Tags Posts tagged with "canada"

canada

par -

Le Premier ministre Justin Trudeau a aujourd’hui annoncé que Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, se rendra au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Nigéria du 23 au 30 octobre 2018.

Cette visite d’État sera une occasion pour la gouverneure générale de rencontrer des dirigeants nationaux et de resserrer les liens qui unissent le Canada et ces trois pays.

La gouverneure générale se rendra d’abord au Burkina Faso, où elle s’adressera à l’Assemblée nationale. Elle visitera également une école pour mettre en valeur l’importance d’une éducation inclusive, équitable et de qualité pour tous. Elle soulignera aussi la façon dont le Canada et le Burkina Faso travaillent ensemble pour renforcer les systèmes d’éducation. Enfin, elle rencontrera les élèves d’une école secondaire spécialisée en sciences, ainsi que des chercheurs, des travailleurs canadiens du développement et des artisans burkinabés.

En Côte d’Ivoire, la gouverneure générale visitera le site d’un projet financé par le Canada qui aide les producteurs de cacao à s’adapter aux changements climatiques et à augmenter leurs revenus. Elle prononcera également un discours dans un établissement d’enseignement supérieur spécialisé en ingénierie.

La gouverneure générale terminera sa visite au Nigéria, où elle participera à de nombreuses activités scientifiques, technologiques et culturelles. Elle rencontrera des jeunes pour souligner le rôle critique que jouent la science, la technologie et l’innovation pour relever les défis auxquels notre monde fait face.

Faits saillants

  • Il s’agira de la première visite de la gouverneure générale dans des pays africains. La plus récente visite d’un gouverneur général sur ce continent a été effectuée par le très honorable David Johnston, en 2013.
  • Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies qui s’est déroulée en septembre 2018, le premier ministre Trudeau, de concert avec Theresa May, première ministre du Royaume-Uni, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, président du Ghana, et Paul Kagame, président du Rwanda, a tenu une table ronde sur les moyens de créer plus d’emplois de qualité et de nouvelles opportunités pour les jeunes de partout en Afrique. La gouverneure générale poursuivra les efforts liés aux importants dossiers abordés lors de cette table ronde.
  • Le Canada est un investisseur privé de premier plan au Burkina Faso. En 2017, les actifs miniers canadiens dans ce pays étaient évalués à 2,2 milliards de dollars. La même année, le commerce bilatéral de marchandises avec le Burkina Faso atteignait 59 millions de dollars, et il continue d’augmenter. Le Canada et le Burkina Faso sont partenaires en matière d’aide au développement (57,1 millions de dollars en 2016-2017) et accordent une importance particulière à l’éducation et à l’égalité des sexes.
  • En 2017, les exportations canadiennes en Côte d’Ivoire totalisaient 38,5 millions de dollars. La même année, les importations en provenance de la Côte d’Ivoire atteignaient 319,9 millions de dollars et consistaient notamment en cacao et en produits pétroliers. Un nombre croissant d’entreprises canadiennes cherchent des occasions de faire des affaires en Côte d’Ivoire ainsi qu’avec la Banque africaine de développement, dont le siège est situé à Abidjan.

Le Nigéria est le plus important partenaire commercial du Canada en Afrique sub-saharienne au chapitre du commerce bilatéral de marchandises. Le commerce bilatéral entre les deux pays atteignait 1,47 milliard de dollars en 2017. Pour leur part, les exportations du Canada au Nigéria totalisaient 434,6 millions de dollars, ce qui fait du Nigéria notre troisième marché d’exportation en importance en Afrique. Le Nigéria est également le plus important investisseur africain au Canada. Ce pays est un partenaire de longue date du Canada au chapitre de l’aide au développement (110 millions en 2016‑2017), par l’entremise de programmes axés sur la santé et les droits des femmes et des filles, la promotion de la croissance qui profite à tout le monde et l’octroi d’aide humanitaire.

par -

Le ministère du Tourisme a annoncé, mardi 16 octobre 2018, le démarrage, pour la première fois de l’histoire de la Tunisie, de la campagne de promotion du tourisme tunisien au Canada.

Des panneaux publicitaires ont été installés dans l’arrêt principal du transport ferroviaire dans la ville de Montréal et d’autres numériques aux couleurs de la Tunisie vont aussi figurer dans les avenues principales, les gares et les aéroports.

L’objectif de cette campagne publicitaire qui va durer 1(un) mois est de faire connaitre la destination tunisienne auprès des Canadiens et faire attirer le maximum de touristes.

par -

Un projet d’accord de partenariat avec le Koweït en matière d’emploi sera prochainement soumis au conseil des ministres, a annoncé, mardi, le directeur général de la migration et de la main-d’œuvre étrangère au ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, Ahmed Massaoudi.
L’objectif étant de générer des opportunités d’emploi en faveur des compétences tunisiennes“, a expliqué à la TAP Massaoudi, indiquant que ce projet sera présenté en coordination avec le ministère des Affaires Etrangères.
Il a fait savoir que son département ambitionne de signer des conventions similaires avec l’Arabie Saoudite et l’Allemagne.
De son côté, le sous-directeur de la migration au ministère, Abdallah Zeribi a souligné que l’accord conclu avec la France a permis de créer près de 4 mille postes d’emploi sur un total de 9 mille postes.
Il a, par ailleurs, rappelé l’existence d’un programme visant à placer des attachés d’emploi dans certains pays pour générer des postes d’emploi pour les Tunisiens, évoquant dans ce cadre le Canada et l’Afrique.

par -

«Aucun pays ne peut véritablement aller de l’avant au XXIe siècle s’il laisse de côté la moitié de ses talents», a lancé le président de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org), Akinwumi Adesina, le 17 septembre 2018, lors du lancement de la conférence FinDev Canada, réaffirmant ainsi le soutien de la Banque en faveur des femmes.

FinDev Canada, l’Institut de développement du Canada, est une filiale d’Exportation et développement Canada (EDC), l’agence de crédit à l’exportation du pays. Lancé six mois plus tôt, FinDev a pour mandat de soutenir la croissance et la durabilité des entreprises sur les marchés en développement.

«Avec ses universités, ses organisations internationales et sa population multiculturelle, Montréal est le lieu idéal pour accueillir FinDev Canada, a déclaré Mme Marie-Claude Bibeau, la ministre canadienne du Développement international. Je suis convaincue qu’il jouera, depuis son siège à Montréal, un rôle crucial dans la promotion du programme international de développement de notre pays, en proposant le bon dosage de capitaux publics et privés et en nouant des partenariats avec des entreprises dans les pays en développement, notamment celles qui sont gérées par les femmes et les jeunes.»

M. Adesina a prononcé son discours d’ouverture lors de la séance inaugurale de la conférence.

«Nous tous, dans cette salle, comprenons d’instinct la nécessité d’aider les femmes. Beaucoup d’entre nous viennent – et y ont de la famille – de lieux où le travail des femmes est absolument essentiel pour garder la communauté soudée. Et pourtant, trop souvent, leur travail n’est pas pleinement reconnu. Et trop souvent, les femmes se voient refuser leur juste part de salaire pour un travail égal», a-t-il déclaré.

Le problème ne concerne pas seulement l’Afrique ou même l’Amérique du Nord, selon lui. «Dans toutes les sociétés, ce problème constitue un gaspillage insensé de ressources.»

Briser le statu quo

Le président de la Banque africaine de développement a appelé à en finir avec le statu quo sur les questions de genre, alors que les femmes et les jeunes s’avèrent les forces vives d’innombrables petites entreprises. «Le statu quo ne peut plus durer, a-t-il lancé. Nous savons qu’investir dans les femmes peut générer un véritable effet catalyseur dans les communautés. Les femmes réinvestissent jusqu’à 90 % des revenus de leur travail dans leur famille et dans leur communauté. Cet argent sert à nourrir et à éduquer les enfants, et à payer les visites du médecin

M. Adesina a exhorté les partenaires à œuvrer de manière stratégique, novatrice et concertée, afin de combler le déficit de financement entre les hommes et les femmes, estimé à 42 milliards de dollars américains. «Si les limitations sociales et les systèmes de croyances annihilent souvent les rêves des femmes, c’est souvent au guichet des banques que leurs rêves s’effondrent. Pour de nombreuses femmes entrepreneurs dépourvues de garanties et privées de tout accès aux terres ou à d’autres ressources financières, la banque signifie la fin du parcours», a-t-il déploré.

Visite de travail pour renforcer les liens bilatéraux avec le Canada

Montréal est la première étape de la visite de travail de quatre jours qu’effectue le président Adesina au Canada. Le président de la Banque dirige une délégation de concert avec David Stevenson, administrateur de la Banque représentant le Canada, la Chine, la République de Corée, la Turquie et le Koweït. Stella Kilonzo, la directrice principale du Forum de l’investissement en Afrique, Vanessa Moungar, la directrice chargée du Genre, des femmes et de la société civile, Timothy Turner, responsable de la gestion des risques au sein du Groupe, et Victor Oladokun, directeur de la Communication composent le reste de la délégation.

Avant son allocution d’ouverture à FinDev, le président Adesina a rencontré, lors d’un entretien bilatéral, Paul Lamontagne, le directeur général de FinDev Canada. Plus tard dans la même journée, à Ottawa, le ministre canadien des Finances Bill Morneau et les membres de la délégation de la Banque se rencontraient pour échanger sur plusieurs sujets, notamment sur la croissance inclusive et le leadership du Canada en matière de mécanismes de financement novateurs pour le développement. La délégation est invitée à un dîner offert par la ministre Bibeau, au cours duquel le genre, le changement climatique et l’énergie seront au cœur des discussions.

Le président Adesina est attendu à Toronto mercredi et à Calgary jeudi, pour les troisième et dernière étapes de sa visite de travail au Canada.

Le Canada a adhéré à la Banque africaine de développement en décembre 1982 et a contribué à toutes les augmentations générales de capital de la Banque. Il est le quatrième plus important contributeur parmi les membres non régionaux du Groupe. Au 31 décembre 2016, le pays avait souscrit plus de 3 milliards de dollars au capital de la Banque.

par -

Donald Trump a encore haussé le ton d’un cran samedi 1er septembre contre le Canada, qu’il menace d’expulser du nouvel Accord de libre-échange nord-américain (Alena) s’il ne cède pas à ses revendications.

« Il n’y a pas de nécessité politique de garder le Canada dans un nouvel accord Alena. Si nous ne concluons pas un bon accord après des décennies d’abus, le Canada sera en dehors », a affirmé le président dans une série de tweets, au moment même où l’ensemble de la classe politique américaine rendait hommage au sénateur John McCain lors d’une cérémonie à laquelle il n’avait pas été convié.

par -

Les négociations entre le Canada et les Etats-Unis pour moderniser l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena) ont été brutalement interrompues vendredi 31 août. Les négociateurs des deux pays sont toutefois convenus de reprendre leurs tractations dès mercredi prochain.

Les discussions semblaient sur le point de déboucher sur un accord quand Donald Trump a jeté un pavé dans la mare en affichant une ligne intransigeante envers Ottawa. « Nous reprendrons les négociations la semaine prochaine », a annoncé un haut responsable canadien, proche des discussions.

par -

Le Québec vient de prendre des mesures afin d’accélérer le délai de traitement des demandes et de mieux répondre aux besoins des régions, rapporte le site “courrierinternational”.

Officiellement entré en vigueur le 2 août 2018, le nouveau Règlement sur l’immigration au Québec (RIQ) vise à simplifier les procédures d’immigration et à encourager les candidats à l’immigration à s’installer en région plutôt qu’à Montréal.

Le ministère de l’Immigration promet en outre, grâce à ce nouveau dispositif, de “faire passer le délai de traitement des demandes de trente-deux mois à moins de douze mois”, indique la même source, citant Radio-Canada.

Les candidats admissibles au programme des travailleurs qualifiés – c’est-à-dire ceux qui ont obtenu un diplôme au Québec ou ceux qui bénéficient d’une offre d’emploi de la part d’une entreprise québécoise – pourront désormais s’inscrire à n’importe quel moment de l’année en remplissant un formulaire de déclaration d’intérêts.

par -

Dans le cadre de l’engagement du Canada de renforcer ses liens avec l’Afrique et de collaborer avec le continent afin de l’aider à relever les défis auxquels il est confronté, la ministre du Développement international, l’honorable Marie-Claude Bibeau, se rendra en Sierra Leone et en Côte d’Ivoire du 13 au 19 août 2018.

Au cours de sa visite, la ministre Bibeau rencontrera des représentants gouvernementaux, des dirigeantes et des partenaires de développement pour discuter de priorités communes comme la promotion des droits des femmes et des filles, notamment en matière de santé sexuelle et reproductive, le développement durable et inclusif, ainsi que la paix et la sécurité.

La ministre Bibeau visitera également des projets de développement que soutient le Canada dans les deux pays et rencontrera des organismes partenaires actifs dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de l’agriculture afin d’acquérir une meilleure compréhension des défis et des possibilités en ce qui a trait au développement dans ces deux pays.

En Côte d’Ivoire, la ministre Bibeau rencontrera le président de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi A. Adesina, pour discuter de l’engagement continu du Canada envers la Banque.
Citations
« Dans le cadre de son réengagement en Afrique, le Canada est déterminé à accroître sa collaboration avec la Côte d’Ivoire et la Sierra Leone. Ce sera ma sixième mission en Afrique, mais ma première visite dans ces deux pays, et j’ai hâte de voir la meilleure façon de travailler ensemble pour faire en sorte que les personnes les plus vulnérables, en particulier les femmes et les filles, aient des chances égales d’atteindre leur plein potentiel. »

– Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international
Faits en bref

Lors de l’exercice 2016-2017, le Canada a versé 8,58 millions de dollars en aide au développement à la Sierra Leone, en mettant l’accent sur l’aide humanitaire et la santé, y compris la santé reproductive.
Le Canada appuie depuis longtemps la consolidation de la paix en Sierra Leone. Entre autres, il préside depuis 10 ans la formation Sierra Leone de la Commission de consolidation de la paix.
Au cours de l’exercice 2016-2017, le Canada a fourni 19,97 millions de dollars en aide au développement à la Côte d’Ivoire, en mettant l’accent sur la santé (y compris la santé reproductive), l’éducation, la croissance économique inclusive et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles.
En 2018, le Canada et la Côte d’Ivoire coprésident le Groupe du G7 des amis du golfe de Guinée sur la sécurité maritime.
Le Canada est le quatrième actionnaire non africain en importance de la Banque africaine de développement. Il est également le septième donateur en importance du Fonds africain de développement, sa contribution s’élevant à 325,6 millions de dollars sur trois ans à l’appui des pays les plus pauvres d’Afrique.

Liens connexes

Relations Canada – Sierra Leone
Relations Canada – Côte d’Ivoire

par -

“La Tunisie suit avec préoccupation les développements survenus dans les relations entre l’Arabie Saoudite et le Canada. Partant des constantes de sa politique étrangère, la Tunisie attache une grande importance au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats et au respect de leur souveraineté nationale”, lit-on dans une déclaration rendue publique jeudi par le ministère des Affaires étrangères.

Tout en réaffirmant la solidité des relations de fraternité qui l’unissent à l’Arabie Saoudite, la Tunisie forme le vœu de voir les deux pays, avec qui elle entretient des relations privilégiées, dépasser leur différend dans les plus brefs délais, ajoute la même source.

D’après la télévision saoudienne, “le gouvernement de l’Arabie saoudite a réitéré son refus de ce qu’il a qualifié d’ingérence dans ses affaires intérieures”, ont rapporté des médias.
L’Arabie saoudite avait annoncé, lundi, qu’elle avait décidé d’expulser l’ambassadeur du Canada à Riyad et de rappeler son propre ambassadeur à Ottawa après ce qu’elle a qualifié d'”ingérence” du Canada dans ses affaires intérieures.

Le royaume a précisé que l’ambassadeur du Canada à Riyad avait 24 heures pour quitter le pays et qu’il avait décidé de “geler toutes nouvelles transactions concernant le commerce et les investissements” avec le Canada.

Ces mesures interviennent à la suite d’un appel de l’ambassade du Canada à “la libération immédiate de militants des droits humains emprisonnés en Arabie saoudite”.

par -

Les tensions entre le Canada et l’Arabie saoudite risquent d’obliger près de 250 médecins à quitter le Québec à très court terme, selon les données compilées par La Presse.

Le royaume arabe a promis de retirer tous ses étudiants étrangers du Canada pour protester contre une «ingérence» dans ses affaires internes : Ottawa a demandé il y a quelques jours la «libération immédiate» de prisonnières politiques. Or, plusieurs dizaines d’étudiants saoudiens sont médecins résidents ou font un programme d’études postdoctorales (fellowship) dans la province, offrant des soins aux Québécois tout en continuant leur formationk indique la même source.

par -

La vague de chaleur qui a frappé le Québec au début du mois a fait 70 morts, selon le décompte final des autorités sanitaires locales diffusé lundi 9 juillet. Près de la moitié des décès a été enregistrée à Montréal, capitale économique du Québec, rapporte francetvinfo, citant la porte-parole du ministère provincial de la Santé.

Les victimes à Montréal font partie de “populations très vulnérables, personnes âgées ou atteintes de maladies chroniques ou mentales” et ne disposant pas de la climatisation. Il faisait 34°C le 4 juillet à Montréal avec un facteur humidex pouvant dépasser 40, selon les données du service météo d’Environnement Canada. L’humidex est un indice utilisé au Canada pour mesurer l’effet combiné de la chaleur et de l’humidité dans l’air et donc le niveau de chaleur ressenti par la plupart des personnes, indique la même source.

par -

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui et le ministre canadien du Commerce international, François-Philippe Champagne, ont convenu lors d’une réunion tenue à Ottawa de réunir les experts des deux pays pour reprendre les négociations en vue d’un accord bilatéral en matière d’encouragement et de protection des investissements, rapporte le département des affaires étrangères dans un communiqué.
Les deux pays ont convenu également lors de cette visite de deux jours du ministre des AE au Canada d’entreprendre un partenariat stratégique dans les domaines innovants à haute valeur ajoutée, à l’instar de l’intelligence artificielle, les nouvelles technologies, l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et le tourisme. Ils ont exprimé d’autre part leur accord à poursuivre les consultations et la coordination pour les questions d’intérêt commun, au niveau bilatérale sur les scènes régionale et internationale et la poursuite du soutien mutuel pour les candidatures des deux pays aux Nations Unies, aux différentes organisations internationales et régionales ainsi qu’à ses diverses autres structures et annexes.

Jhinaoui a souligné lors de son entretien avec le ministre canadien du commerce international que la Tunisie “dispose des fondements adéquats, des ressources humaines et des hautes compétences pour devenir un pôle commercial et d’investissement rayonnant sur le Proche-Orient et le continent africain“.
A l’occasion de cette visite, les deux parties ont annoncé le financement de deux projets dans le domaine de la gouvernance locale, la participation de la femme dans l’action municipale et celui de la sécurité et du contrôle des frontières pour un montant de 8,6 millions de dollars.
Selon le communiqué, les membres du gouvernement canadien ont publié au terme de la réunion du ministre des AE une déclaration où ils réaffirment la poursuite de leur soutien à la Tunisie “afin de pouvoir relever les défis économiques imposés par la phase de transition démocratique après la révolution“.

par -

Deux hommes ont fait exploser une bombe, jeudi 24 mai, dans un restaurant de la ville de Mississauga au Canada, avant de prendre la fuite. Le bilan provisoire fait état de 15 blessés, dont trois graves, rapporte lemonde.fr

L’explosion a eu lieu au restaurant Bombay Bhel, dans cette ville de la banlieue de Toronto, vers 22 h 30. La police a publié une photo sur Twitter montrant deux personnes portant des sweat-shirts à capuche foncés entrant dans le restaurant, l’une d’elles semblant porter un objet sous ses vêtements, indique la même source.

par -

La valeur des exportations d’huile d’olive a augmenté de 180%, depuis le début de la saison d’exportation du 1er novembre 2017 jusqu’au 30 avril 2018, enregistrant une évolution de 12% du prix moyen à l’export, par rapport à la même période de l’année écoulée, indique le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, jeudi 10 mai 2018, dans un communiqué.

Les quantités exportées ont atteint une valeur de 1 356 millions dinars (MD), contre 484 MD, en 2017.
Les quantités d’huile d’olive conditionnée exportées se sont établies à 8 967 tonnes contre 7 601 tonnes durant la même période de la saison écoulée, soit une hausse de 20% en quantité et de 37% en valeur.
La France et le Canada occupent la première place des pays importateurs de l’huile d’olive conditionnée tunisienne avec 26% chacun, suivis par les Etats-Unis (10%), l’Arabie Saoudite (8%), les Emirats arabes unis/ le Brésil (7%), la Nouvelle-Zélande (4%), la Suisse / Oman/ le Japon (2%), le Danemark / le Koweit (1%)…

Les quantités d’huile d’olive en vrac exportées ont atteint 125 436 tonnes contre 46 100 tonnes durant la même période de la saison écoulée, soit une augmentation de 172% en quantité et de 210% en valeur.
L’Espagne et l’Italie sont les pays qui en importent le plus avec 34% pour chacune, suivies par les Etats-Unis (18%), le Portugal (4%), la France/ le Maroc (3%), les Seychelles (1%)…

par -

Le Canada fournit de l’aide pour répondre aux besoins essentiels des millions de personnes en Somalie qui continuent d’être touchées par la faim, les maladies, les déplacements, l’insécurité physique et la perte de moyens de subsistance en raison du conflit en cours et des catastrophes naturelles, notamment la sécheresse.

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, l’honorable Ahmed D. Hussen, a annoncé aujourd’hui, au nom de la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, que le Canada versera 18 millions de dollars supplémentaires à des organismes humanitaires partenaires afin qu’ils viennent en aide aux collectivités vulnérables en Somalie.

Ce nouveau financement sera accordé à des agences des Nations Unies, au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et à des organisations non gouvernementales qui aideront à fournir de la nourriture de même que des services sanitaires et nutritionnels, d’approvisionnement en eau et d’assainissement, ainsi que d’éducation et de protection des enfants.

Citation

« Alors que la Somalie s’efforce de retrouver la stabilité, la paix et la prospérité, elle reste vulnérable aux conflits et aux catastrophes naturelles, qui menacent la vie de millions de personnes. L’aide humanitaire additionnelle du Canada aidera à répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables et fera en sorte que l’aide d’urgence se rende jusqu’à ceux qui en ont besoin. »

par -

Dans le cadre de sa présidence du G7, le Canada réaffirme son engagement à travailler avec ses partenaires africains pour protéger les droits de la personne, renforcer le pouvoir des femmes et des filles, mobiliser les jeunes et favoriser une croissance économique inclusive en Afrique.

Le secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, Matt DeCourcey, part en Afrique aujourd’hui (4 avril 2018) et y restera jusqu’au 13 avril 2018. Il se rendra en Gambie, en Côte d’Ivoire, au Cameroun et en Afrique du Sud.

Au cours de son voyage, le secrétaire parlementaire rencontrera des dirigeants politiques, ainsi que des représentants d’entreprises et d’organisations non gouvernementales pour discuter de questions d’importance commune telles que les initiatives de développement, l’emploi des jeunes et l’aide humanitaire.

Citations

« Le Canada entretient avec ses partenaires africains des relations de longue date, fondées sur de solides liens interpersonnels, la coopération au développement et les relations d’affaires. En cette époque de défis mondiaux communs et de possibilités croissantes en Afrique, et dans le cadre de notre présidence du G7, il est plus important que jamais de travailler une collaboration étroite avec nos partenaires africains. Je me réjouis à la perspective de travailler au renforcement de ces relations essentielles durant mon voyage dans la région. »

– Matt DeCourcey, secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

La Gambie :

  • Le Canada et la Gambie ont établi des relations diplomatiques en 1966, peu après que le pays a obtenu son indépendance en 1965.
  • De 2015 à 2016, l’aide canadienne à la Gambie s’est chiffrée à 2,65 millions de dollars.

La Côte d’Ivoire :

  • En décembre 2015, le Canada et la Côte d’Ivoire ont ratifié un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE).
  • De 2015 à 2016, l’aide internationale du Canada à la Côte d’Ivoire s’est chiffrée à 24,94 millions de dollars.
  • La Côte d’Ivoire est le deuxième partenaire commercial en importance du Canada dans la région de l’Afrique de l’Ouest. La valeur des exportations canadiennes vers la Côte d’Ivoire a atteint 67,3 millions de dollars en 2016.

Le Cameroun :

  • Le Cameroun est, comme le Canada, l’un des rares pays au monde qui est à la fois membre du Commonwealth et membre de la Francophonie.
  • En décembre 2016, un APIE entre le Canada et le Cameroun est entré en vigueur.
  • De 2015 à 2016, l’aide internationale du Canada au Cameroun s’est chiffrée à 21,54 millions de dollars.

L’Afrique du Sud : 

L’Afrique du Sud est un partenaire commercial important du Canada et une destination de choix pour les biens et services canadiens sur le continent. En 2016, la valeur des investissements directs canadiens en Afrique du Sud totalisait 2,057 milliards de dollars.

  • De 2015 à 2016, l’aide internationale du Canada en Afrique du Sud s’est chiffrée à 15,68 millions de dollars.

par -

Une délégation canadienne composée de  représentants d’entreprises TIC, et d’officiels d’institutions publiques, visitera la Tunisie du 7 au 14 Avril 2018, à l’occasion du SiticAfrica 2018. Cette délégation compte explorer les possibilités de coopération et de partenariat dans le secteur des TIC entre le Canada, la Tunisie et les nombreux pays du continent Africain.

Les entreprises canadiennes participant à cette mission comptent contribuer à l’essor social et économique du continent africain et cette mission constitue une ouverture durable en ce sens. Il s’agira plus particulièrement d’établir les bases d’un efficace axe de coopération entre parties prenantes tunisiennes, africaines et canadiennes des TIC, dans le but de parvenir à une collaboration mutuellement fructueuse et bénéfique à long terme.

Des rencontres ciblées B2B avant (virtuels), pendant, et après la manifestation se tiendront et mettront en contact, tout en catalysant la coopération entre entreprises canadiennes et tunisiennes. Ces rencontres B2B initieront la collaboration entre entreprises et parties prenantes, et conduiront vers des rencontres B2B subséquentes qui se tiendront avant (virtuels), pendant, et après le même genre d’évènement qui se déroulera à Montréal les 15-16 Octobre 2018.

par -

Affaires mondiales Canada a fait le mercredi 7 février 2018 la déclaration suivante concernant la situation des droits de la personne au Kenya :

«En tant qu’ami du Kenya, le Canada est profondément préoccupé par certains gestes posés récemment par le gouvernement du Kenya, notamment la détention illégale de membres de l’opposition sans égard à l’application régulière de la loi ou à l’accès aux services d’un avocat, la fermeture de certains médias et l’imposition de restrictions à d’autres médias. Le juge en chef de la Cour suprême du Kenya a affirmé avoir observé des développements inquiétants dans l’administration de la justice qui menacent l’état de droit. La liberté de presse et le respect de l’état de droit sont des éléments essentiels de toute démocratie».

«Nous exhortons le gouvernement du Kenya à respecter sa propre constitution, à permettre la liberté d’expression et à respecter les ordonnances judiciaires, notamment celles relatives à la mise en liberté des personnes ayant obtenu une libération sous caution.»

«Les Kényans de toutes convictions politiques doivent s’unir afin de résoudre pacifiquement leurs différends.»

par -

Article Sponsorisé

Vous décidez de partir au Canada pour vos prochaines vacances. Les raisons d’ordre professionnelles, les affectations vous mènent au Canada. L’idéal est ainsi de connaître en amont le pays (mode de vie, attractions touristiques, monuments, etc.) et de préparer tous les documents administratifs nécessaires pour un séjour sans problème.

À la découverte du Canada

Un pays d’attraction touristique à forte potentialité économique, le Canada est la destination idéale vous permettant de vivre une aventure exceptionnelle. En effet, visiter le Canada consiste à partir à la découverte des plus grandes merveilles de l’Amérique du Nord telle la chute du Niagara, le parc national de Jasper, etc. Vancouver, Montréal, Whistler, Québec, toutes les villes vous ouvrent leur porte avec ses attractions touristiques phares, ses monuments historiques, ses jardins botaniques, etc. En outre, si vous êtes un passionné de sport, vous pouvez exclusivement vous initier au célèbre football canadien, à la crosse, ou encore au hockey sur glace. Par ailleurs, Canada est également une destination idéale pour des fins économiques. Ainsi, vous pouvez développer rapidement votre business grâce à l’hospitalité de ses habitants et aux différentes potentialités économiques de chaque endroit. Quoi qu’il en soit, vous pouvez toujours combler votre séjour par une découverte gastronomique vous permettant de déguster, de savourer aux spécialités culinaires canadiennes. Pour les accros au shopping, vous pouvez remplir vos garnies en faisant le tour des différents centres commerciaux de nombreuses villes du Canada. LE coup de grâce, le principal atout du pays est sa langue de communication. En effet, vous n’avez nul besoin de devenir polyglotte avant de venir au Canada. Avec la langue française et quelques notions de la langue anglaise, vous pouvez facilement vous adapter au mode de vie de ce grand centre métropolitain.

Le formulaire AVE : votre laissez-passer au Canada

L’autorisation de voyage électronique est un document administratif qu’il faut avoir en main avant de venir au Canada. Sans cette autorisation, vous ne pourrez en aucune condition franchir le sol canadien. Cela dit, l’idéal est d’entamer dès à présent votre demande d’AVE afin de voyager en toute tranquillité dans le pays. Pour ce faire, il vous importe de posséder avant tout un passeport valide, un compte bancaire actif, ainsi qu’une adresse électronique. Cette dernière qui permet de vous informer de l’acceptation ou du refus de votre demande. La prochaine étape consiste à remplir un formulaire de demande en ligne qui va vous aider à effectuer correctement votre demande. Une fois que le Formulaire AVE est rempli, il vous importe par la suite de payer 7 dollars en gage de frais pour le traitement de votre demande d’AVE. Au final, la réponse à votre demande sera communiquée dans votre adresse mail dans les 3 jours qui suivent la réception de votre demande.

par -

L’Ambassade du Canada à Tunis a appelé ses ressortissants en Tunisie à la vigilance et à la prudence du risque “de troubles civils et des manifestations antigouvernementales” qui secouent le pays depuis le 8 janvier dernier suite à la hausse des prix.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 11 janvier 2018, l’Ambassade a également appelé à éviter tout voyage non essentiel aux régions tunisiennes frontalières ainsi que tous les rassemblements publics, les manifestions et les endroits où des troubles peuvent éclater.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...