Tags Posts tagged with "djibouti"

djibouti

par -

Les opportunités d’investissement dans le domaine des énergies renouvelables ont été au centre d’un entretien qu’a eu récemment Hela Cheikhrouhou, ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, avec Younis Ali Guedi, ministre de l’Energie chargé des ressources naturelles de la République de Djibouti, en visite en Tunisie, en présence de Bassem Loukil, président du Tunisia Africa Business Council.
La ministre a présenté à cette occasion le secteur de l’énergie en Tunisie, mettant l’accent sur le savoir-faire tunisien dans le domaine de l’efficacité énergétique, dont pourrait avoir besoin Djibouti, par l’intermédiaire de l’expertise de l’agence nationale de la maîtrise de l’énergie (ANME)
Pour sa part, le ministre djiboutien s’est réjoui de la coopération avec la Tunisie dans divers domaines, en particulier en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables, pour lesquelles Djibouti a l’espoir d’en profiter à 100% d’ici 2020. Il a également salué l’expérience tunisienne dans le domaine de la maîtrise de l’énergie, et espère que son pays puisse tirer profit de ces expériences et de créer des axes de coopération avec les structures tunisiennes dans le secteur.

Selon un communiqué du Groupe Loukil, M. Guedi, qui était accompagné de M. Walid Loukil, DGA du groupe Loukil, a rendu visite à la société Tuniso-Italienne Sergaz, qui assure la maintenance du pipeline reliant l’Algérie à l’Italie via la Tunisie, rencontrant son PDG, Mohamed Aguerbi. Le ministre djiboutien en a profité pour annoncer son intention de signer des accords pour le renforcement de la coopération en matière de formation et de transfert du savoir-faire tunisien dans la gestion du stockage et de la distribution des produits pétroliers.
Le mardi 30 mai, le ministre Djiboutien, s’est déplacé dans le sud du pays, visitant la société TANKMED, dont l’activité est l’exploitation d’un terminal international de stockage et de chargement de camions citernes de produits pétroliers au port de la Skhira, où il a eu l’occasion d’échanger avec Slim Ben Abdallah, General Manager de TANKMED.
Il s’est ensuite dirigé vers Sfax pour visiter la société MIG, du groupe Loukil, qui vient de conclure un marché avec l’Etat Dijboutien pour la vente de 600 plateaux pour camions.

Suite à des discussions entamées depuis plus de 8 mois entre le groupe Loukil et l’Etat Djiboutien, qui avaient débutées dans le cadre de l’évènement Tunisia 2020, un protocole d’accord vient d’être signé, pour la vente globale de véhicules, entre M. Bassem Loukil, PDG du Groupe Loukil et M. Ali Daoud Houmed, représentant du Fond de Développement Économique de Djibouti.
Lors de ses différentes visites à Djibouti, M. Walid Loukil, DGA du groupe, a renforcé les premiers contacts établis à Tunis, notamment par sa rencontre avec le Président de la République de Djibouti, M. Ismaïl Omar Guelleh.
En retour, les gouvernants Djiboutiens, ont visité les locaux du groupe Loukil à plusieurs reprises lors des derniers mois, ce qui leur a permis de témoigner du sérieux et de la performance des filiales d’UADH. Accompagné de M. Bassem Loukil, M. Ali Guelleh Aboubaker, Ministre Djiboutien auprès de la Présidence chargé des investissements, présent actuellement en Tunisie, a rencontré M. Fadhel Abdelkafi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, ainsi que M. Abdellatif Hmam, secrétaire d’Etat au commerce. Cette assurance a débouché sur la signature d’un accord de vente de 2000 Citroën C Elysées, ainsi que 600 tracteurs camions Renault Trucks, avec plateaux, pour un montant total de 140 Millions d’Euros, extensible sur une deuxième tranche pour un montant global de 300 millions d’Euros pour l’ensemble du contrat. Les premières livraisons sont prévues pour le dernier trimestre de l’exercice 2017 pour être clôturées au plus tard le 30 juin 2018.
Cet accord signé aujourd’hui est un accord tripartite entre l’Etat Djiboutien, le groupe Loukil mais également la Banque Africaine d’Import-Export (AFREXIMBANK), qui se propose de financer la totalité du dit marché rentrant dans le cadre du développement des secteurs de transport de l’État de Djibouti mais aussi dans le cadre de la promotion des échanges Interafricains dont ils sont aujourd’hui les leaders.
Le groupe Loukil continue ainsi d’appliquer sa stratégie, décidée depuis plusieurs années, de se concentrer sur le marché Africain, tout en se basant sur son savoir-faire et sur les compétences Tunisiennes, qu’il essaye de mettre continuellement en avant.

par -

Mieux vaut tard que jamais. C’est ce que doivent se dire les présidents français et djiboutien, François Hollande et Ismaïl Omar Guelleh, qui ont, enfin, décidé de se rencontrer, au palais de l’Elysée, en France. Guelleh y est annoncé pour une visite officielle, ce 28 février, rapporte Jeune Afrique.
Tous les rendez-vous entre les deux hommes programmés auparavant ont capoté, pour “incompatibilités d’agenda”, dit-on. La dernière fois c’était en décembre 2016, quand Guelleh, pour son premier déplacement officiel depuis sa réélection, s’est rendu en Égypte pour voir Abdel Fattah al-Sissi. Ils se sont loupés aussi en janvier 2016, quand le président français a mis le cap sur l’Inde. Certes le président djiboutien est allé en France en 2011 dans le cadre d’une visite de travail, il a croisé Hollande à plusieurs reprises dans les sommets internationaux, mais ils ne se sont jamais rencontrés pour évoquer les liens bilatéraux. Cette fois c’est la bonne, certes à quelques mois de la fin et ultime mandat du chef de l’Etat français, mais les deux hommes ne vont pas bouder leur plaisir au regard du gros potentiel de la coopération entre les deux pays…

Guelleh fera le déplacement avec les ministres clés de son gouvernement et séjournera dans la capitale française, Paris, pendant trois jours. Il est attendu au Sénat et au Medef (la principale centrale patronale française), pour des entretiens avec des chefs d’entreprise. L’affaire est d’importance car l’économie djiboutienne est trustée actuellement par le boom des activités portuaires et les transports. La Banque Mondiale prédit une croissance qui pourrait s’envoler jusqu’à 7% entre 2017 et 2019. Par ailleurs les autorités ont mis sur les rails « Djibouti Silk Road Station », une zone franche industrielle de 3 500 hectares, une des plus vastes du continent…

par -

Le Maroc et le Djibouti renforcent leur coopération dans l’aérien. Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique et son homologue djiboutien, Mohamed Abdoulkader Moussa, ont signé, hier lundi à Rabat, un accord relatif aux services aériens destiné à la consolidation de la coopération technique dans le domaine de l’aviation civile, rapporte le site « Aujourd’hui Le Maroc ».

L’objectif de cet accord étant, selon les initiateurs, d’octroyer aux entreprises de transport aérien désignées par les deux pays les droits de trafic en se basant sur la 3ème et 4ème libertés de l’air, garantir la désignation et l’autorisation d’exploitation des services aériens, libérer les tarifs du transport aérien et de consolider la coopération commerciale entre les transporteurs aériens des deux pays. En vertu de cet accord, les deux parties s’engagent à fournir une assistance aux autorités aéronautiques par l’envoi et l’échange d’experts en vue de partager les expériences mutuelles et toutes les informations concernant le trafic effectué selon les services agréés par les entreprises de transport aérien des deux pays, a indiqué la même source.

 

par -

Le défenseur de la sélection nationale Aymen Abdennour et le gardien Aymen Balbouli ne figurent pas sur la liste des 23 joueurs retenus par le sélectionneur national Henry Kasperczak, en vue du match de la Tunisie face à Djibouti, prévu ce vendredi au stade de Djibouti ville, à 13h30 heure tunisienne, pour le compte de la 5e journée de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017).
“Aymen Abdennour est dans l’obligation de rester à Tunis pour continuer son programme de rééducation déjà établi en étroite collaboration entre le médecin de la sélection et son homologue du club de Valence, tandis que Aymen Balbouli a été contraint de quitter le lieu du stage pour des raisons familiales, et sera remplacé par son coéquipier Zied Jebali”, précise la Fédération tunisienne de football, sur son site officiel.
Après la séance d’entraînement effectuée mardi après-midi au stade municipal de Saheline, le staff technique a décidé de garder 23 joueurs pour le déplacement à Djibouti.
La délégation tunisienne s’est envolée ce matin de l’aéroport Habib Bourguiba de Monastir, à bord d’un avion spécial pour une durée de vol de six heures au maximum.
Une séance de décrassage est prévue dans la soirée à Djibouti, et une deuxième séance d’entrainement se déroulera jeudi au stade Gouled de Djibouti, qui abritera le match.
La Tunisie partage la 2e place du groupe A avec le Togo (7 points chacun), derrière le Liberia (9 points), tandis que Djibouti ferme la marche avec 0 point.
Lors de la première confrontation tuniso-djiboutienne disputée à Radès, le onze national l’avait largement emporté sur le score de 8 buts à 1
Liste des 23 joueurs retenus pour le déplacement à Djibouti :
1)- Rami Jeridi
2)- Zied Jebali
3)- Ali Jemal
4)- Mohamed Amine Ben Amor
5)- Zied Boughattas
6)- Hamza Mathlouthi
7)- Ali Maaloul
8)- Mohamed Ali Moncer
9)- Rami Bedoui
10- Hamdi Nagguez
11)- Larry Azzouni
12)- Wahbi Khazri
13)- Ferjani Sassi
14)- Hamdi Harbaoui
15)- Bilel Mohseni
16)- Aymen Ben Mohamed
17)- Naim Sliti
18)- Taha Yessine Khnissi
19)- Hamza Lahmar
20)- Oussama Haddadi
21)- Mohamed Ali Yacoubi
22)- Marouane Sahraoui
23)- Hazem Haj Hassen

par -

Le staff technique national a profité de la fin des championnats européens pour rassembler les joueurs professionnels évoluant en Europe pour un stage qui débutera le 19 mai à Monastir, dans le cadre de la préparation du match face à Djibouti, comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de football (Gabon-2017).
A partir du 29 mai, les joueurs locaux rejoindront le groupe pour continuer la préparation du match, prévu le 3 juin à Djibouti à partir de 13h30.
La liste des joueurs convoqués pour la première partie du stage (du 19 au 28 mai) sera annoncée le 18 mai, et celle des joueurs locaux sera publiée le 26 mai.
Le Head coach, Henri Kasperczak, tiendra un point de presse le 30 mai à Monastir afin de présenter le match Djibouti-Tunisie. Pour la première partie du stage les séances d’entraînements se dérouleront entre le stade municipal de Sahline, le complexe Ben Jannet de Monastir et le stade olympique de Sousse selon la disponibilité. La seconde partie du stage sera effectuée uniquement au stade municipal de Sahline dont la pelouse synthétique est similaire à celle du stade de Djibouti.
Le onze national s’envolera pour Djibouti le 1er juin à bord d’un avion spécial, à partir de l’aéroport Habib Bourguiba de Monastir. Le retour est prévu juste après le match.

TAP

par -

La Confédération Africaine de football (CAF) a désigné le match Djibouti-Tunisie, comptant pour la cinquième journée deséliminatoires de la coupe d’Afrique des nations Gabon 2017, pour le vendredi 3 juin 2016 au stade Gouled de Djibouti à 13h30 heure tunisienne (15h30 heure locale), annonce la fédération Tunisienne de football, sur son site internet, mardi.
Après quatre journées, rappelle-t-on la Tunisie occupe la deuxième place place du groupe “A” en compagnie du Togo avec 7 points, derrière le Libéria en tête avec 9 points. Djibouti ferme la marche (0 pt). Lors de la sixième et dernière journée prévue le 2 septembre, les Aigles de Carthage recevront le Libéria et le Togo accueillera Djibouti.

TAP

par -

Le moins qu’on puisse dire est que le président sortant du Djibouti, Ismaël Omar Guelleh, 68 ans, a été très confortablement reconduit à la tête du pays avec 86,68% des voix et ce, dès le premier tour de la présidentielle, à en croire les résultats communiqués ce samedi 09 avril par le ministre de l’Intérieur, Hassan Omar Mohamed.

Le Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed, n’a pas attendu les résultats partiels pour clamer la victoire de son champion, dès la nuit de vendredi à samedi, il a annoncé que Guelleh rempile pour un quatrième mandat de cinq ans à la lumière des résultats partiels.

« Le peuple djiboutien a décidé de me confier à nouveau la plus haute charge de l’Etat (…) J’ai compris son espérance et je vais me remettre au travail dès demain pour prendre à bras le corps les défis que nous posent le chômage et le mal-logement », a dit le président dans un discours diffusé ce samedi à la télévision.
Il a ajouté : « Cette victoire sans appel est la vôtre. C’est celle de la jeunesse. C’est d’un peuple libre, d’une nation sereine, forte de ses valeurs, enracinée dans son histoire et sa culture ».

Guelleh disputait le fauteuil présidentiel avec cinq candidats qui, il faut le dire, ont fait de la figuration, pour ne pas dire qu’ils ont servi de faire-valoir. En effet celui qui est présenté comme son plus grand rival, Omar Elmi Khaireh, n’a ramassé que 7,32% des voix, toujours d’après les résultats officiels. Les quatre autres challengers ont un sort encore moins enviable : Mohamed Daoud Chehem (opposition) avec 2,28% ; Mohamed Moussa Ali (indépendant) 1,53%, Hassan Idriss Ahmed (indépendant) 1,39 % et Djama Abdourahman Djama (indépendant) 0,79% des voix.

On parle d’un taux de participation de 68%. Pourtant vendredi, à Djibouti-ville, les électeurs ne se bousculaient pas devant les bureaux de vote, poussant la commission électorale à prolonger d’une heure les opérations de vote pour conjurer la faible affluence dans la journée.

Un pays très convoité

Djibouti, qui a été colonisé par les Français, est peu à peu devenu un endroit hautement stratégique pour les grandes puissances telles que les Etats-Unis, la France et le Japon, qui y ont installé des bases militaires pour garder un oeil sur les mouvements entre l’océan Indien et le canal de Suez. La Chine a aussi un projet de base militaire dans la zone.

Le président Guelleh, le deuxième chef de l’Etat depuis l’indépendance du pays en 1977, veille sur tous ces équilibres précaires, ce qui en fait un  allié sûr pour ces puissances militaires. Il a promis de continuer à oeuvrer pour la stabilité du pays et son programme des grands travaux (ports, chemins de fer, oléoducs, gazoducs…), pour lesquels les Chinois dépensent sans compter. Le pays doit sa croissance économique – 6% en 2014, d’après la Banque mondiale – à ces méga projets. Mais la population est toujours dans une pauvreté endémique et attend les fruits de cette embellie. Le taux de chômage frôle les 60%, et 79,4% des citoyens vivent en-dessous du seuil de pauvreté relative.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux