Tags Posts tagged with "biens confisqués"

biens confisqués

par -

Nommé en mars 2017 président du conseil d’administration de la Holding étatique de gestion des biens confisqués aux proches de l’ancien régime en Tunisie, Mohamed Saïd Jaouadi a confirmé à Africanmanager qu’il a présenté sa démission, deux ans et demi avant la fin de son mandat. Le conseil d’administration d’Al Karama devrait ratifier la décision dans les jours à venir. A la retraire depuis 2015, Jaouadi est issu du ministère du Commerce où il a exercé du temps de feu Azouz Lasram et Mondher Znaïdi. Il avait aussi été PDG de la Stam (Société d’acconage et de manutention) et DG de la Douane en 2010.

Joint au téléphone par Africanmanager, Mohamed Saïd Jaouadi a estimé avoir épuisé ses ressources en tant que président du conseil d’Al Karama et son désir d’explorer de meilleurs moyens d’être utile à son pays, tout en louant la qualité de ses relations avec le directeur général de la Holding Adel Grar et le travail que ce dernier réalise à la tête de cette holding qui se prépare à plusieurs cessions d’entreprises, dont notamment la banque islamique Zitouna et sa société d’assurance, ainsi que la cimenterie de Carthage.

Reprenant sa liberté et en attendant son remplacement, Mohamed Saïd Jaouadi ne restera pourtant pas au chômage. Il nous a ainsi confirmé qu’il compte reprendre ses activités de conseil dans le domaine du transport, notamment pour avoir aussi été DG du transport maritime et des ports de commerce, à la tête de «Saïd Jaouadi Synergie»

par -

Dans ce qu’il a appelé «L’Humeur du Jour », l’économiste et président de l’Association «Action & Développement» Radhi Meddeb parle, photos à l’appui prises lundi dernier, de l’état des biens, confisqués, de l’Etat. «L’État a confisqué les biens des familles des Ben Ali, Trabelsi et consorts en 2011. C’est dans la logique des choses. Toute Révolution a besoin de symboles et la confiscation en fait partie. Ces biens sont donc, par la volonté politique, devenus la propriété du Peuple. Qu’en a fait l’Etat depuis ?
Des voitures luxueuses, des exemplaires uniques, acquis à des prix exorbitants, gisent encore, près de sept ans plus tard, dans le meilleur des cas dans des parkings où personne ne s’en soucie ou presque. Très clairement, elles ont perdu l’essentiel de leur valeur. Le Peuple n’est certainement pas à cela près..!  Pire encore. Plusieurs voitures de luxe, de grosses cylindrées mais aussi un camion, un hors-bord, une voiture de collection sont, tout simplement, abandonnés comme des âmes en peine sur un parking extérieur non gardé du Lac (juste en face du siège d’El Karama, la Holding d’État censée les gérer et les vendre!). Vous pouvez imaginer leur état aujourd’hui : dépouillés, vandalisés, éventrés, réduits à des épaves. Le spectacle est désolant, tout simplement inacceptable..! »

par -

La ministre des Finances, Lamia Zribi, a annoncé, mardi 14 mars 2017, que la Commission de gestion des biens confisqués a accepté, en novembre 2016, le principe de céder des parts confisqués de ces biens aux partenaires étrangers (partenaires détenant des parts dans les sociétés confisquées).
En réponse à une question du député Imed Daimi, la ministre a indiqué que les partenaires étrangers ont exprimé, officiellement, leur volonté d’acquérir les parts des capitaux des sociétés confisquées, précisant que son département se penche sur le choix des bureaux d’étude dotés d’une expérience internationale, qui prendront en charge l’évaluation de la valeur de ces parts des capitaux.
Toutefois, “cette opération n’est qu’à ses débuts et son application dépendra de l’approbation du chef de gouvernement et de la Commission supérieure de l’investissement”, a-t-elle dit.
La participation détenue par l’Etat au capital d’El Karama Holding varie entre 50 et 51%, alors que le reste du capital est détenu par 3 investisseurs étrangers (Havas Tunisie, Jet multimédia et Newrest Catering Tunisie).
La ministre a expliqué que les partenaires étrangers qui détiennent des parts dans les sociétés confisquées sont prioritaires pour l’acquisition des participations offertes à la vente.
Elle a pourtant évoqué des obstacles d’ordre juridique, concernant les sociétés étrangères, don t les participations dépassent parfois 50%, compte tenu des dispositions de la loi relative aux conditions d‘exercice de certaines activités commerciales.

par -

Selon un communiqué rendu public ce vendredi par la présidence du gouvernement, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a donné des instructions pour assurer la bonne gestion des biens confisqués et la préservation des emplois dans les entreprises qui seront prochainement cédées, à l’instar des médias confisqués.

Chahed a également appelé la ministre des Finances à tenir des réunions avec la commission nationale de gestion des biens confisqués.

Il a, en outre, insisté sur la mise en place d’une stratégie précise visant à résoudre les divers problèmes et à garantir les moyens efficaces pour une meilleure gestion prenant en compte le fait qu’il s’agit de biens appartenant à l’État, a ajouté la même source.

par -

Dans une interview accordée ce mardi 21 février à Africanmanager, Mounir Ferchichi, président de la Commission de confiscation, a fait savoir qu’une vaste opération de ratissage sera bientôt menée sur tout le territoire de la République tunisienne à la recherche d’autres biens concernés par les décisions de confiscation.

Et Ferchichi d’ajouter que depuis sa création, la commission a concentré son action sur le Grand Tunis et le Sahel pour détecter les propriétés appartenant aux personnes figurant dans la liste du décret n°13.

par -

Le ministre des finances a fait savoir que la somme restante des recettes de cession des avoirs et biens confisqués, au cours des 5 années, n’est que de 11 MD.
Chaker a précisé, au cours d’un séminaire, organisé, mercredi, à Tunis, pour présenter les résultats de la gestion des biens et avoirs confisqués, que le Fonds objets de confiscation ou de récupération en faveur de l’Etat a obtenu au cours des 5 années 978 MD dont 966 MD ont été dépensés. Le Fonds a réalisé des recettes de 21,133 MD en 2011, d’autres estimées à près de 274,494 MD en 2012 et enfin les sommes de 106,944 MD et 68,520 MD, respectivement en 2014 et 2015.
Les recettes les plus importantes provenant des cessions ont été enregistrées, en 2013, suite à l’obtention d’une somme de 527,030 MD après la cession de la part de l’Etat dans la société Ooredoo….

TAP

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

La KfW, la Banque allemande de développement, et l'Agence pour l'assurance du commerce en Afrique (ACA) ont annoncé, en marge du sommet African Investment...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de handball (cadets) a remporté le championnat arabe de la catégorie grâce à sa victoire face à son homologue égyptienne par...