Tags Posts tagged with "coût"

coût

par -

On savait que la sortie de l’Europe allait coûter cher au Royaume-Uni, mais on était loin d’imaginer que les Britanniques allaient trinquer autant. Eux non plus ne l’imaginaient pas, sans doute. Le Financial Times, dans son édition de ce mercredi 03 mai 2017, a fait ses comptes et a évalué l’ardoise du Brexit à près de 100 milliards d’euros. La facture de 60 milliards avancée par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, est une broutille à côté du chiffre du journal britannique.

Ce dernier explique son estimation par le fait que les négociateurs européens ont pris en compte les coûts additionnels liés “au secteur agricole post-Brexit et au fonctionnement administratif de l’Union en 2019 et 2020”, comme l’exigent la France, l’Allemagne ou encore la Pologne.

Ce chiffre astronomique a affolé Londres, qui crie à la spoliation et à la vendetta de la part de l’Union européenne. Le ministre britannique en charge du Brexit, David Davis, a d’ores et déjà averti, dans un entretien avec la chaîne ITV : “Ce que nous devons faire, c’est discuter en détail de ce que sont les droits et obligations“, a-t-il argué, contestant au passage le montant avancé et ajoutant que Londres n’a nullement de casser sa tirelire…

Un responsable européen, qui prend part aux pourparlers, a confié à l’agence Reuters qu’il n’agrée pas le chiffre de 100 milliards avancé par le Financial Times, mais a concédé tout de même que certaines estimations initiales ont été revues à la hausse, parfois de manière très conséquente. Par exemple le think tank bruxellois Bruegel lui parle carrément de 109 milliards d’euros, ce qui in fine pourrait aboutir à un versement net de 65 milliards d’euros, après certaines déductions…

par -

Les accidents de la route coutent 800 millions de dinars chaque année à la Tunisie, outre le nombre important des victimes avec 1500 personnes tuées par an, selon l’association tunisienne de la prévention routière. A cet égard, 97% des accidents de la route sont dus au comportement des conducteurs et 50% d’entre eux sont causés par des jeunes.
Le président de l’association Afif Frigui a souligné lors d’une conférence de presse tenue mardi, l’importance de la ceinture de sécurité, notant la nécessité de réduire les accidents à l’instar de ce qui s’est passé dans les pays développés comme la France où le nombre des accidents est passé dee 18 mille à 3500 accidents par an, malgré l’augmentation du nombre des véhicules sur ses routes.
“Les piétons et conducteurs devront adopter un comportement responsable puisque le rôle de l’Etat se limite à organiser le trafic routier pour garantir la sécurité des citoyens”, a indiqué de son coté, l’ancien président de l’organisation de la prévention routière internationale, José Miguel Fragoso.
Par ailleurs la Tunisie abritera du 3 au 7 mai, le 13ème congrés de l’organsiation internationale de présvention routière sur le thème “la gouvernance des routes” avec au programme la participation de 300 experts et spécialistes arabes et internationaux dans la sécurité routière venant de 40 états, d’après le président du congrès et ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement territorial, Mohamed Salah Arfaoui.
Le congrès sera une occasion pour s’inspirer des efforts de certains pays européens et arabes qui ont pu réduire de 50% le nombre des accidents, a-t-il dit au cours de la conférence.

par -

Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une hausse de 82.3% passant de 1266.8 MD au cours de l’année 2015 à 2308.8 MD durant l’année 2016. C’est ce qu’a été indiqué par l’agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).
Le nombre de ces projets est passé de 108 à 159 au cours de l’année 2016. Ces projets permettront la création de 12318 postes d’emplois, contre 7222 postes d’emplois lors de l’année 2015, soit une progression de 70.6%.
Il est à signaler que les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 5.6% du nombre des projets déclarés et 21.5% du nombre des emplois, totalisent 60.4% de l’ensemble des investissement.

Parmi les 159 projets (I>5 MD) déclarés durant l’année 2016, dix-sept projets ont totalisé un montant d’investissement de 929 MD, soit 40.2% de l’investissement total (I>5 MD).

par -

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) a appelé les autorités et les structures gouvernementales à accélérer la révision du prix du lait au niveau de la production.

L’objectif recherché, est de garantir la couverture du coût réel afin de sauver la structure de production qui fait face à une situation catastrophique et préserver la pérennité du secteur, précise l’organisation agricole dans un communiqué publié, jeudi, ajoutant que la moyenne du coût ont augmenté au niveau national atteignant environ 910 millimes le litre de lait, sans compter la marge bénéficiaire et la facture de financement.

L’UTAP rappelle que les prix de vente à la production n’ont pas changé depuis deux ans, évoquant les difficultés auxquelles fait face le secteur à cause de la sécheresse qui se poursuit depuis deux an.

La hausse des prix des aliments pour animaux qui représente plus de 60% du coût de production du lait, outre la hausse du coût de la main d’œuvre, ont renforcé davantage les pertes subies par les éleveurs.

l’UTAP a, par ailleurs, mis en garde contre ” la poursuite de la politique de nonchalance qui néglige les problèmes auxquels fait face le secteur et leurs impacts sur l’avenir du secteur”.

Plusieurs éleveurs de vaches laitières ont été obligés de vendre leurs troupeaux à bas prix ce qui a renforcé le phénomène de l’abattage anarchique et enrichi les contrebandiers, outre les dégâts causés au système de viandes rouges, précise encore la même source.

par -
Les pays du Golfe ont affiché de bonnes dispositions pour soutenir la

Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une hausse de 43,7% passant de 506,7 MD au cours des cinq premiers mois 2015 à 727,9 MD durant la même période de 2016. C’est ce que ressort des derniers chiffres de l’APII.

Le nombre de ces projets est passé de 48 à 60 au cours des cinq premiers mois 2016. Ces projets permettront la création de 5229 postes d’emplois, contre 2744 postes d’emplois lors des cinq premiers mois 2015, soit une progression de 90,6%.

Il est à signaler que les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 3,5% du nombre des projets déclarés et 20,8% du nombre des emplois, totalisent 50,9% de l’ensemble des investissements déclarés.

par -
Nicolas Sarkozy a été mis en examen

Quatre ans après la publication de son livre “L’argent de l’Etat”, dans lequel il épluchait les dépenses étatiques et en particulier celles réalisées sous Nicolas Sarkozy, le député PS de l’Aisne René Dosière récidive et évalue à nouveau ce que coûtent à la France ses anciens présidents.

Dans le détail, ces dépenses s’élèvent à 3,9 millions d’euros par an pour Valéry Giscard d’Estaing (2,5 en protection, 1,1 en personnel, 0,3 en fonctionnement), qui reste l’ex-président le plus coûteux pour l’Etat. Derrière lui, arrive Nicolas Sarkozy, pour qui sont dépensés annuellement 3,3 millions d’euros (1,8 en protection, 1,2 en personnel, 0,3 en fonctionnement). Enfin, Jacques Chirac clôt la marche avec 2,4 millions (1,3 en protection, 0,9 en personnel, 0,2 en fonctionnement).

Chacun bénéficie de droits supplémentaires : un appartement de fonction meublé, deux policiers pour leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et sept collaborateurs permanents.

La surveillance de la propriété de VGE à Authon (Loir-et-Cher) par des gendarmes coûte 1,3 million d’euros par an tandis que le château de Jacques Chirac à Bity (Corrèze) revient à 502.407 euros. D’après Les Echos, Nicolas Sarkozy n’a pas de propriété de ce type. Côté surveillance rapprochée, c’est en revanche ce dernier qui remporte le gros lot : sa garde rapprochée, assurée par la police nationale et les CRS, ajoutée à celle de ses domiciles parisiens, coûte 1,79 millions d’euros devant VGE (1,13 million) et Jacques Chirac (800.756 euros). Cette garde statique nécessite 6 effectifs chaque 24 heures.

Enfin, Valéry Giscard d’Estaing est le seul à toucher la rémunération mensuelle de membre du Conseil constitutionnel (12 000 euros).

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux