

La banque rassure l’ensemble de ses clients et partenaires sur la solidité de sa situation financière et la conformité de ses ratios prudentiels de solvabilité et de liquidité.

La banque informe ses clients ainsi que tous les opérateurs économiques qu’elle assure normalement le traitement de toutes les opérations bancaires et que toutes ses agences sont mobilisées pour les accueillir et les servir dans les meilleures conditions.

par -

La  Banque Zitouna affirme, dans un communiqué, qu’elle  fait face aujourd’hui à une crise de confiance de certains acteurs économiques. Pour préserver les acquis des clients et la bonne marche du système bancaire tunisien, la Banque Centrale de Tunisie a désigné un Administrateur Provisoire (à ne pas confondre avec un administrateur judiciaire) et ce conformément à l’Article 37 de la Loi Bancaire 2001-65.
De ce fait, l’activité de Banque Zitouna est placée sous la supervision et le contrôle de la Banque Centrale de Tunisie qui assure notamment le suivi de l’évolution des ratios de liquidité et de solvabilité de la banque. Ces derniers sont aujourd’hui largement supérieurs aux normes prudentielles requises. Ceci est de nature à renforcer la confiance placée par les clients et les Institutions Financières Nationales et Internationales auxquels la banque continue à assurer normalement la prestation de la totalité de ses services.
Le Capital Social de Banque Zitouna s’élevant à 70 MD a été constitué selon la réglementation en vigueur. L’origine des fonds apportés par les actionnaires fera l’objet d’investigations qui seront menées par la Commission Nationale Indépendante chargée de statuer sur le sort de certaines participations et qui décidera des éventuelles mesures à entreprendre.
L’éventuelle nationalisation de ces participations sera arrêtée par une décision légale à prendre au vu des résultats des investigations de cette commission.
Enfin, Banque Zitouna  souligne qu’elle reste un « acquis national qui mérite d’être préservé et consolidé dans l’objectif de participer au financement de l’économie tunisienne et contribuer directement et indirectement à la création d’emplois ».

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

C’est un drôle de statut, celui publié par Achref Barbouche, sous le titre de «La politique en Tunisie, en deux mots ». Des mots, presque...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT