Tags Posts tagged with "conseil"

conseil

par -

Le vice-président du Mouvement Ennahdha, Ali Larayedh, a émis vendredi le souhait de voir le Front populaire adopter des positions modérées afin de garantir la stabilité du pays.
” Les positions modérées sont la meilleure voie pour garantir la réussite de la transition démocratique en Tunisie “, a-t-il souligné en marge de la réunion du Conseil de la Choura qui a démarré vendredi dans la ville balnéaire de Hammamet et qui se poursuivra pendant trois jours.
” Bien qu’il soit proche de l’ancien régime et comporte des radicaux, le Mouvement Nidaa Tounes fait preuve de souplesse et de modération “, a-t-il cité en exemple.
” Le Mouvement Ennahdha est aujourd’hui la locomotive des courants islamiques en termes de modération, d’innovation, d’authenticité et de modernité et nul ne peut le concurrencer dans ce domaine “, s’est-il félicité.
” A la faveur d’une lecture édifiante de la nouvelle Constitution, plusieurs partis de l’ancien régime ont réussi à se débarrasser des pratiques exclusives à l’encontre du Mouvement Ennahdha et de certains partis de gauche “, a-t-il encore argué.

par -

La Tunisie a été élue membre du Conseil de l’Organisation Internationale de la Normalisation (ISO) lors de la 40è Assemblée Générale de l’Organisation Internationale de la Normalisation (ISO) qui s’est déroulée du 18 au 20 septembre 2017 à Berlin, en Allemagne.
Suite à cette décision, Mme Amel BEN FARHAT actuelle Directrice Générale de l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) représentera la Tunisie au sein du conseil de l’ISO pendant trois ans à partir de l’année prochaine, a précisé l’INNORPI dans un communiqué publié vendredi.
L’obtention du statut de membre au sein du conseil de l’ISO permettra à l’INNORPI de prendre part aux politiques de normalisation internationale tenant compte des besoins nationaux et des orientations stratégiques de la Tunisie.

En marge de la tenue de ladite Assemblée, l’INNORPI a remporté le Prix de Leadership Lawrence D. Eicher 2017 pour l’excellence de l’élaboration créative et novatrice de normes et ce conjointement avec l’UNE (l’Association Espagnole de Normalisation) pour la performance réalisée dans le secteur du Tourisme et services connexes (le Comité Technique ISO/TC 228).
La Collaboration entre l’INNORPI et l’UNE a abouti à l’élaboration de plus de 20 normes internationales dans le secteur du trelatives à plusieurs domaines: la plongée sous-marine, les espaces naturels protégés, le tourisme d’aventure et les ports de plaisance (les marinas) et la thalassothérapie.

Les interventions de la Tunisie dans les travaux de normalisation dudit comité ont apporté d’importants bénéfices pour le tourisme à l’échelle nationale et internationale, notamment dans le secteur de la thalassothérapie, à la faveur de la mise en œuvre (en 2015) de la norme ISO 17680 qui a été inspirée de la norme tunisienne NT 126.05: “Services touristiques- Bonnes pratiques en Thalassothérapie”, lit-on dans le communiqué.

par -

Le Tribunal administratif a décidé, lundi, la suspension de toutes les décisions “annoncées au nom du Conseil supérieur de la magistrature” et confirme la poursuite de la mission de l’Instance provisoire de l’ordre judiciaire, jusqu’à l’installation du CSM.
Le chargé de communication au Tribunal administratif, Imed Ghabri, indique, dans une déclaration à l’agence TAP, qu’à travers cette décision, le TA a mis fin à la polémique autour de la première réunion du CSM tenue, le 29 décembre 2016, par un certain nombre de membres.
Cette décision intervient la veille de l’examen, en plénière, à l’Assemblée des représentants du peuple (prévue ce mardi), du projet d’amendement de la loi organique n°2016-34 du 28 avril 2016, portant création du Conseil supérieur de la magistrature, présenté par le gouvernement.
Pour rappel, l’élection des membres du conseil avait suscité un profond désaccord au sein des magistrats, empêchant l’installation du conseil, depuis plusieurs mois, en dépit des délais fixés par la Constitution.

par -
IFC

Lors de sa réunion périodique tenue en date du 30 novembre 2016, le Conseil a passé en revue l’ensemble des points programmés dans son ordre du jour, qui s’articulent autour des développements récents de la conjoncture économique internationale et l’analyse des principaux indicateurs économiques, monétaires et financiers ainsi que les principales évolutions de la situation économique au plan national, outre le suivi des indicateurs de l’activité du secteur bancaire et de l’évolution de la liquidité et des transactions sur le marché monétaire et sur le marché des changes.

Le Conseil a également examiné les recommandations du Comité de la Politique Monétaire (CPM) réuni le 28 novembre 2016 et portant sur deux points : le premier concerne la mise en place d’un cadre réglementaire et opérationnel du mécanisme “de prêteur en dernier ressort” (PDR) alors que le second se rapporte à l’opportunité de l’introduction de la monnaie chinoise (Yuan chinois) dans les réserves en devises.

D’autre part, le Conseil a débattu du projet du budget général de la Banque centrale pour l’année 2017 et des recommandations émises par le Comité Permanent d’Audit (CPA). Le Conseil a également procédé à la désignation des membres du Comité des Agréments, prévu par l’article 26 de la loi relative aux banques et aux institutions financières.

Après délibérations, le Conseil a approuvé l’ensemble des points susmentionnés et a décidé de maintenir inchangé le taux d’intérêt directeur de la Banque Centrale.

par -

Le représentant de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) en Grande-Bretagne  est revenu à la charge pour demander au gouvernement de Londres d’assouplir ses conseils voyage sur la Tunisie, un an après l’attentat terroriste de Sousse qui a fait 38 tués dont  30 touristes britanniques.

Tarek Aouadi, a déclaré  que la sécurité était primordiale, mais il ne s’y attendait pas à ce que les  avis  du Foreign Office déconseillant tout voyage non essentiel en Tunisie soient toujours en place.

Cette déclaration intervient quelques jours après la prolongation pour un mois de l’état d’urgence en vigueur dans le pays depuis le massacre de Sousse, le 26 juin 2015.

Le responsable de l’ONTT a expliqué que  l’état d’urgence avait été prolongé pour aider à la mise en œuvre des mesures de sécurité, notant que « la France est aussi sous état d’urgence, mais  cela n’a eu aucun effet apparent sur la décision de centaines de milliers de personnes britanniques de s’y rendre pour les matchs de l’Euro », a-t-il dit cité par « Travel Weekly ».

Ironie du sort, a-t-il souligné, Thomas Cook, qui ne peut pas transporter des clients du Royaume-Uni à la Tunisie, peut prendre des clients allemands.

“Si l’interdiction du Foreign Office  (FCO) était assouplie, des méga-tournées seront organisées pour permettre à Thomas Cook et à Tui de constater de visu les changements intervenus, les clients de ces tour-opérateurs représentant 92% des touristes britanniques”, a-t-il rappelé.

“Le FCO sait ce qu’il fait. Des vies humaines ont été perdues et la sécurité doit figurer  en premier. Mais nous ne nous attendions pas à que cela dure si longtemps. Interdire une destination est le signe que les terroristes sont en train de gagner ».

“Nous ne demandons pas au FCO  de lever l’interdiction à 100%, car il y a encore beaucoup de travail à faire. L’allègement de l’alerte voyage  donnerait aux autorités une chance de poursuivre leur travail et aux Tunisiens une lueur d’espoir “.

Le consultant Andy Cooper a déclaré, pour sa part, que : « le Foreign Office n’est pas convaincu que nous avons atteint ce palier de sécurité ; à défaut, le tourisme de masse en provenance du  marché du Royaume-Uni ne redémarrera pas. Inévitablement, même si le conseil voyage était levé, les touristes ne reviendraient pas de sitôt ;  le rétablissement de la confiance en la Tunisie  prendra du temps”.

par -

Le directeur général de la Société tunisienne d’électricité et de Gaz (Steg), Amer Bchir a déclaré, lors d’un point de presse ce vendredi 24 juin 2016 à Tunis, que les dettes de la société ont atteint jusqu’au mois de mai dernier 940 millions de dinars, annonçant à ce propos qu’un conseil ministériel restreint se tiendra la semaine prochaine pour examiner la question.

par -

Il est temps que le Foreign Office (FCO)   lève son  conseil contre les voyages non essentiels en Tunisie, réclament les agences de voyage britanniques  même si elles ne sont toutes d’avis que le pays est sûr pour les étrangers.

L’office national du  tourisme de Tunisie a lancé sa première campagne majeure de commercialisation dans le Royaume – Uni depuis l’attaque terroriste de  Sousse, l’année dernière, et la majorité des voyagistes veulent que le  Foreign office  donne aux agences de voyage son feu vert pour lancer leurs offres et ventes sur la Tunisie.

Le conseil de voyage négatif du Foreign office n’empêche pas les touristes de visiter la Tunisie, mais  rend extrêmement difficile pour les vacanciers de souscrire une assurance pour couvrir leurs déplacements. En outre, les voyagistes se sont retirés de la Tunisie sur le conseil du Foreign Office et n’y reviendront pas  jusqu’à ce que dernier leur notifie que le pays est en sécurité.

Le directeur commercial  de TUI pour le Royaume – Uni et l’Irlande, Jeremy Ellis a déclaré la semaine dernière que le tour-opérateur reprendra ses activités Tunisie dès qu’il aura obtenu le feu vert du Foreign Office. Un sondage réalisé par TravelMole  révèle que les voyagistes sont en faveur du changement du conseil voyage du Foreign Office.  54%  des sondés de TravelMole ont  déclaré qu’ils voulaient qua la destination Tunisie revienne sur les tables des ventes, alors que 46% pensent que le Foreign Office devrait continuer à déconseiller les noyages non essentiels en Tunisie.

par -

La situation sécuritaire dans le pays et l’évaluation de l’action des unités sécuritaires durant la période écoulée étaient, samedi, à l’ordre du jour de la réunion du Conseil supérieur des forces de sécurité intérieure.

Présidé par le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub, le Conseil des forces de sécurité intérieure a examiné plusieurs questions en rapport avec les affaires sécuritaires dont les préparatifs engagés en prévision des prochaines échéances, selon un communiqué du département de l’Intérieur.

par -

Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, a appelé lors du 18e forum de l’économiste maghrébin tenu ce vendredi 29 avril 2016 à la création d’un conseil spécialisé en technologie. Ce conseil serait dirigé par le gouvernement.

La présidente de l’UTICA a dans ce contexte mis l’accent sur le rôle stratégique de ce conseil, laquelle viendrait consolider le travail de la stratégie digitale. Elle a également rappelé que ladite stratégie a été élaborée par le gouvernement en collaboration avec les parties prenantes dont l’UTICA.

Le meilleur des RS

L’internaute Houcine Bzainia a un CV assez impressionnant. Il a été Secrétaire général à l'Université centrale privée de Tunis après divers postes de direction...

INTERVIEW

Ce secteur qui constitue le premier pourvoyeur de devises et d'emplois dans le pays ne couvre actuellement que 22% du déficit commercial alors que...

AFRIQUE

Le Ministre des Finances, du Budget et de la Privatisation, Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement, M. Domitien Ndihokubwayo et l'Ambassadeur de l'Union...

Reseaux Sociaux

SPORT

La Fédération allemande de football (DFB) a annoncé vendredi faire l'objet d'un redressement fiscal de 19,1 millions d'euros, lié à l'affaire des soupçons d'achat de voix...