Tags Posts tagged with "beji caied essebsi"

beji caied essebsi

par -

Mongi Rahoui, député du Front Populaire, a déclaré, sur Mosaïque FM ce mercredi 20 septembre, que le bilan du président de la République est mauvais. “Les citoyens des régions de l’intérieur n’ont ni Béji Caïed Essebsi ni qui que ce soit, leur lot est le chômage, l’absence de projets de développement et dans l’éducation“, a asséné Rahoui. Il a ajouté qu’il n’est pas question pour lui de voter BCE au scrutin de 2019. Mais là où il a le plus surpris, c’est quand il dit qu’il ne votera pas non plus le porte-drapeau du FP, Hamma Hammami, sans aller plus loin sur les dessous de cette affaire…

Au sujet de la proposition de changer de régime politique, jetée sur la place publique par le chef de l’Etat, Rahoui l’a qualifiée d’écran de fumée dans ce sens que ce système est assis sur le Parlement, le gouvernement et la présidence de la République et que contrairement aux allégations de Essebsi, c’est lui qui a la main sur ce régime, par le biais de la majorité parlementaire, d’après le député…

par -

Dans une interview accordée au journal “Assahafa” et parue dans son édition de ce mercredi 6 septembre 2017, le président de la République, Béji Caied Essebsi, a déclaré qu’ils sont de ceux qui appellent à l’instauration d’un régime démocratique ne souffrant d’ aucune insuffisance. “Nous voulons une séparation entre les pouvoirs et les institutions qui ne bloque pas l’action gouvernementale et le développement. Nous soutenons avec force le contrôle qu’exerce le Parlement et nous sommes pour l’élargissement de ce contrôle afin qu’il touche aussi les instances indépendantes et même les organisations de la société civile. Mais à condition que ce contrôle soit exercé sur la base de dispositions juridiques, morales et politiques acceptables. Il y a des questions à poser. Que veut dire des instances qui exercent sans aucun contrôle, sous le signe de l’indépendance, qui bénéficient de compétences absolues, qui décident de leurs budgets et des salaires de leurs agents et membres ? Avec ces instances, les institutions de souveraineté comme le Parlement se sont transformées en appareils qui avalisent les décisions de ses instances. Ces pratiques constituent une atteinte au principe de la séparation des pouvoirs et à l’autorité de l’Etat. C’est aussi une hérésie sans pareille dans le monde“, a-t-il expliqué.

Il a à ce propos indiqué que tout cela est de la faute de l’Assemblée nationale constituante (ANC) et de la coalition au pouvoir à l’époque, notamment les partis qui étaient à la manoeuvre, et nous les connaissons. Leur action a été facilitée par l’absence d’équilibre au sein du paysage politique. “De notre côté, nous avons cherché à remédier à ces erreurs. Malheureusement, le fait que nous n’ayions pas remporté de majorité large lors des dernières élections nous a empêché de procéder aux rectifications qu’il fallait“, a conclu BCE.

par -

Dans son interview accordée au journal “Assahafa” et parue dans son édition de ce mercredi 6 septembre 2017, le président de la République, Béji Caied Essebsi, a appelé à revoir le régime politique actuel : “Ce n’est pas moi qui ai dit cela… Tout le monde affirme que le régime politique actuel émanant de la nouvelle Constitution souffre de plusieurs insuffisances et a même paralysé le travail du gouvernement. Ce dernier ne peut pas s’acquitter convenablement de sa mission consistant à gérer les affaires de l’État et à réaliser le développement dans le cadre d’une société démocratique garantissant les valeurs de la liberté et de la dignité”.

par -

Le président de la République, Béji Caid Essebsi, a reçu lundi matin au palais de Carthage le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Tabboubi.
Dans une déclaration aux médias, Tabboubi a indiqué que l’entretien a permis de passer en revue les derniers développements survenus sur la scène nationale, notamment la question du remaniement ministériel, précise un communiqué de la présidence de la République.
L’entretien a permis également de souligner la nécessité d’accroitre les efforts et de réunir les conditions favorables permettant au Gouvernement d’examiner les dossiers urgents et de booster le développement économique et social, selon le communiqué.

par -

Des sources bien informées ont confié ce vendredi à Mosaïque fm que Youssef Chahed va reporter l’annonce de la nouvelle équipe gouvernementale. Rendez-vous après l’Aïd Al Adha, soit la première semaine du mois de septembre.

Les mêmes sources ont précisé que ce report intervient après des tractations ayant duré deux jours entre le président de la République et le chef du gouvernement.

Béji Caïed Essebsi a appelé Youssef Chahed à sélectionner des personnalités compétentes capables d’accomplir leurs misions, une position défendue par le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Tabboubi et le leader de Machrou Tounes, Mohsen Marzouk…

par -

Le choix démocratique opté par la Tunisie est irréversible, a affirmé, lundi soir, le président de la République Béji Caïd Essebsi ajoutant qu’il n’encourage personne, actuellement, à modifier la Constitution.
” La Constitution de 2014 a jeté les fondements d’un régime démocratique et consacré le caractère civil de l’Etat “, a-t-il ajouté dans une interview diffusée sur la chaîne publique ” Al-Wataniya 1 ” à l’occasion du 61e anniversaire de la fête de l’indépendance.
Caïd Essebsi a souligné que la mise en place de la deuxième République nécessite des sacrifices beaucoup plus importants que ceux consentis lors de l’instauration de la première République en 1956.
Par ailleurs le président de la République a assuré que toute décision militaire prise par la Tunisie est une décision souveraine en allusion à la coopération militaire engagée avec plusieurs pays.
” Les finances de l’armée nationale sont assurés par l’Etat Tunisien “, a-t-il poursuivi.
S’agissant de la lutte anti-terroriste, le chef de l’Etat a souligné que les attentats du Bardo et de Sousse survenus en 2015 ont, bel et bien, changé la donne pour la Tunisie.
” Bien que le phénomène du terrorisme a été, largement, maîtrisé, le danger demeure toujours présent “, a-t-il averti.
D’après Caïd Essebsi, la promptitude des forces de sécurité a été renforcée après les attentats de 2015 rappelant la mise en échec d’une attaque terroriste de grande ampleur en 2016 visant l’instauration d’un émirat à Ben Guerdane outre le démantèlement de plusieurs cellules terroristes.
Selon Caïd Essebsi, la situation sécuritaire devra s’améliorer davantage, en juillet prochain, après le parachèvement de la mise en place d’un système de contrôle électronique le long de la frontière avec la Libye et l’acquisition de plusieurs équipements et avions des Etats- Unis.
Sur un autre plan, le président de la République a affirmé que le gouvernement d’union nationale est déterminé à mettre en œuvre les clauses du Document de Carthage ajoutant que seul le patri patriotique libre (UPl) s’est retiré de ce projet.
Volet économique, le chef de l’Etat a souligné que la situation n’est pas aussi catastrophique mais commande d’opérer des réformes structurelles.
Pour l’année en cours, le président de la République prévoit un taux de croissance de 2.5% en raison, a-t-il dit, de l’amélioration constatée dans le secteur du tourisme et de la hausse de l’exportation de phosphates.

par -

Le nouveau secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a été reçu, ce mardi 7 février 2017, au palais de Carthage, par le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi, indique un communiqué de la présidence de la République. La rencontre a porté sur de nombreuses questions dont le rôle historique de l’UGTT.

Le président de la République a, à cette occasion, exprimé sa volonté de contribuer à surmonter certaines problématiques encore en suspens.

Quant à lui, le secrétaire général de l’UGTT a souligné la nécessité d’unir tous les efforts pour instaurer une paix sociale indispensable au pays.

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a présidé, ce mardi 7 février 2017, la cérémonie de prestation de serment des trois membres récemment élus au sein de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), et ce en présence du président de l’ISIE, Chafik Sarsar.

Il s’agit de Mohamed Tlili Ben Mokhtar Mansri, Avocat, Adel Ben Mohamed Hédi El Brissi, expert en communication et Nabil Ben Tahar Azizi, représentant des tunisiens à l’étranger.

par -

Le président de la République, Béji Caied Essebsi, a reçu, ce lundi 23 janvier 2017, au palais de Carthage, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, indique un communiqué de la présidence de la République.

La réunion a porté sur les résultats de la participation de la Tunisie, fin de la semaine dernière au Caire, à la réunion des pays voisins de la Libye ainsi que les derniers préparatifs de la visite du chef de l’Etat en Italie, les 8 et 9 février prochain.

par -

Le président de la République, Béji Caid Essebsi a présidé, ce lundi 5 décembre 2016 à la Kasbah à la commémoration du 64ème anniversaire de l’assassinat de Farhat Hached.

La cérémonie a été présidée par le président de la République, le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, des dirigeants de L’UGTT ainsi que la famille de Hached ont participé à cette cérémonie.

par -

Le président de la République, Béji Caied Essebsi, a reçu ce mardi 1er novembre 2016 au palais de Carthage la Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, qui effectue une visite de deux jours en Tunisie, les 1er et 2 novembre 2016.

À l’issue de cette rencontre, Federica Mogherini a affirmé qu’il a été question de réaffirmer l’évolution positive des relations avec la Tunisie et la nécessité de continuer à la soutenir dans la réussite de ses programmes de développement.

Federica Mogherini a, en outre, souligné l’importance du somment extraordinaire tuniso-européenn qui aura lieu en décembre prochain à Bruxelles, avec la participation du chef de l’État tunisien.

La réunion a également porté sur la situation régionale et l’importance d’appuyer le dialogue entre les différentes factions libyennes dans l’optique de permettre à ce pays d’accélérer la mise en place des institutions de l’État.

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemais Jhinaoui, était présent lors de cette réunion.

par -

Le chef de l’État, Béji Caïd Essebsi a reçu ce lundi 31 octobre 2016, Nourane Houas, militante et employée du Comité internationale de la Croix Rouge (CICR), qui avait été kidnappée au Yémen le 1er décembre 2015 et libérée récemment, indique un communiqué de la présidence du gouvernement rendu public ce lundi.

Nourane Houas était accompagnée d’une délégation présidée par le chef de la délégation régionale du CICR à Tunis, Markus Brudermann ainsi que des membres de sa famille.

Lors de cette rencontre, le chef de l’État a salué les efforts déployés par le CICR, les autorités tunisiennes ainsi que toutes les parties prenantes qui ont œuvré pour la libération de Nourane Houas, faisant état de sa satisfaction quant à l’issue de cette affaire.

De son côté, Nourane Houas a exprimé sa vive reconnaissance aux autorités tunisiennes et rendu hommage aux citoyens tunisiens pour leur solidarité et leur implication durant toute sa période de détention au Yémen.

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu ce jeudi 13 octobre 2016 au palais de Carthage, le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, indique un communiqué de la présidence de la République.

Rached Ghannouchi a indiqué, à l’issue de cette rencontre, que la réunion a porté sur la situation politique et économique du pays ainsi que sur les questions sociales d’actualité et la nécessité de trouver des solutions consensuelles pour que la situation du pays soit améliorée.

Le président d’Ennahdha a en outre indiqué qu’il avait informé le président de la République, des différentes réunions prévues dans les pays frères et amis.

par -

Le président de la République, Béji Caied Essebsi a reçu ce mardi 4 octobre 2016 au palais de Carthage, le secrétaire général de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), Angel Gurría, indique un communiqué de la présidence de la République, rendu public ce mardi.

À l’issue de cette rencontre, le secrétaire général de l’OCDE a déclaré que la réunion avait porté sur les domaines de coopération entre la Tunisie et l’OCDE à savoir l’éducation, la santé, la finance, l’infrastructure, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.

La rencontre a porté également sur la présidence par la Tunisie de l’initiative de l’OCDE portant sur un programme spécial au profit de la région du Moyen-orient et de l’Afrique du Nord baptisé : ” La gouvernance et la compétitivité pour le développement pour la période 2016-2020″.

Angel Gurría a réitéré l’engagement de l’OCDE à soutenir la Tunisie dans l’achèvement de son processus de transition démocratique et faire réussir le programme de l’OCDE qui sera présidé par la Tunisie.

par -

La Chambre de Commerce Américaine de Tunis (AmCham Tunisia) participera à la deuxième édition de l’US-Africa Business Forum, qui se tiendra à New York le 21 Septembre 2016.

Cet événement est co-organisé par Bloomberg Philanthropies et le Département du commerce des Etats-Unis et aura lieu à l’occasion de la 71e session de l’Assemblée générale de l’ONU. A noter la présence de plusieurs chefs d’Etat, dont Barack Obama, président des Etats-Unis d’Amérique.

A titre exceptionnel, l’évènement aura un « spotlight » sur la Tunisie, manifestation qui sera rehaussée par la présence du président de la République, Beji Caied Essebsi, ainsi que John F. Kerry, secrétaire d’Etat américain et des membres du gouvernement tunisien.

L’AmCham Tunisie sera représentée par Khaled Babbou, président de l’AmCham ainsi que Mme Amel Bouchamaoui Hammami et Mondher Ben Ayed, tous deux anciens présidents de l’AmCham Tunisie.

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu, ce vendredi 2 septembre 2016 au palais de Carthage, le secrétaire général de la Ligue des États arabes, Ahmed Aboul Gheit, indique un communiqué de la présidence de la République.

La réunion a porté sur la situation dans la région arabe et le rôle de la Ligue dans le règlement des crises que traversent certains pays de la région.

La rencontre a également porté sur la réforme de la Ligue et de l’étude des moyens de faire réussir la prochaine session du Conseil de la Ligue arabe qui sera présidée par la Tunisie.

Dans une déclaration faite aux médias en marge de cette rencontre, Ahmed Aboul Gheit a souligné le soutien de la Tunisie à la Ligue arabe et des efforts fournis  ainsi que son rôle actif dans la sécurité et la stabilité de la région.

par -

Le président de la République, Béji Caied Essebsi, a déclaré lors de la signature ce mercredi 13 juillet à Carthage du document portant sur les priorités du gouvernement d’union nationale qu’il n’a jamais été admis dans un hôpital psychiatrique, qualifiant ceux qui sont à l’origine de la rumeur sur sa mort de “malfaisants”.

La rumeur court sur la dégradation de l’état de santé du président de la République après son absence de la petite lucarne la veille de l’Aïd El Fitr pour les traditionnels vœux au peuple tunisien et le lendemain à la prière de l’Aïd à la mosquée Malek Ibn Anas à Carthage.

La rumeur a pris encore de l’ampleur après le report de la ratification de la nouvelle feuille de route gouvernementale au point que certains avaient même parlé de sa mort.

par -

Le président de la République, Béji Caied Essebsi, a affirmé lors de la cérémonie qui s’est déroulée ce mercredi 13 juillet 2016 au palais de Carthage pour la signature du document relatif aux priorités du prochain gouvernement qu’il n’est pas intervenu ni de près ni de loin dans l’élaboration du document en question.

Il a par ailleurs expliqué que le document dit “Accord de Carthage” est le résultat des concertations qui ont eu lieu entre les différents partis politiques, les organismes nationaux, les personnalités nationales et les représentants de la société civile.

par -

Le président de la République, Béji Caied Essebsi, a déclaré lors de la cérémonie qui s’est déroulée ce mercredi 13 juillet 2016 à Carthage pour la signature du document relatif aux priorités du prochain gouvernement que la situation économique et financière mais aussi sociale et sécuritaire n’est pas bonne et que les choses ne peuvent plus se poursuivre avec ce rythme là. “On reproche rien à personne… C’est une affaire politique et qui n’a aucun rapport avec les personnes, sauf que les choses doivent évoluer avec d’autres alternatives”.

Le meilleur des RS

Comédienne, auteure et formatrice, Leila Toubel se définit comme indépendante. Elle parle au chef de l’Etat qui reçoit peu de ses électeurs, à part...

INTERVIEW

Nejib Snoussi, directeur général de l'Habitat au ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, a accordé à Africanmanager une interview exclusive...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux